TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Tahoeraa Huiraatira participe à l’ouverture du 24ème Congrès des maires à Tahaa




Le Tahoeraa Huiraatira était présent à l’ouverture du 24ème Congrès des maires, ce lundi 30 juillet 2012 sur l’île de Tahaa, au travers de son président et sénateur, Gaston Flosse, du député et premier adjoint de la commune de Teva i Uta, Jonas Tahuaitu, des représentants à l’assemblée de la Polynésie française, Lana Tetuanui, Frédéric Riveta, également maire de Rurutu, Tearii Alpha, ainsi que du président de la fédération de Faa’a, Jean Temauri.
Plus de 250 personnes étaient présentes pour participer à ce rassemblement placé sous le thème « Aménager pour développer » organisé par le SPCPF présidé par Teriitepaiatua Maihi. Ce congrès réunit pendant quatre jours les maires, maires-délégués, maires-adjoints et conseillers municipaux, des cinq archipels de la Polynésie française ainsi que des invités d’autres collectivités françaises d’Outre-mer : la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna et Saint-Pierre et Miquelon.
Comme il est de tradition au Fenua, c’est par une prière, un orero et des chants que s’est ouvert ce congrès. Tout d’abord, c’est le maire de Tahaa, Emma Maraea qui a prononcé le discours d’inauguration en insistant sur la nécessité de consolider le partenariat entre l’Etat, le Pays et les Communes. Le représentant de l’Etat, Alexandre Rochatte, secrétaire général du haut-commissariat est, quant à lui, revenu sur le thème du congrès, sans toutefois aborder la question du financement des projets communaux, qui reste pourtant la préoccupation principale des élus.
Le pompon de l’inauguration de ce congrès revient bien évidemment à Oscar Temaru qui, fidèle à lui-même, a brillé par un discours pathétique, où tout est plus beau ailleurs que sous un soleil français, réaffirmant sa ferveur pour le modèle américain, avec Samoa, Hawaii et Kennedy, sans oublier, « LE » modèle du moment : Fidji.
Fidji, ce « frère océanien », certes, mais qui tout de même – et c’est une réalité – vit depuis le coup d’Etat du 5 décembre 2006 sous une dictature militaire, avec un gouvernement sans aucune légitimité démocratique, sans Parlement, qui n’hésite pas à mettre sa propre Constitution en veilleuse, sans élections, et où le président de la République est prêt à assumer les pleins pouvoirs dès que la Justice ne va pas dans son sens. Bravo !
Si « aménager pour développer » pour notre président de la Polynésie – toujours – française c’est faire du copié-collé de ce qu’il y a de pire dans le monde, ce n’est pas demain qu’on verra le bout du tunnel ! Ce n’est certainement pas en lançant à nos familles, une devise à l’attention des touristes telle que « Haere mai i te fare, haere mai e tamaa » (« Venez à la maison, venez manger ! ») qu’elles vont pouvoir remplir leurs propres assiettes, avant celles des autres. Pathétique.
Bon Congrès des maires à tous !

Rédigé par communiqué du Tahoeraa le Lundi 30 Juillet 2012 à 17:19 | Lu 360 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki