Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Le Chinois Geely assure que 90% de ses voitures seront hybrides ou électriques d'ici 2020



Chine | AFP | jeudi 19/11/2015 - Le constructeur chinois Geely --propriétaire de Volvo-- a assuré que, d'ici à 2020, 90% des véhicules qu'il produit seront équipés de moteurs hybrides ou électriques, un objectif ambitieux dans ce qui reste un créneau de niche sur le marché automobile chinois.

D'ici la fin de la décennie, les voitures à moteurs hybrides représenteront les deux-tiers de ses ventes de véhicules "verts", le reste (35%) étant assuré par des voitures entièrement électriques, a-t-il expliqué dans un communiqué publié mercredi en marge d'un salon professionnel à Canton.

Ces véhicules seront commercialisés "au même niveau de prix" que ses voitures équipées de moteurs à combustion traditionnels, a ajouté Geely, afin de les "rendre accessibles (...) à un plus vaste public".

Par ailleurs, alors que Pékin exige des constructeurs d'abaisser, d'ici 2020, à 5 litres par 100 kilomètres la consommation moyenne de carburant de leurs véhicules, Geely affirme qu'il sera "le premier constructeur chinois" à atteindre l'objectif et qu'il sera même en mesure de descendre en-dessous de ce niveau.

En dépit de généreux rabais fiscaux accordés par le gouvernement, force est de constater que les véhicules à énergie alternative demeurent extrêmement marginaux en Chine, le premier marché automobile mondial.

Par contre, la propulsion électrique est écrasante dans les deux roues --vélos et scooters-- et les triporteurs.

Un peu plus de 171.000 véhicules électriques ou hybrides y ont été écoulés sur les dix premiers mois de 2015, selon la fédération professionnelle CAAM: soit moins de 1% des ventes automobiles totales. Les ventes pâtissent de prix plus onéreux et d'un manque cruel d'infrastructures.

Cependant, Pékin ne ménage pas ses efforts: il a dévoilé en octobre un renforcement des subventions pour la construction de stations de chargement pour voitures électriques, et les véhicules "verts" sont exempts des limitations draconiennes imposées par nombre de métropoles chinoises pour les nouvelles immatriculations.

L'emblématique constructeur américain de voitures électriques Tesla, qui avait fait une arrivée en fanfare sur le marché chinois début 2014, a certes écoulé plus de 3.000 véhicules dans le pays sur les neuf premiers mois de 2015, mais il avait fait état précédemment de performances décevantes et de stocks importants d'invendus.

Geely, qui s'était fait un nom en rachetant le suédois Volvo Cars, est désormais le 8e constructeur chinois en volumes de ventes, avec environ 2,2% de parts du marché local: sur les dix premiers mois de l'année, il a écoulé quelque 422.000 véhicules, soit un bond de 10% sur un an.

Rédigé par () le Mercredi 18 Novembre 2015 à 20:29 | Lu 119 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies