TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le « et-et » de Teaki Dupont à l’égard des Oranges-bleues




Le « et-et » de Teaki Dupont à l’égard des Oranges-bleues
La candidate dépositaire de l’investiture du parti Radical de Jean-Louis Borloo, dans la 1ère circonscription électorale de la Polynésie française a totalisé 1.035 voix au premier tour de l’élection législative, le 2 juin dernier. Absente du second tour, Teaki Dupont ne donne aucune consigne de vote, « même si je tiens à remercier les gens qui ont choisi de me faire confiance », a-t-elle souligné. Elle nous exposait cependant son positionnement, à l’occasion d’un point presse, mercredi 13 juin : « Pour moi, la conclusion aujourd’hui c’est qu’il n’y a plus réellement de candidat indépendantiste pour ce deuxième tour. Sont-ils tous autonomistes ? C’est la question. Je ne me retrouve pas dans cette offre qui consiste à dire qu’être autonomiste c’est avoir un programme. Pour moi, être autonomiste c’est surtout avoir un bilan. C’est très différent. On est sur une position du passé, sur six candidats, six hommes, (…) donc, je ne me prononce pas pour ce vote du 2ème tour. Personnellement, je pense que je voterai blanc (…). Mais j’appelle à aller voter, c’est clair ».

Tahiti infos : Doit-on comprendre que vous rejoignez les partisans du « ni-ni » ?

Teaki Dupont : Ou du « et-et ». Il faut être réaliste : le fenua est « une orange blue ». C’est une réalité qui ne me plaît pas, pas plus qu’à mes électeurs d’ailleurs, mais il faut faire avec. (…) Personnellement je voterai blanc et j’invite les personnes qui ont voté pour ma candidature à exprimer librement leur opinion. Nous nous sommes présentés sans parti, avec l’optique de défendre l’intérêt général en Polynésie et pour l’instant, je n’ai pas entendu de vraie position pour rétablir une vraie sécurité pour les entreprises, une vraie sécurité juridique pour que les polynésiens croient de nouveau en la République. (…)

Tahiti infos : Dans la perspective des élections territoriales, envisagez-vous un rapprochement avec une formation politique en place ?

Teaki Dupont : Depuis le premier tour nous n’avons pas arrêté de rencontrer les politiques en place ou simplement les personnes qui ont un rôle à jouer dans le cadre des territoriales. S’il y a une union, et la plus large possible, je la rejoindrai. S’il n’y en a pas on fera en sorte d’en créer une avec ceux qui ont un vrai projet de développement pour le plus grand nombre, ici en Polynésie, qui sont capables de se remettre en question, qui veulent aller de l’avant et ne pas employer les anciennes méthodes qui n’ont pas fonctionné. C’est clair que je continue. En m’engageant totalement pour les législatives, j’ai vu et entendu trop de choses et que je ne peux pas laisser mes électeurs dans cet état là. Le terrain transforme.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 13 Juin 2012 à 15:53 | Lu 602 fois



Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki