Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le centre pénitentiaire de Faa'a recrute dix surveillants handicapés



PAPEETE, le 10 octobre 2015. Un avis de recrutement par la voie contractuelle de dix travailleurs handicapés dans le corps des surveillants de l'administration pénitentiaire de Polynésie française est lancé au titre de l'année 2015. Les personnes handicapées doivent établir un dossier de candidature à déposer avant le 2 novembre au Centre pénitentiaire de Tahiti Faa'a.

Le dossier doit présenter un CV, une lettre de motivation, un certificat établi par un médecin agréé, seul habilité à établir l'attestation de compatibilité du handicap avec le poste envisagé ; une photocopie d'une pièce d'identité en cours de validité ; la photocopie des diplômes ou de toute pièce attestant du niveau d'étude requis (au moins le diplôme national du brevet) ; une attestation sur l'honneur certifiant que le candidat n'appartient pas à un corps ou un cadre d'emploi de la fonction publique ; la notification délivrée par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH) ; un état signalétique des services militaires ou une pièce constatant la situation au regard du code du service national. Le recrutement de ces dix surveillants pénitentiaires pour la prison de Nuutania étant national, une des pièces réclamées pose néanmoins un souci d'interprétation pour les candidats locaux puisqu'en l'occurrence le texte officiel réclame une "photocopie de l'attestation de la carte vitale" qui indique l'enregistrement de la personne auprès des services de la sécurité sociale métropolitaine. Par ailleurs le candidat doit être de nationalité française, jouir de ses droits civiques, ne pas avoir de mentions au casier judiciaire incompatibles avec l'exercice des fonctions.

Pour ce qui est de l'attestation de compatibilité du handicap avec le poste envisagé, les candidats à ces postes en Polynésie française devront réclamer la liste des médecins agréés auprès du Centre pénitentiaire de Faa'a, où le dossier complet devra être déposé jusqu'au lundi 2 novembre 2015, délai de rigueur. Il sera ensuite procédé à une présélection parmi les candidatures déposées : les personnes présélectionnées seront invités à un entretien de recrutement destiné à vérifier leur aptitude à occuper l'emploi sollicité.

Rédigé par Mireille Loubet le Samedi 10 Octobre 2015 à 11:48 | Lu 3632 fois







1.Posté par Tuams TUAMS le 10/10/2015 13:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

deux manières d'interpréter la chose:
d'un côté bravo à cette initiative de donner une chance à ceux qui ont un handicap léger de pouvoir travailler, mais d'un autre côté on comprendra aussi la colère de ceux qui ayant réussi les tests de connaissance, auront échoué aux épreuves sportives..... Il faut se rendre à l'évidence....sur le territoire il y a deux poids deux mesures car certaines fonctions ne sont accessibles qu'avec un potentiel physique (agent pénitentiaire en est une.) je n'arrive pas trop à comprendre ce tour de passe passe local !!!!!

2.Posté par Van Bastolaer le 10/10/2015 17:52 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi des médecins agréés La COTOREP ici sert à quoi?
Et c est quel style de handicap? La surdité, mal ou non voyant?
Je ne comprends pas

3.Posté par coyote le 11/10/2015 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tuams'

c'est un texte de loi qui impose l'emploi des travailleurs handicapés, c'est pas un passe-passe local.....c'est une histoire de quota....

4.Posté par Le vieux le 11/10/2015 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Admettons … maintenant imaginons qu’ils n’arrivent pas à trouver dix handicapés dont le handicap soit susceptibles de convenir avec les postes recherchés. Rire … on fait quoi ? On ampute d’une main un type valide pour avoir les quotas ? Je ne me moque pas, je ris. Peut-on considérer la surcharge pondérale excessive comme un handicap ? Si oui, ils risquent d’être débordés par les demandes !!

5.Posté par coyote le 11/10/2015 19:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est votre vision du handicap qui est stéréotypé les gars.....vous pensez fauteuil roulant, amputé, débile mental mais tu connais peut être des gens qui sont handicapés et tu ne le sais même pas ( surdité partielle, un doigt en moins...).
Si les quotas ne sont pas respectés, c'est une amende

6.Posté par Antoine le 11/10/2015 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vraie que le poste pour surveillants pénitencier pour handicapée n'est pas vraiment précisée.. ?
C'est quel genre d'handicap accepte t-il ? La surdité ? Sensorielle ? Mal- voyant ?
Faut être crédible

7.Posté par Tuams TUAMS le 12/10/2015 08:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

coyote.. je ne suis pas contre la loi qui prévoit d'obliger le recrutement d'une personne souffrant d'un handicap.. mais il est des professions ou l'aptitude physique totale est primordiale.. police armées pour ne citer que les plus évidentes... le test physique du recrutement des agents pénitentiaires laisse à penser que cette catégorie de profession où le personnel doit posséder tout son potentiel physique d'où ma remarque puisque à ce que je sais (je peux me tromper) ce passe passe n'est pas d'actualité en métropole....... en formation ces gens sont formés au tir manipulations d'armes à la self défense 'maitrises d'individus) etc etc.... mal entendre mal voir et ne pas posséder tous ces moyens de préhensions (doigts mains etc.. est donc incompatible avec ce travail, forcément celui qui sera apt. en portera les conséquences.. il sera seul.. ou se tapera le sale boulot !

8.Posté par liberté le 12/10/2015 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme en métropole il y as un quotta de handicapé de différents niveaux obligatoire , mais dans un centre pénitencier faut voir,c 'est a faire ou du moins essayer, il y a de la place pour tout le monde dans le travail

9.Posté par simone grand le 12/10/2015 12:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Intéressants échanges
Il existe en effet des métiers où c'est l'excellence à tous les niveaux qui est exigée.
ET puis, vient l'obligation d'embaucher des handicapés... cassant l'exigence première.
Cette exigence est-elle compatible avec tous les métiers?
Il y a des moments où tout ça laisse perplexe.

10.Posté par puahinano le 13/10/2015 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

D'abord, ce n'est pas un tour de passe passe, c'est rėgit par la loi, tout ėtablissement doit embaucher un certain nombre de PMR ėtabli selon un quota dėfini.
Et encore moins local, puisque l'ėtablissement en l'occurence est national.
Enfin, je ne vois vraiment pas où il faut rire.
De plus, je ne pense pas qu'au niveau national ils n'aient pas rėflėchi à la question.
Si on veut bien se donner le temps de rėflėchir, un gardien de prison c'est aussi de la tėlėsurveillance ou de l'administratif ?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance