TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Roux rencontrera Cazeneuve mardi après les révélations sur ses filles employées à l'Assemblée




Paris, France | AFP | mardi 20/03/2017 - Le Premier ministre Bernard Cazeneuve va rencontrer mardi le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux à la suite des révélations de l'émission Quotidien (TMC) sur les CDD de ses deux filles comme collaboratrices parlementaires à l'Assemblée nationale, a-t-on appris auprès de Matignon.

Les deux hommes "se verront dans la journée", a indiqué à l'AFP l'entourage de M. Cazeneuve, sans donner d'heure ni de lieu, confirmant une information de RTL.

Selon un évènement programmé avant les révélations de Quotidien, MM. Cazeneuve et Le Roux doivent inaugurer vers 10H30 l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ), à l'Ecole militaire, à Paris.

Selon l'émission de TMC, Bruno Le Roux a employé ses filles en CDD comme collaboratrices parlementaires à l'Assemblée nationale lorsqu'elles étaient lycéennes puis étudiantes.

Cité dans l'enquête de Quotidien, le ministre reconnaît l'embauche ponctuelle, en contrat à durée déterminée, de ses filles, "sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence" alors qu'il était député de Seine-Saint-Denis.

Selon Quotidien, ses filles ont commencé à travailler pour leur père vers l'âge de 15-16 ans et ont cumulé respectivement 14 et 10 CDD entre 2009 et 2016, pour des revenus atteignant au total quelque 55.000 euros.

"Pas d'amalgame" avec l'affaire Fillon, "on parle d'un boulot d'été auprès d'un parlementaire. Et quand il faut faire du classement, quand il faut faire un certain nombre de tâches parlementaires, je trouve que c'est une bonne école de faire ça", a déclaré M. Le Roux aux journalistes de l'émission.

Quotidien affirme cependant que certains CDD effectués comme assistantes parlementaires ont pu se superposer avec des stages en entreprise ou le temps universitaire, à l'été 2013 pour l'une, 20 jours en mai 2015 pour l'autre.

"Chaque contrat faisait l'objet de missions qui ont été honorées (…), puisque ces missions ont pu être effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc.) et durant plusieurs jours supplémentaires à l'automne", a répondu le cabinet du ministre, selon des propos rapportés par Quotidien.

Interrogé par l'AFP, l'entourage de Bruno Le Roux n'a pas répondu dans l'immédiat.

M. Le Roux a été député PS de Seine-Saint-Denis de 1997 jusqu'à sa nomination au gouvernement en décembre 2016. Il a été patron du groupe socialiste à l'Assemblée de 2012 à 2016.

Rédigé par () le Lundi 20 Mars 2017 à 14:46 | Lu 152 fois






1.Posté par bibik le 20/03/2017 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ah ce coquin de Bruno, faire travailler ces deux rouquines dés l'âge de 15 ans.
Emile Zola et Victor Hugo sortez du Panthéon pour lui tirer les oreilles à ce petit socialo.
A cette âge on joue encore à la poupée,
Ces élus sans exception sont tous des pourris.

2.Posté par Dernemont le 21/03/2017 20:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qui sera le prochain ripou ?
Moi je vois bien un mec extrême droite ait un peu négligé et imbu de sa personne qui a trempé dans une affaire de brevet d'invention plagié .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance