Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La culture de pakalolo était pilotée par ordinateur



Le chef d'orchestre de cette culture 2.0 a écopé de 3 mois de prison ferme ce lundi en comparution immédiate. Avec mandat de dépôt.
Le chef d'orchestre de cette culture 2.0 a écopé de 3 mois de prison ferme ce lundi en comparution immédiate. Avec mandat de dépôt.
PAPEETE, le 16 janvier 2017 - Un producteur de pakalolo de 34 ans, son épouse et un jardinier qui faisait le dealer pour leur compte ont été interpellés par les douanes, en milieu de semaine dernière à Paea. Leur activité était organisée de façon quasi industrielle et durait depuis un an et demi. Près de 10 kilos de drogue ont été confisqués à leur domicile.


Ils faisaient l'objet d'une discrète surveillance douanière depuis quelques temps déjà. En milieu de semaine dernière, les forces de l'ordre ont jugé qu'elles avaient suffisamment d'éléments pour s'inviter au domicile du principal suspect, un jeune homme de 34 ans titulaire d'une patente de commerce en mécanique. Sauf que ce ne sont pas des pièces auto qui ont été découvertes dans la maison. Mais bien une véritable petite industrie tournée vers le trafic de pakalolo. Près de 10 kilos de stupéfiants ont été saisis mais c'est surtout l'organisation extrêmement pointue, voire même high-tech de la culture, qui a marqué les enquêteurs.

En plus des plants qui poussaient à l'extérieur du fare, toutes les pièces de la maison avaient en effet été aménagées comme autant de petits ateliers : pour le séchage, le conditionnement, et même la culture indoor. Le couple s'était laissé une petite place dans le séjour mais toute la maison était dédiée à la culture du paka. Les enquêteurs en retrouveront jusque dans le congélateur. Le producteur, lui, a indiqué qu'il avait puisé toutes ses bonnes idées sur internet : revêtement réfléchissant sur les murs, filtres et extracteurs d'air, climatisation, lumière... le tout géré par ordinateur pour une croissance optimum des plants. Un investissement estimé entre 800 000 et 1 million de francs pour une culture qui, de l'aveu des principaux intéressés, durait depuis près d'un an et demi et rapportait selon leurs déclarations entre 300 000 et 500 000 francs par mois.

Inconnus de la justice jusqu'à cette remarquable entrée en matière

Jugé ce lundi en comparution immédiate, le producteur 2.0 a écopé de 18 mois de prison dont 15 mois avec sursis, et mandat de dépôt pour Nuutania pour les 3 mois ferme à effectuer. Son épouse, au courant et complice, a quant à elle était condamnée à 6 mois de prison avec sursis. Le couple de trentenaire était inconnu de la justice avant cette entrée en matière remarquée dans le trafic de pakalolo. De condition modeste, ils ont indiqué s'être lancés dans les stupéfiants pour rembourser un prêt, payer les factures, acheter à manger et assurer les dépenses courantes. Ils semblent effectivement ne pas avoir mis d'argent de côté. Les enquêteurs ne saisiront que 40 000 francs à leur domicile. Un troisième homme, jardinier de profession et qui jouait les dealers contre quelques sticks pour financer sa consommation personnelle, écope pour sa part de 12 mois de prison avec sursis.

"Au départ c'était une simple activité pour payer les factures mais vers la fin, cette culture c'était devenu une vraie passion pour lui", a expliqué l'épouse du producteur ce lundi à l'audience du tribunal correctionnel, affirmant lui avoir demandé d'arrêter et de se remettre dans le droit chemin il y a deux mois environ. "Cela prenait de telles proportions, on s'est retrouvé prisonnier de la situation". "Ce ne sont pas des bandits, ils ont des enfants, une famille, ils se sont lancés dans des activités libérales au début mais cela n'a pas marché pour eux alors ils se sont tournés vers ce trafic que je qualifierais d'alimentaire", a plaidé leur avocate, Me Hayoun, rappelant qu'aucun des deux n'avait jamais eu de démêlé avec la justice auparavant. "Ils ont pris un mauvais chemin. Non seulement ils ne se sont pas enrichis, mais cela les a conduit jusqu'à vous".

Compte tenu de la situation, le tribunal s'est finalement montré plus clément que le procureur qui réclamait 12 et 6 mois de prison ferme avec mandat de dépôt contre le producteur et son dealer.


Rédigé par Raphaël Pierre le Lundi 16 Janvier 2017 à 16:42 | Lu 16033 fois







1.Posté par plouf le 16/01/2017 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PAKALOLO = POISON

2.Posté par poko lala le 16/01/2017 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des décennies de répression sévère, des milliards d'argent public dépensés .
Des fumeurs de cannabis qui ne cesse d'augmenter.

La politique de répression est un échec abyssale.


3.Posté par hinano bon sa !!!! le 16/01/2017 20:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le pakalolo c'est comme l'alcool et le tabac, si on consomme trop on meurt.

4.Posté par Matui le 16/01/2017 21:32 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

!ils ont juste voulu vivre convenablement payé les factures et autres dépenses !mais ils n''ont pas fait de mal à personne!! ils n''ont tué personne!!
Faut pas exagéré non plus Mr le procureur!!bravo au Mr le juge pour sa clémence!

5.Posté par Arsenik le 17/01/2017 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo pour la réalisation technique. Comme quoi ça sert les études ...

6.Posté par justice of margouillat le 17/01/2017 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut encadrer la consommation du cannabis pour combattre le trafic illégal.
Comme pour l'alcool et le tabac.

7.Posté par Ilfautledire le 17/01/2017 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La question est quelles solutions proposer à cette famille et aux familles certainement nombreuses qui se trouvent dans le même cas pour sortir de la pauvreté.

8.Posté par Lebo RORO le 17/01/2017 13:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Pas les seuls à trafiquer, la Polynésie est bien atteinte.

9.Posté par Amigo le 17/01/2017 16:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

À quand la légalisation Du canabis !!! Sa va jamais s''arrêter !!! Tant qu''il aura des fumeurs, y aura toujours des Canabiculteur ... à bon entendeur..

10.Posté par Patvaa le 17/01/2017 20:30 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il va pouvoir facilement se reconvertir comme formateur en horticulture avec toutes ses connaissances acquises par le biais du paka..
Courage à lui.

11.Posté par coyote le 18/01/2017 06:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'excuse de la misère qui oblige à produite du paka a fait long feu.....1M cfp investi ils auraient pu les mettre dans un business légal, tout comme ils auraient pu utiliser leurs ingéniosité pour faire du légal aussi non ?

Mais c'est clair que le trafic de stup' c'est bcp de fric sans faire bcp d'efforts, dur de résister à l'appel de l'argent !

12.Posté par Piripirifaufau le 18/01/2017 09:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pakalolo pas bon? Pourquoi alors il y a des pays où la culture et/ ou l'usage en est autorisé? Ce seraient donc tous (ces pays) des crétins? Pourquoi, d'ailleurs, ces crétins l'utilisent aussi dans un cadre médical? Pas bon alors?

13.Posté par coco le 18/01/2017 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ coyote


Le trafic de stup' c'est bcp de fric avec bcp d'efforts a faire

Ne parle pas si ta pas essayé.

14.Posté par Fiu!!! le 18/01/2017 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De nombreuses études ont démontré la toxicité du cannabis.

Une des dernières, publiée en juillet 2016, dans le Schizophrenia Bulletin, montre que sur 2793 paires de jumeaux, celui qui fume du paka s’expose à un risque de schizophrénie 3 fois et demi plus grand que celui qui ne fume pas.

Par ailleurs, l’usage du cannabis à des fins médicales ne peut être comparé à un usage dit « récréatif ». À moins de considérer que tout être humain est un malade qui s’ignore ?

Et sans compter que pour réduire les effets toxiques, dans le cadre médical, des laboratoires se mettent à produire des cannabis à 0,1% de THC.
Rien à voir avec les teneurs (jusqu’à 25%) qui font les délices des adeptes de la fumette, vrais drogués.

Les dealers sont des criminels.

15.Posté par coyote le 21/01/2017 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Coco,

ben c'est du faap'u, sauf que ton bonbon vaut plus cher que ton concombre ou tes tomates.....c'est le ratio effort/gain dont je te parle ! J'ai plus de respect pour un planteur de tomates, désolé

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance