Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Pink accusé de tapage nocturne annule la moitié de ses soirées



Les concerts acoustiques du mardi de Tihi et Ariipaia sont annulés, répercussion d'une lettre envoyée au procureur par un gendarme retraité octogénaire
Les concerts acoustiques du mardi de Tihi et Ariipaia sont annulés, répercussion d'une lettre envoyée au procureur par un gendarme retraité octogénaire
PUNAAUIA, le 21 décembre 2015 - Le bar-restaurant Pink Coconut organisait jusqu'à présent un concert live chaque soir. Un programme presque divisé par deux désormais après l'ouverture d'une enquête pour tapage par la gendarmerie de Punaauia, après que le procureur a reçu une lettre de plainte d'un gendarme retraité.

La vie de musicien professionnel n'est pas de tout repos en Polynésie. Aucun statut adapté, peu de protection sociale, un revenu entièrement dépendant des concerts et animations disponibles depuis la mort du CD… Et de moins en moins de tolérance pour le bruit causé par leur art.

C'est ainsi que nous apprenons que le Pink Coconut, bar-restaurant basé à la Marina Taina de Punaauia connu dans le milieu pour proposer un concert en live tous les soirs de la semaine, a décidé de décommander la moitié de ses soirées suite à une plainte pour tapage.

Teiva LC, chanteur et propriétaire du restaurant, a imposé sa patte de musicien dans l'établissement en le spécialisant dans la musique live, une recette qui a le mérite de ramener du monde malgré la crise et qui permet de faire travailler régulièrement une demi-douzaine de groupes locaux. Il reste abasourdi par la situation : "c'est toujours la même chose avec ces soi-disant problèmes de nuisances sonores. Pour la dernière en date on a reçu les gendarmes la semaine dernière. Ils ont demandé à mon directeur de les accompagner à la gendarmerie, où il a appris que le procureur a reçu une lettre d'un gendarme retraité qui vit dans les environs. Le procureur a demandé à la gendarmerie d'ouvrir une enquête, et on nous a bien fait comprendre qu'il fallait qu'on arrête les concerts." L'artiste/entrepreneur souligne que cette fois-ci il ne s'agit pas d'un différent avec un plaisancier mais avec un voisin.

LES GENDARMES POURRAIENT SAISIR LE MATÉRIEL ET FERMER LE PINK

Selon le patron du Pink Coconut ces accusations sont sans fondement. Il prendrait ainsi toutes les précautions nécessaires : "on n'a pas installé de retour exprès et les enceintes sont dirigées vers la mer, donc le son ne va pas vers les habitations, qui sont de toute façon assez loin (NDA à 150 mètres minimum). On essaye au maximum d'arrêter la musique à 22h et on joue sans batteries et sans grosses basses pour éviter les sons qui portent…" Il est d'ailleurs très fier de raconter une anecdote où des policiers municipaux convoqués pour tapage nocturne par un voisin très regardant l'auraient rembarré en lui expliquant que même eux, de l'entrée du parking, n'entendaient rien…

Mais sous la menace d'un procès pour tapage qui pourrait déboucher sur une confiscation du matériel et une fermeture du restaurant, le musicien s'assure obligé d'annuler une partie des concerts de la semaine pour calmer le jeu auprès du procureur. Il essaie de préserver les soirées du mercredi au samedi, sans lesquels "on met la clé sous la porte" explique-t-il… Mais les concerts acoustiques de Silvio Cicero le lundi et de Tihi et Ariipaia le mardi ainsi que la scène ouverte du dimanche animée par Taloo & Mato sont annulés jusqu'à nouvel ordre. Une perte de revenus importante pour ces artistes qui touchaient 10 000 Fcfp de cachet par soir et par personne, alors que les opportunités pour se produire se font rares…

C'est aussi un coup dur pour les artistes amateurs de Tahiti puisque la scène ouverte du dimanche, mise en place en juillet dernier, était rapidement devenue un rendez-vous incontournable pour les musiciens voulant goûter à la scène avec du matériel professionnel mis à disposition. L'occasion de faire leurs premières armes en public dans un lieu convivial et très tolérant envers les jeunes talents.

LA GENDARMERIE ENQUÊTE

Le procureur de la République étant parti en vacances la semaine dernière et ses adjoints n'étant pas briefés sur le sujet, nous n'avons pas pu le faire réagir à cet article. Par contre la cellule communication de la gendarmerie nationale confirme qu'une enquête a été ouverte contre le Pink pour tapage "suite à des plaintes d'un ou plusieurs voisins". L'enquête durera le temps qu'il faut pour interroger les plaignants et les employés du restaurant, et les sanctions peuvent aller de l'amende à la fermeture administrative de l'établissement.

Concernant le fait que ce soit un gendarme à la retraite qui ait enclenché l'affaire (ce qui attire des soupçons de favoritisme), l'officier de communication de la gendarmerie balaie l'argument : "il y a bien un gendarme à la retraite, octogénaire, qui a écrit au procureur. C'est le ministère public qui a ordonné l'enquête. Le gendarme retraité connait la procédure et n'a donc pas écrit à la gendarmerie, qui n'aurait rien pu faire de cette lettre." Donc aucun traitement de faveur possible. Malgré tout l'officier reconnait que les gendarmes ont pu "sermonner le Pink pour des faits récurrents," mais insiste sur le fait que "la gendarmerie n'a pas l'autorité pour faire annuler des concerts" et que les annulations de soirées sont uniquement la décision de Teiva LC.

Les excellents Taloo et Mato en concert au Pink
Les excellents Taloo et Mato en concert au Pink
"Si il est vraiment exposé au bruit non-stop, je peux comprendre"

Le bassiste/guitariste du duo Taloo&Mato, le groupe qui animait la scène ouverte du dimanche, ne semble pas en vouloir au voisin à l'origine de la plainte : "Honnêtement, si je me mets à la place de celui qui a porté plainte, ce qui peut choquer c'est l'exposition au bruit du lundi au dimanche. Après je ne sais pas où il habite, normalement si il habite derrière le Pink, nous on envoie le son vers la mer et je trouve qu'on était les moins bruyants de la semaine. Mais si il est exposé au bruit non-stop, je peux comprendre."

Il regrette pourtant l'annulation de la scène ouverte : "Je trouvais qu'il y avait vraiment du potentiel, beaucoup de gens qui font de la musique et ne pouvaient pas s'exprimer. Il n'y a rien pour les musiciens amateurs, à part les jeunes de 18 à 25 ans. Ces musiciens jouent entre eux à l'apéro mais ne sortaient pas. Le dimanche ils pouvaient venir sans avoir l'impression d'être à une fête de garderie au Morrisson's ou au Mango… sans être méchant. Et chaque semaine on avait de sacrées surprises, des gars super talentueux qu'on ne voit jamais, ou des instruments improbables. On a vu un accordéon, une flute traversière, un saxo… On avait aussi beaucoup de jeunes artistes qu'on ne connait pas encore, par exemple beaucoup des chanteurs qui ont enregistré au Studio Live Session venaient s'essayer à la scène au Pink le dimanche."


Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Lundi 21 Décembre 2015 à 15:06 | Lu 7048 fois







1.Posté par Chablabla le 21/12/2015 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bizarrement, dans les îles aussi, ce sont souvent des gendarmes à la retraite qui portent plainte et qui ont gain de cause. Non pas que le tapage nocturne ne soit pas une nuisance, mais un concert live qui finit à 22H, ça va, quoi... La vie nocturne en Polynésie est plutôt tranquille...

2.Posté par Pierre le 21/12/2015 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin! Ça fait bien longtemps que nous n'allions plus dîner là les soirs de "concert" tellement le son est fort et dérangeant. Il serait grand temps que les tenanciers de restaurants locaux apprennent la différence entre "musique d'ambiance" (agréable et bienvenue pendant qu'on dîne entre amis) et "concert" qui nous casse les oreilles et n'a rien à faire dans un restaurant, allant jusqu'à nous empêcher de communiquer pendant le repas, nous condamnant à écouter sans parler! Gageons que ce restaurant va retrouver très vite toute une clientèle qu'il avait perdue...à commencer par ma famille et moi.

3.Posté par Kris le 21/12/2015 20:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est regrettable de lire de telles nouvelles... Qui plus est que cela prenne de telles proportions alors qu'il s'agit de musique quoi... Il va être interdit sur une île comme Tahiti de faire de la musique en bord de mer avec bonnes intentions et adaptations techniques de la part du patron pour continuer à travailler tout en essayant de ne pas déranger son entourage ?

C'est les yeux toujours emplis de déception que la je lis la "justice" de notre pays et la logique dans laquelle elle est appliquée...

Et je finirai en exprimant le sentiments de ridicule qui m'emplit quant au "foin" que cela peut produire... Il est à croire que les magistrats et les forces de l'ordre ont des priorités discutables... Navré si cela vous froisse, ce n'est pas l'intention, juste la simple réalité décevante...

4.Posté par M''enfin... le 21/12/2015 23:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J ai eu l occasion d assister a quelques soirées scène ouverte au Pink...musique acoustique....ambiance tranquille. ..on est très très très loin du tapage nocturne :( c est un comble :( les occasions d assister a ce genre de soirées sont hélas trop r

5.Posté par coco le 22/12/2015 01:12 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment tuer un des rares centres de loisir qui font du live avec des bons musiciens... On en a pas beaucoup à Tahiti! On a les talents mais rien pour les faire vivre...ils vont tous finir par se barrer! On ira aux roulottes et au ciné...nave!

6.Posté par John Paul ALBANI le 22/12/2015 01:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

johnpaul
10.000 pour assurer un concert de 2h ? lol c'est cadeau...combien de bénéf pendant tes soirées Teiva ? et tu paye les musiciens 10.000 pouahhaaha quelle blague...pauvres musiciens....

7.Posté par Jeff le 22/12/2015 01:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand c'est les habitants face a Toata qui se plaignaient du bruit des concerts on ne parlait en aucun cas de confisquer le matos ni de fermer cette scene.... Tout ce qui est publique ne gene pas mais quand c'est privé on sanctionne....

8.Posté par Groar le 22/12/2015 01:43 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ya que moi que ça choque les 10.000 xpf de cachet ? Vraiment peu je trouve.

9.Posté par Awa le 22/12/2015 06:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le bruit que ce soit la musique ou les chiens est une plaie dans ce pays... Il faut se débarrasser des chiens et interdire les basses.. Qu'on nous foute la paix...

10.Posté par Luffy le 22/12/2015 07:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

11.Posté par René HOFFER le 22/12/2015 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

renehoffer
"un gendarme retraité octogénaire", un procureur José THOREL en vacances qui n'a pas "briefé" ses substituts "sur le sujet" et Teiva L.C. qui se voit bien contraint d'annuler puisqu'il ne peut pas savoir à l'avance s'il aura raison ou tort-et-que-donc-il-est-coupable-présumé, avec toutes les pertes financières et autres que cette auto-mutilation-musicale engendre : 20seize s'annonce sous les meilleurs augures judici'airs : POURVU QUE LE CONCERT DE JOHNNY NE SOIT PAS ANNULE ! hohohohoh rollstahiti@gmail.com

12.Posté par TAAHOA le 22/12/2015 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pfffft. E RUAU MA A HOI I TE FARE RUHIRUHIA

13.Posté par lou le 22/12/2015 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ils n'ont rien compris au Pink. Ce n'est pas le nombre de concerts qu'il faut diviser par deux, mais le niveau de la musique, en particulier celui des basses. Leur musique est tellement forte que c'est inaudible, même sans doute dangereux pour la santé. Ils confondent "faire de la musique" et "faire du bruit". D'ailleurs, je suis sûr qu'ils perdent des clients. Un soir, nous avons voulu y aller dîner avec des amis, mais la musique était tellement forte que nous avons fait demi-tour. A l'autre restaurant de la Marina, c'est correct. Si l'on veut entendre la musique forte, on se met près de l'orchestre, sinon, on se met plus loin.
Il est d'ailleurs étonnant que les occupants des yachts amarré près du Pink ne se plaignent pas plus.

14.Posté par mihiani le 22/12/2015 09:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mais n''importe koi pfffff

15.Posté par MARTINAUD le 22/12/2015 10:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne vais jamais dîner au Pink de peur de devenir sourd par le bruit incroyable qui y règne. Toute conversation est impossible.
Ce n'est pas de la musique, c'est du bruit !

16.Posté par THC le 22/12/2015 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A quand des établissements fermés et insonorisés ?

17.Posté par Rachel le 22/12/2015 13:18 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ok donc ils évitent les "sons qui portent" mais "On a vu un accordéon, une flûte traversière, un saxo...". Ces instruments ça nique les oreilles ! Grosse contradiction...
Peut-être que baisser le volume serait une solution..

18.Posté par Popoti le 22/12/2015 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le bruit est une nuisance et la loi est claire sur le sujet, que cela soit de nuit comme de jour. Pendant des années, nous avons subi les voitures boum boum jusqu'à ce que la loi mette le haut là.

Des contrôles inopinés du nombre de décibels devraient être réalisés avec des amendes en cas de non respect des normes. Merci pour les voisins et ns oreilles.

19.Posté par lou le 22/12/2015 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu as raison, Groar, payer des cachets à 10.000 francs, c'est se foutre de la g... des musiciens, c'est les exploiter. Alors si en plus ça sert à faire fuir les clients, c'est montrer un sens des affaires un peu spécial.
Il n'y a pas beaucoup de restaurants où l'on peut dîner au bord de l'eau avec une musique raisonnable qui permette de se parler sans crier, faire ça au Pink c'est vraiment du gaspillage.

20.Posté par TTM le 22/12/2015 16:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toutes façons, c'est toujours pareil à Tahiti.. Si c'est pas Teiva LC et son Pink, ce sont les groupes de danses...
On ira faire de la musique et de la danse sur le récif. C'est toujours pareil, il y aura toujours quelqu'un qui va râler. Si vous voulez le silence, allez dans les iles ou sur un motu où il n'y a pas chat qui vive. Il y aura toujours quelqu'un qui va se plaindre de quelques choses... Et même si on pouvait faire de la musique sur le récif, il y aura toujours un qui va ouvrir sa gu......

21.Posté par eric minardi le 22/12/2015 18:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Message à l’attention de la rédaction de Tahiti-infos. Vous relisez les commentaires avant de les publier ?? C’est quoi ces commentaires racistes et insultants à l’égard d’une famille polynésienne qui habite dans cette propriété depuis des décennies ? Bien avant la création de la Marina.

En mettant en avant le fait que le papy soit un ancien gendarme sans plus de précision le journaliste qui à écrit cet article Jacques F de ferrière laisse le champ aux racistes de tous bords !! voir post 12 par exemple.

Étant toujours actionnaire de ce journal, je demande : 1 que mon post soit publier.si ce n’était pas le cas je prendrai les mesures qui s’imposent. 2 que vous fassiez attention concernant ce type d’article que des familles honnêtes et malades ne soit pas victimes de ce lynchage médiatique,écrit dans les commentaires sur Tahiti-infos dont nous sommes responsables !!

Déclenchant certains propos vomis sur Facebook, malheureusement difficiles à contrôler, mais qui atteignent un sommet de bêtise ,de racisme et de méchanceté sans bornes.

22.Posté par mad le 22/12/2015 22:39 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bientôt les boîte de nuit seront fermé, d''''abord les cars bass ensuite les groupes de danse traditionnelle maintenant le Pink coconut.Tahiti et s''''est îles est un pays qui bouge et qui aime la musique et le bruit non mais en est pas en France

23.Posté par Teraihaamana le 22/12/2015 23:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut un appareil qui mesure la force du son à partir d' une certaine distance... Ensuite voir dans la règlementation jusqu'à quel niveau le son est toléré... Là c'est net et clair.
Important pour certains artistes qui n'ont que ça pour vivre...

24.Posté par yenamarre le 23/12/2015 00:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

25.Posté par THC le 23/12/2015 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Depuis quand, on a besoin d'amplificateur pour un concert en petit commité ? Une guitare ne fait pas assez de bruits ? un ukulele, une basse poubelle ? Bref, pas besoin d'amplifier et faire chier les voisins .

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance