TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le To Taou Ai'a souhaite que le sénateur Tuheiava clarifie sa potision




Communiqué du Ta Tatou Ai'a:

« Je suis gênant » disait-il !


Le groupe TO TATOU AI’A souhaite que le sénateur Tuheiava clarifie sa position suite aux différentes conférences de presse de celui-ci :

Comment celui qui se dit représenter les indépendantistes puisse soutenir un candidat socialiste à la présidentielle qui a clairement exprimé son opposition à l’indépendance de la Polynésie française ?

Ne serait-ce pas, une simple tentative de politique opportuniste ? Et si opportunité il y a pour la Polynésie, peut-il décrire les aspects positifs prévus pour les enfants Polynésiens ?

Au cœur des propositions des indépendantistes, le travail sur la zone économique exclusive de la Polynésie française, la protection de l’emploi local, le coût de la vie ou encore la réforme de la fiscalité sont à la une. Cela va faire un an que les indépendantistes sont à la tête du pays, et qu’ils n’ont pas tous les soucis de majorité instable qu’a connu le Président TONG SANG, pourquoi ne pas les avoir mises en œuvre, si les idées sont là ? Les seuls indicateurs que nous ayons à l’heure actuelle sont la hausse du coût de la vie et la hausse des taxes, la belle affaire !

Le sénateur Richard Tuheiava se dit être le représentant de la famille indépendantiste ! Très bien, mais alors quelle légitimité a-t-il ? Et plus important encore, quelle crédibilité peut-on avoir, quand on s’accroche à son poste de Sénateur ? Cela ne friserait-il pas le conflit d’intérêt ?

Lorsque celui-ci se compare à Pouvanaa a Oopa, le sénateur Richard Tuheiava prévoit-il, lui aussi une détention ? Y’aurait-il une autre surprise que celle de la confirmation par la cour d’appel de Papeete, en février 2011, de la sanction prononcée en novembre 2009 à son encontre de lui interdisant d’exercer son métier d’avocat pour deux ans dont un an avec sursis ?

Interrogé à ce sujet, par radio RFO, il a déclarait : « Pourtant, je n’ai pas grand-chose à me reprocher. » Quelle légèreté, car cette sanction exceptionnelle et rare ne s’applique que dans les cas graves, et c’est un cas unique en Polynésie!

La seule chose sur laquelle nous soyons d’accords, soit qu’effectivement, tout cela soit gênant pour les Polynésiens.

Rédigé par () le Mardi 13 Mars 2012 à 16:39 | Lu 300 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki