Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Le B2M Bougainville sera exonéré de droits d’entrée



Le nouveau fleuron de la Marine nationale en Polynésie française bénéficiera d'un régime spécial d'exonération de droits d'entrée.
Le nouveau fleuron de la Marine nationale en Polynésie française bénéficiera d'un régime spécial d'exonération de droits d'entrée.
PAPEETE, 21 novembre 2016 - Le Bougainville est attendu en Polynésie française le 16 décembre prochain. Ce bâtiment multi-missions (B2M) de la Marine nationale bénéficiera d’une exonération de droits d’entrée en Polynésie française pour près de 220 millions Fcfp.

La mesure est prévue par le projet de loi du pays portant diverses mesures fiscales à l’importation, présenté en commission des finances la semaine dernière et programmé à l'examen début décembre en séance plénière de l’assemblée. Dans l’intérêt des besoins opérationnels ultramarins de la Polynésie, il est proposé d’accorder à titre exceptionnel une exonération partielle de droits et taxes à l’importation au B2M Bougainville. Il s’agit d’un avantage fiscal d’environ 220 millions Fcfp.

En remplacement du patrouilleur Révi, ce nouveau bâtiment de la Marine nationale est attendu dans les eaux polynésiennes le 16 décembre prochain. Armé par deux équipages de 23 marins, le navire pourra réaliser plus de 200 jours de mer par an. Fleurons de la Marine, les B2M sont qualifiés de "couteaux suisses". Le Bougainville effectuera en Polynésie des missions de surveillance des intérêts français et d'assistance aux populations, en haute mer et dans les lagons.

Adaptés aux normes civiles aussi bien qu'aux exigences militaires, les B2M sont équipés de deux mitrailleuses de 12,7 mm, d'embarcations rapides et peuvent embarquer des commandos. Longs de 65 mètres, ils disposent de six niveaux et d'une vaste plage arrière de 300 m2 de surface.

D’une valeur hors taxe de 2,18 milliards Fcfp le Bougainville assurera dans les eaux territoriales l’ensemble des missions de l’Etat en mer avec notamment la surveillance de la pêche maritime, le sauvetage en mer ou encore la lutte contre les activités illicites dans la zone économique exclusive (ZEE) de la Polynésie française.

Doté d’un équipage lui permettant d’accomplir 200 jours de mer par an, le périmètre d’intervention très large de ce bâtiment moderne et multitâche et sa polyvalence permet de doter la Polynésie française d’un moyen naval performant au service de la collectivité, dans l’exercice des missions régaliennes en mer.

La Marine nationale évalue en outre à une cinquantaine d’emplois directs la maintenance et l’entretien de ce B2M, grâce au recours à des entreprises sous-traitantes polynésiennes.

Dune série de quatre navires de surveillance et d’intervention conçus pour l'Outre-mer, le B2M Bougainville vient compléter une flotte de deux bâtiments militaires déjà postés en Nouvelle-Calédonie et à la Réunion et d’un autre attendu courant 2018 aux Antilles.

Rédigé par JPV le Lundi 21 Novembre 2016 à 05:00 | Lu 4066 fois






1.Posté par Fiu!!! le 21/11/2016 06:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"accorder à titre exceptionnel une exonération partielle de droits et taxes à l’importation au B2M Bougainville". (SIC)

On croit rêver.

L'État devrait acquitter un "droit à l'importation" pour un équipement destiné à accomplir ses missions régaliennes et de service public sur un territoire de la République ?

Il y a quelque chose de pourri au royaume-banane de Tahiti Nui, non ?

2.Posté par CITRUS le 21/11/2016 08:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BIENVENUE A CE JOYAUX DE LA ROYAL

3.Posté par Mécontent le 21/11/2016 08:54 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Viola pour quoi les caisses sont à vide!

4.Posté par Aubrac le 21/11/2016 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout à fait d'accord avec Fiu !!! Puisque l'on défiscalise les Porsche Cayenne des nantis du Fenua, on ne comprend pas pour quelle raison les navires de la Marine Nationale, autrement utiles pour la protection de la population polynésienne, n'auraient pas les mêmes droits.

5.Posté par lithard françois le 21/11/2016 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il me semble important de rappeler au peuple polynésien que la défense fait partie des missions régaliennes de l'ETAT FRANCAIS qui d'autre part subventionne très grassement le territoire.
Le simple fait que cette taxation ait pu être envisagée me parait tout à fait scandaleux.

6.Posté par ZÉRO LA BARRE ! le 21/11/2016 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On croit rêver !
Ce navire vient pour nous aider et ils veulent le taxer.

Le Haut Commissaire a bien eut raison l'autre jour de donner le montant des recherches en mer d'un inconscient.
Plus de 100 millions, qui vas payer ?
Faudrait peut-être aussi y rajouter la TVA, non ?

Mayotte à voté pour devenir un département, nous devrions faire de même et arrêter d engraisser tous ces petits politiques et fonctionnaires du Pays tous plus compétent les uns que les autres.....

7.Posté par REY Ethode le 21/11/2016 16:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans la mesure où le pays n'est pas en capacité d'assurer cette vitale mission de service public
Tout à fait D'ACCORD
de même pour les avions et hélicoptères de surveillance et de recherche

8.Posté par teva le 21/11/2016 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

bien content d'avoir les bateaux de la marine pour retrouver nos inconscients de la mer

9.Posté par Eric le 21/11/2016 16:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut arreter de jouer aux "Cons" les sinistres du gouvernement. La France met en p''ace un navire capable de venir en aide a la population et de faire le gendarme en mer pour la protection de la ZEE de la PF, et vous voulez le TAXER...

10.Posté par turamarama le 21/11/2016 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Zéro, vu le résultat à Mayotte, non merci ! Ils regrettent bien leur situation aujourd'hui. Si tu veux vivre dans un département, libre à toi, mais pas ici, pas en Polynésie !

11.Posté par Tihoti Le Breton le 22/11/2016 06:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si le gouvernement du Fenua avait organisé une escadre de va'a le Bougainville aurait pu rester à Brest!

12.Posté par ARTIMON le 22/11/2016 07:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le seul fait d'annoncer que ce navire flambant neuf " sera exonéré de droits d'entrée" démontre que les arnaqueurs de la haute administration territoriale y ont pensé ! La mesquinerie, la nullité, n'ont aucune limite avec ces minables ! Ils ont osé sortir leur calculette pour évaluer leur manque à gagner, sur un navire venu rendre les plus précieux services à la population, et même un jour ou l'autre, sauver des vies...
Et ce sont ces mêmes minables qui font des discours sur l'honneur et la dignité ! Ils n'ont pas la moindre idée de ce dont ils parlent...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 08:45 Sensibiliser les requins au sein des écoles

Lundi 20 Novembre 2017 - 08:38 Livres : la fête continue à Raiatea-Taha’a

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance