TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le Pacifique renforce ses capacités en matière de données géospatiales




TUVALU, le 29 novembre 2016- Des experts océaniens en topographie et en données géospatiales se sont réunis la semaine dernière à l’occasion de la troisième Réunion du Conseil océanien des données géospatiales et des levés (PGSC) afin de peaufiner et d’adopter une stratégie régionale décennale visant à consolider les prestations fournies dans ces domaines à l’échelle du Pacifique.

La Stratégie océanienne pour les données géospatiales et les levés souligne combien il est primordial pour les économies océaniennes de disposer de données géospatiales précises, et fait office de feuille de route pour le renforcement des capacités des administrations nationales en matière de données géospatiales en vue de répondre aux besoins croissants qui se font jour.

« Cette stratégie nous aidera à concrétiser notre vision du développement durable dans le Pacifique par le biais de services de levés et d’informations géospatiales de calibre mondial », a déclaré M. Faatasi Malologa, Président du Conseil océanien des données géospatiales et des levés et Directeur du service des affaires foncières et du cadastre de Tuvalu.

« Il est vital de moderniser et de perfectionner les normes applicables en matière de levés et de données géospatiales dans le Pacifique si l’on veut améliorer la prise de décision dans les dossiers relatifs à la gestion des espaces terrestres et marins, notamment en ce qui concerne le suivi et l’analyse en temps quasi réel des effets du changement climatique aux fins d’adaptation et d’atténuation », a-t-il ajouté.

À ses côtés, M. Raymond Bojczuk, premier Secrétaire du Haut-Commissariat de l’Australie à Suva, a prononcé l’allocution d’ouverture. La réunion était organisée par la Communauté du Pacifique (CPS), sous l’égide du Programme océanien de soutien climat et océans (COSPPac), financé par l’Australie.
« L’Australie est fière d’apporter son soutien pour cette étape cruciale du développement dans le Pacifique », s’est félicité M. Bojczuk.
Et de préciser : « Les services fournis par les spécialistes océaniens des données géospatiales et des levés viennent appuyer une multitude de filières et de secteurs d’activité, contribuant ainsi largement à garantir la sécurité et le bien-être des populations océaniennes. »
Bien que la région Pacifique peine à renforcer et à maintenir des capacités suffisantes en termes de personnel qualifié, d’infrastructures techniques, de logiciels et de matériel adaptés, de cadres législatifs actualisés et de moyens financiers, des avancées considérables ont néanmoins été enregistrées au fil du temps.

Parmi les divers projets de développement qui ont d’ores et déjà permis de renforcer les capacités des administrations océaniennes en matière de données géospatiales et de levés, on citera notamment : les engagements pris par les Tonga, le Samoa et les Fidji en vue de mettre à niveau leurs systèmes de positionnement local, les enquêtes géodésiques nationales menées à Nauru et à Tuvalu, le projet régional sur les frontières maritimes, le projet d’observation du niveau de la mer dans le Pacifique, l’initiative régionale sur la navigation en Océanie, ou encore la base de données géospatiales en ligne PACGEO

Selon Michael Petterson, Directeur de la Division géosciences de la CPS : « Le nombre croissant de projets menés ces dernières années et l’élaboration de cette nouvelle stratégie témoignent de l’importance du rôle des spécialistes des données géospatiales et des levés sur la scène régionale ».
« Les connaissances en données géospatiales et en géodésie ont une importance toute particulière dans les pays océaniens, compte tenu de l’élévation du niveau de la mer et des forces géotectoniques en présence, lesquelles sont susceptibles de provoquer, selon les cas, un rehaussement des terres ou un phénomène de subduction. Il est primordial de bien comprendre toutes les dynamiques à l’œuvre lorsqu’on cherche à mettre en place des mesures d’adaptation aux effets du changement climatique. »


Comme les années précédentes, la Réunion du Conseil océanien des données géospatiales et des levés s’est déroulée juste après la Conférence des utilisateurs de systèmes d’information géographique et de télédétection dans les îles du Pacifique, de manière à ce que les membres du Conseil puissent présenter leurs travaux, réseauter et s’informer des activités conduites et des perspectives de développement dans la région.
La Stratégie océanienne pour les données géospatiales et les levés est le fruit de plusieurs années de de consultation et de réflexion conceptuelle menées par les membres du Conseil, en collaboration avec les partenaires du développement, dont la CPS, Geoscience Australia, Land Information New Zealand, la Fédération internationale des géomètres (FIG) et l’Initiative des Nations Unies sur la gestion de l’information géospatiale à l’échelle mondiale (UN-GGIM).

Le Conseil océanien des données géospatiales et des levés rassemble actuellement les Îles Cook, les Fidji, les États fédérés de Micronésie, Kiribati, les Îles Marshall, Nauru, Niue, Palau, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Samoa, les Îles Salomon, les Tonga, Tuvalu et Vanuatu.

Rédigé par Communauté du Pacifique Sud le Mercredi 30 Novembre 2016 à 06:26 | Lu 410 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 06:40 Climat: il y a le feu dans la vigne australienne

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance