Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le chinois Nio promet une voiture électrique autonome aux Etats-Unis en 2020



Washington, Etats-Unis | AFP | samedi 11/03/2017 - Le constructeur de voitures électriques Nio, basé à Shanghai, a annoncé vendredi vouloir commercialiser un véhicule totalement autonome aux Etats-Unis d'ici 2020.

L'entreprise, qui produit déjà des véhicules de course pour la Formule E sous la marque NextEV, a dévoilé un prototype sans chauffeur, baptisé Eve, à la conférence South by Southwest d'Austin, au Texas (sud).

D'après un communiqué, la voiture sera équipée d'un système d'intelligence artificielle et d'une interface intuitive. Elle sera capable "d'apprendre" les préférences et les besoins de ses passagers, et de leur proposer différentes sortes de divertissements durant le trajet.

Nio se positionne sur le créneau haut de gamme, où Tesla est aujourd'hui l'acteur le plus en vue mais où d'autres prétendants affichent des ambitions (notamment une autre startup financée par des Chinois mais basée en Californie, Faraday Future).

D'après Kris Tomasson, vice-président de Nio en charge du design, les Etats-Unis sont le premier marché où l'entreprise compte avoir son premier véhicule totalement autonome.

Certains détails dépendront des réglementations locales. Il a toutefois indiqué à l'AFP que la voiture serait conçue comme "un espace de vie" pouvant accueillir jusqu'à six passagers, mais pourrait permettre d'avoir un conducteur.

Un autre modèle, qui ne serait cependant pas totalement autonome, devrait pour sa part être lancé en Chine dès 2018, a-t-il ajouté.

Nio dit employer plus de 2.000 personnes dans le monde, avec des bureaux dans la Silicon Valley, en Europe et en Chine. Elle a obtenu un permis pour tester des voitures sans chauffeur en Californie (ouest).

Elle compte parmi ses investisseurs les groupes chinois Tencent et Lenovo, le fonds souverain de Singapour Temasek, ainsi que les sociétés d'investissement TPG et Sequoia Capital.

rl/soe/jdy/bdx

© Agence France-Presse

Rédigé par AFP le Samedi 11 Mars 2017 à 07:29 | Lu 443 fois






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Août 2017 - 04:11 Pionniers de la réalité virtuelle en Birmanie

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies