Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La dengue et la leptospirose ont fait 2 morts en 2016



PAPEETE, le 18 avril 2017 - Mardi, le bureau de veille sanitaire a publié ses rapports de surveillance pour l'année 2016 de la grippe, la dengue et la leptospirose. Ainsi, pour l'année 2016, le BVS enregistre 2 093 cas de dengue, 3568 cas de grippe et 111 cas de leptospirose.

Le Bureau de veille sanitaire (BVS) surveille la grippe, la leptospirose et la dengue tout au long de l’année, une épidémie pouvant survenir à n’importe quelle saison. Mardi 18 avril, il a publié ses rapports 2016 de surveillance de ces trois maladies. Ainsi, on constate que le bureau de veille sanitaire a recensé 2 093 cas de dengue 3568 cas de grippe et 111 cas de leptospirose.

La leptospirose

Au cours de l'année 2016, le bureau de veille sanitaire a enregistré 111 cas de leptospirose. Si le BVS surveille les récurrences de la maladie tout au long, c'est surtout au cours de la saison des pluies et lors d'intempéries qu'elle se déclare le plus souvent.

Ainsi, on constate que le nombre de cas de leptospirose confirmés par prélèvement n'a eu de cesse de diminuer depuis 2013 passant de 153 à 135 cas en 2014, puis 144 en 2015 et enfin atteindre les 111 cas en 2016.

En 2016, ce sont les personnes âgées entre 20 et 29 ans qui ont le plus été touchées par la maladie, par ailleurs la grande majorité des cas se sont déclarés dans l'archipel de la Société, notamment à Tahiti et Raiatea chez des agriculteurs, des randonneurs ou des surfeurs. A noter que l’incidence est en très forte augmentation aux Marquises. Elle reste également élevée aux Iles-sous-le-Vent.

Sur les 111 cas de leptospirose, 67 patients ont dû être hospitalisés, 18 ont dû passer en réanimation et un est décédé.

La dengue

La dengue a touché 2093 personnes en Polynésie au cours de l'année 2016. Si le nombre de dengue détectés par le BVS est en hausse par rapport à 2015, il est en baisse par rapport à 2014. Ainsi le BVS constate que "la circulation de la dengue est persistante, avec une incidence de 780/ 100 000 habitants (392 en 2015)", selon les experts, "le seuil épidémique doit être redéfini".
Tous les cas de dengue confirmés en 2016 étaient des cas de sérotype 1. "Ce sérotype circule en Polynésie française depuis 2013". Par ailleurs 87% des cas viennent des îles du Vent (Tahiti et Moorea).
Plus de 50% des cas concernent les jeunes de 0 à 19 ans. En effet, les plus âgés ont plus de chances d’avoir été immunisés contre DEN-1 lors des épidémies précédentes.
La maladie a fait un mort en 2016. 188 patients atteint de la dengue ont dû être hospitalisés, 51 personnes ont été victimes de formes graves, trois patients ont nécessité d'un passage en réanimation.

La Polynésie est exempte de dengue de type 2 depuis l'an 2000 d'où le fait que le BVS surveille de près. "Une réintroduction de ce virus serait à fort risque épidémique, surtout chez les moins de 17ans (pas du tout immunisés). La dengue de type 2 touche des pays du Pacifique de plus en plus proches de la Polynésie française. Son introduction et le développement d’une épidémie liée à ce sérotype sont à prévenir, notamment au cours des multiples manifestations sportives internationales qui vont avoir lieu à Tahiti en 2017", indique le BVS.

La grippe

En 2016, 3 568 syndromes grippaux (SG) ont été rapportés par le réseau des médecins. La période épidémique s’étend de février à avril. Depuis 2011, l’année 2015 comptabilise le plus grand nombre de SG déclaré (5 469) et l’année 2012 comptabilise le nombre le moins élevé (2 030). En 2016, en période inter-épidémie, 28 syndromes grippaux en moyenne ont été déclarés chaque semaine.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 18 Avril 2017 à 17:49 | Lu 1438 fois







1.Posté par Teina le 19/04/2017 10:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Baisse inévitable en 2017 car le réseau sentinelle se vide de ses médecins. PAS de médecins à HivaOa, Hao, Makemo, Uapou, Rurutu... Ce désert médical entraine une sous declaration de ces maladies.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 28 Juin 2017 - 16:35 Umu tī : le 5 juillet, marchez sur le feu !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance