Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La révision du plan de prévention des risques de Punaauia annulée par le tribunal administratif



La révision du plan de prévention des risques de Punaauia annulée par le tribunal administratif
PAPEETE, le 17 avril 2017 - Jeudi après-midi, le tribunal administratif a décidé de l'annulation de l'arrêté approuvant la révision du plan de prévention des risques naturels de la commune de Punaauia

Le tribunal administratif a rendu jeudi sa décision concernant la révision du plan de prévention des risques naturels de Punaauia : l’arrêté n° 643 CM du 20 mai 2016 qui approuvait le PPRN est annulé.

En effet, cette révision du PPRN passait en zone rouge clair des zones qui jusque-là étaient classées rouge. Par exemple, la zone située derrière la mairie de Punaauia, où est prévue l'implantation de la clinique Mana Ora, fait partie d'une de ces modifications. Auparavant, elle était en zone rouge pour inondation et éboulement, mais le nouveau PPRN permettaient de construire sur cette zone les porteurs du projet réalisaient des travaux pour "sécuriser la zone".

Une habitante de la commune avait dénoncé cette révision. Le 8 mars 2017, l'avocate de l'habitante de Punaauia avait exposé les raisons de sa requête devant le tribunal administratif. Ainsi, elle avait déclaré, "les faits sont graves et établis. La sécurité des biens et des personnes dépendent de ce PPR. Mais ce PPR a été organisé à la demande d'un promoteur privé, et ça fonctionne! Le PPR n'a pas pour objet d'organiser le développement d'une commune. Ainsi dans les arguments avancés, les modifications des zones qui permettent à certains endroits de devenir constructibles sont incohérentes. Elles exposent des "milliers de personnes à un risque". Le jour de l'audience, l'avocate avait par ailleurs ajouté : "Cette révision a été faite à la carte, en fonction des clients."

Le tribunal estime que "la révision du PPRN de la commune de Punaauia a été engagée en raison d’une accumulation de demandes de pétitionnaires publics ou privés porteurs d’importants projets de constructions sur des terrains partiellement classés en zone rouge inconstructible d’aléa fort de mouvement de terrain". Par ailleurs, "considérant que la révision approuvée par l’arrêté attaqué a pour objet de permettre, par des aménagements destinés à réduire le risque, de rendre constructibles, à la demande des porteurs de projets, des terrains qui ne le sont pas en raison du risque d’aléa fort auquel ils sont partiellement exposés ; que la création de la zone rouge clair ne repose pas sur une évolution de la connaissance de la nature et de l’intensité du risque ayant conduit à retenir le classement initial". Ainsi, le tribunal administratif de Papeete a décidé d'annulé l'arrêté n° 643 CM du 20 mai 2016 approuvant la révision du plan de prévention des risques naturels de la commune de Punaauia.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Lundi 17 Avril 2017 à 16:08 | Lu 1528 fois







1.Posté par haapapu le 17/04/2017 19:25 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ouh là! !! Sa sent les pots de vins a plein nez!!

2.Posté par Farani le 18/04/2017 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu as des preuves haapapu?
Sinon ça s'appelle de la difamation !

3.Posté par tamatoa le 18/04/2017 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore souci, toujours souci. Dans 10 ans il n'y aura toujours aucune clinique cote ouest.
Pas grave il restera toujours Paofai, vétuste, crasseuse....

Et on veut encore développer qqchose en Polynésie, le confetti du Pacifique ou rien n'est jamais possible....

4.Posté par lola le 18/04/2017 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cette modification était un vrai scandale !!! le pire c'est qu'il y avait des représentants du haut commissariat dans la commission . Le haussaire ne pouvait pas ignorer ce dossier. Mr des RG merci

5.Posté par zozo le 18/04/2017 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@haapapu : des pots de vin ? plutôt des BARRIQUES LOL une clinique doit être bâti sur une zone ne présentant aucun risque point barre !!!!! Au passage je rappelle que l'etat est garant de la sécurité des personnes et doit agir si le gouvernement ou les élus prennent des mesures potentiellement dangereuse. Il aura fallu qu'une avocate vienne de métropole pour mettre fin à ce scandale. MORALITE si vous avez un dossier qui risque de facher le pays et nos grosses familles , oubliez les avocats locaux qui travaillent pour eux. Prenez un avocat en metropole ou faites dépayser le dossier

6.Posté par haapapu le 18/04/2017 11:24 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut également qu''une enquête soit faite pour voir ds kel conditions le conseil municipal a décidé de faire un cimetière rikiki à 400 m.daltitude. La aussi on pourrait découvrir que sa été fait a la carte des proprio qui vendent des lots viabil.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 16:21 Coup de jeune au Pôle Entreprises de la CCISM

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance