Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La police rappelée à l'ordre: les femmes peuvent être seins nus à New York



La police rappelée à l'ordre: les femmes peuvent être seins nus à New York
NEW YORK, 3 juin 2013 (AFP) - Certaines profitent du soleil à Central Park, d'autres se promènent simplement dans la rue: à New York, en tout cas, les femmes peuvent profiter des beaux jours seins nus, la police n'a rien à leur dire.

Elles sont l'exception, mais depuis février, la mémoire des policiers new-yorkais a été rafraîchie par un mémo interne, et oralement à 10 reprises: une décision de justice du 7 juillet 1992 dans l'Etat de New York a reconnu ce droit aux femmes, au nom de l'égalité.

"Aucune mesure de maintien de l'ordre" ne doit donc être prise contre "des individus, homme ou femme, qui se montrent en public sans vêtement au dessus de la ceinture", rappelle le mémo.

La police semblait en effet l'avoir un peu oublié: ces dernières années, Holly Van Voast, une artiste new-yorkaise de 46 ans, qui s'est fait un point d'honneur à se promener dans la ville seins nus, a ainsi été arrêtée selon elle "des dizaines de fois", parfois menottée et détenue des heures, et inculpée notamment d'"exposition indécente".

Cette artiste haute en couleur, cheveux platine et fausse moustache noire, que l'on voit régulièrement seins nus dans les manifestations, dans la rue, dans le métro ou les bars, s'est lassée, et a porté plainte le 15 mai devant un tribunal fédéral new-yorkais contre la police et la ville de New York.

Elle les y accuse de "harcèlement" et sa plainte affirme notamment qu'elle a été placée en hôpital psychiatrique pendant "environ six jours" après avoir été arrêtée devant une école primaire en mars 2012.

Elle rappelle la décision de justice du 7 juillet 1992 et sa plainte évoque le mémo diffusé en février aux responsables de la police new-yorkaise.

Holly Van Voast demande des dommages et intérêts au montant non précisé.

Sa plainte devrait avoir au moins un résultat immédiat : les (rares) New-Yorkaises qui veulent se promener seins nus pourront probablement le faire en toute tranquillité cet été.

bd/mdm

Rédigé par () le Lundi 3 Juin 2013 à 05:27 | Lu 1662 fois






1.Posté par liberté le 03/06/2013 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas géniale la photo les seins sont devant . .Bravo ( ) un illustre inconnu

2.Posté par Jean pierre BEAULIEU le 03/06/2013 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est sain d'aérer sa devanture, le blem c'est qu'ils risquent des mains baladeuses, on est pas des saints quand même.

3.Posté par Roro LEBO le 03/06/2013 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pas trop d'accord pour moi, mais le monde change... en pleine ville.
---------
il y a plusieurs dizaines d'années, les plages à Tahiti avaient de nombreuses femmes "locales" au seins nus et jamais quelqu'un en a profité ou les a insulté. C'était une gloire... et pour les étrangères de faire "traditionnel" et de se mettre comme les gens du Fenua et sans offense.
On les voit une fois et après on respecte le corps humain.
Toute ma famille y est passée, comme toutes les autres... et rien n'a été de désobligeant.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance