Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le RSMA et la gendarmerie signent une convention pour recruter dans les îles éloignées



Le RSMA et la gendarmerie signent une convention pour recruter dans les îles éloignées
PAPEETE, le 14 février 2017- Mardi, la gendarmerie et le Régiment du service militaire adapté de Polynésie française ont signé une convention de partenariat afin de faciliter les conditions de recrutement du RSMA dans les archipels éloignés.

Mardi matin, le colonel Philippe Payré, commandant du régiment du service militaire adapté de Polynésie française et le colonel Pierre Caudrelier, commandant de la gendarmerie pour la Polynésie française ont signé une convention de partenariat afin de faciliter la mission de recrutement du RSMA-Pf, notamment dans les archipels éloignés.

En effet, la gendarmerie est aujourd'hui le seul représentant de l'administration d'Etat dans la plupart des archipels. Elle dispose dans le cadre de sa mission de sécurité publique d'un maillage territorial qui peut contribuer directement à la mission de recrutement du RSMA, notamment dans les Tuamotu-Gambier qui échappent particulièrement au RSMA du fait de la dissémination et de l'éloignement des îles. "Les gendarmes se projettent même là où il n'y a pas de brigade. Ce modèle correspond assez bien aux besoins du RSMA. Il y a un certain nombre de jeunes qui mériteraient au moins de pouvoir formuler une candidature pour la gendarmerie, pour l'administration, pour le RSMA et qui n'ont accès à rien faute de moyens. Nous allons aller au-devant des jeunes, ensemble et de manière complémentaire." Indique le colonel Caudrelier.

Le RSMA et la gendarmerie signent une convention pour recruter dans les îles éloignées
Le RSMA est présent à Tahiti (Arue), aux Australes (Tubuaï) et aux îles Marquises (Hiva Oa). "Nous avons un immense espace lacunaire qui sont les Tuamotu-Gambier, nous n'avons pas les moyens en propre de nous rendre dans ces zones. Ainsi nous avons eu l'idée d'entrer en synergie avec d'autres service de l'Etat, en l'occurrence la gendarmerie. L'idée est de profiter de ce système déjà en place pour améliorer le recrutement et permettre à des jeunes d'avoir accès à l'information et à des formations qualifiantes ou au moins leur permettant d'être en autonomie sur leur archipel d'origine", explique le colonel Payré.

Le RSMA et la gendarmerie signent une convention pour recruter dans les îles éloignées
Ainsi, les gendarmes auront comme missions d'informer les populations des possibilités de recrutement du RSMA, de diffuser l'information dans les archipels éloignés et plus particulièrement aux Tuamotu-Gambier mais également, "Le rôle des gendarmes sera d'aider les jeunes à remplir leurs demandes : nous allons les informer, les inciter à passer dans le système médical, c’est-à-dire aller dans le dispensaire pour aller vérifier leur état de santé et, au besoin, les inciter à régler quelques problèmes qui seraient pénalisants pour une inscription au RSMA. Notre objectif est de vraiment aider les jeunes Polynésiens à encore mieux s'insérer dans la vie active", poursuit le commandant de la gendarmerie.

"La mission du RSMA est d'aider les jeunes les plus en difficultés. Ce sont des jeunes qui ont besoin de nous, l'Etat, les autorités. Nous devons faire en sorte de l'avenir de la Polynésie se fasse avec eux et non sans eux parce qu'ils sont, pour beaucoup d'entre eux, déjà exclus si on ne va pas les chercher", conclut le commandant du RSMA.

l'histoire du RSMA

Le RSMA et la gendarmerie signent une convention pour recruter dans les îles éloignées
1960 Le RSMA a été créé le général Némo, le but est d'encadrer la jeunesse ultra-marine en difficulté, lui donner une formation civique et morale, lui donner la possibilité d'apprendre un métier et par la suite de participer au développement de son DOM-COM.
1989 un détachement du RSMA est créé en Polynésie française, à Hiva Oa.
1993 un détachement du RSMA est créé à Hao
1995 l'état-major du groupement du RSMA est créé, il s'installe à Mahina
1996 un détachement du RSMA est créé à Tubuai
2010 la 2e compagnie de Hao est transférée à Tahiti
2011 la 2e compagnie est réactivée à Arue
2015 la 2e compagnie de formation professionnelle du RSMA et la compagnie de commandement de formation professionnelle de logistique et d'instruction sont regroupées à Tahiti.

Steven Tchoun Than, caporal-chef de 1ere classe chef de la filière conducteur d'engin travaux publics

Le RSMA et la gendarmerie signent une convention pour recruter dans les îles éloignées
Steven Tchoun Than est chef de la filière conducteur d'engins travaux publics au sein de la 2e compagnie de formation professionnelle du Régiment du Service militaire adapté (RSMA). Basé depuis plus de 14 ans à Montauban, il est originaire de Mahina. "Avec une bande de copains, on traînait le quartier. On a voulu découvrir de nouveaux horizons alors tous les cinq on s'est engagés dans l'armée de terre. Aujourd'hui, sur les cinq, trois sommes encore dans l'armée." Raconte le caporal-chef en regardant les jeunes stagiaires qui travaillent devant lui. "Nous avons choisi l'armée de terre, parce que pour nous c'était eux les vrais guerriers, dans la société polynésienne c'est bien vu d'être un Aito, pour nous c'était logique."

Le caporal-chef Tchoun Than a été muté en Polynésie en juin 2016, depuis il forme les jeunes du RSMA, "Quand j'ai demandé ma mutation, je n'y croyais pas, j'ai eu beaucoup de chance. Pouvoir revenir après 14 ans loin, je suis le polynésien le plus heureux de Polynésie!" lâche-t-il en éclatant de rire.

"Le fait d'être Polynésien m'aide parce que comme je comprends le Tahitien, je comprends ce qu'ils disent, ils ne peuvent pas me la faire à l'envers. Puis j'étais comme eux, donc ils se projettent en moi et me posent beaucoup de questions sur la vie en métropole, comment ça se passe là-bas."

Le Capitaine Tanneguy Desprez de Gesincourt, Commandant d’unité de la 2e compagnie du RSMA ajoute, "c'est un bon exemple pour les jeunes de voir un chef de filière polynésien. Ils voient ce qu'ils pourraient devenir"

"Une chose est sûre c'est que quand ils sortent d'ici, ils ont les épaules larges et la tête haute, et c'est tout ce qui compte" conclut le caporal-chef Tchoun Than, en observant ses jeunes en gilet orange pelleter la terre.

Focus : c'est quoi le RSMA ?

Le RSMA et la gendarmerie signent une convention pour recruter dans les îles éloignées
Le RSMA c'est l'école de la dernière chance. Le but est de permettre à des jeunes âgés entre 18 et 25 ans en grande difficultés d'apprendre un métier. Cette formation est à la fois professionnelle et militaire, elle peut durer entre 6 mois et 24 mois selon la filière choisie.

Le RSMA compte aujourd'hui 4 compagnies avec 19 filières dont 14 basées à Arue. Le RSMA en Polynésie forme tous les ans 500 jeunes en difficultés venant de l'ensemble de la Polynésie. En fonction des filières le taux d'insertion à l'issu de la formation varie entre 80 et 100%. Certaines filières comme la soudure ou les conducteurs d'engin travaux publics enregistrent un taux d'insertion de 100% par exemple.

Le RSMA compte parmi ses stagiaires, 30% d'illettrés en 2016. Le but de la formation est aussi de permettre une remise à niveau scolaire de ces jeunes, le réapprendre à lire, à écrire à faire du calcul simple.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 14 Février 2017 à 17:09 | Lu 1943 fois







1.Posté par Jean pierreBeaulieu le 16/02/2017 08:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Super de pouvoir aller chercher les jeunes la ou depuis des lustres personne ne s'occupe d'eux, Le RSMA peut être une énorme chance pour ceux qui ont la volonté de faire de leur vie une vie meilleure avec des perspectives d'avenir.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance