Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La condamnation pour harcèlement des baleines est "un signal fort"



La condamnation pour harcèlement des baleines est "un signal fort"
PAPEETE, le 5 mai 2017 - Le vendredi 28 avril deux professionnels du whale watching ont été condamnés pour avoir harcelé des baleines. C'est une première en France, Dom-Tom compris. Pour Agnès Benet de Mata Tohora, cela récompense des années de sensibilisation et de veille sur l'eau.

"C'est un signal fort", résume la biologiste Agnès Benet. Fondatrice de l'association Mata Tohora, elle se défend d'envoyer à la barre tous ceux qui s'approchent trop près des cétacés. Elle rappelle que le harcèlement correspond à "toutes manœuvres ou activités d'observation qui auraient pour conséquences de modifier le comportement des animaux, de les contraindre à changer de direction, de vitesse, de durée d'immersion, de les faire fuir ou de les bloquer contre le récif ou le rivage".

Autant de situations provoquées par les deux professionnels que la biologiste a observées sur l'eau en 2015, qu'ils ont avouées et que le tribunal correctionnel a finalement reconnues vendredi dernier. "Ces professionnels ont véritablement harcelé les animaux à plusieurs reprises. Pourtant, ils avaient été formés et avaient reçu l'agrément de la Diren pour pratiquer le whale watching de façon respectueuse." Si les professionnels condamnés ont été dispensés de peine et qu'ils ont un mois pour faire appel, cette première étape est un pas en avant pour la protection des mammifères marins.

Mata Tohora est née pour préserver les cétacés en faisant connaître leurs besoins vitaux et en faisant respecter le règlement pour que toute population et les générations futures puissent les voir évoluer dans leur milieu naturel. "Nous ne voulons pas interdire l'approche des baleines mais garantir leur protection."

Dans le Pacifique sud, seul la Polynésie française, la Nouvelle-Zélande, Tonga, les Samoa et Niue autorisent la mise à l'eau des curieux près des cétacés. À Hawaii, Cook, en Australie et en Nouvelle-Calédonie, c'est interdit. "Faudra-t-il en arriver là et priver les amateurs du plaisir de voir les baleines à cause de quelques individus? ", s'interroge Agnès Benet. D'autant que globalement, les approches restent respectueuses. Depuis 2012, l'association est allée à la rencontre de 1834 personnes et 594 embarcations, cinq cas de mauvaise approche et harcèlement ont été signalés.

Les baleines sont en route, elles s'approchent des Australes. Mata Tohora va reprendre ses rondes. "Respecter les baleines n'est pas une lubie de quelques scientifiques, c'est une attitude indispensable si l'on veut sauvegarder la population. En Polynésie elles viennent se reproduire, les femelles et leurs petits ont besoin de calme pour économiser leurs forces et grossir." Sans quoi mère et petit ont plus de risques de perdre leur vie. Dans le Pacifique sud, il reste entre 3500 et 5000 baleines, soit moins de 1% de la population d'origine.


Contacts

Pour découvrir le mode d'emploi d'approche des baleines, rendez-vous vous sur le site Mata Tohora ou sur la page Facebook.
Tél.: 87 70 22 77



Rédigé par Delphine Barrais le Vendredi 5 Mai 2017 à 12:01 | Lu 4909 fois







1.Posté par teuira le 05/05/2017 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

laissez les baleines en paix...le pecheur tahitien n'a jamais cherche a s'approcher des baleines...dans les news et reportages..qui voit-on a cote?....des farani....qui ordonnent aux tahitiens de ne pas s'approcher.....sauf si vous etes sur leur bateau moyennant quelques 1000 francs.....merde ...c notre pays, l'ocean de nos ancetres, et ce sont des farani qui viennent nous dire comment faire avec les baleines, les requins....faut arreter de deconner....le Criobe qui etudie le comportement des" raira" dans nos passes, pourquoi le 'raira' est agressif....des conneries...des missions ballades....de 1968 a 1974 j'ai travaille a Rangiroa, j'ai fait de la peche sous-marinne, dans le lagon, dans les 2 passes et au large tout autour de Rangiroa, aucun probleme avec les raira, les enfants sautent du quai de Avatoru directement dans la passe avec des Raira dessous..aucun probleme...mais depuis que des clubs de plongee ce sont installes....avec le feeding..le comportement des requins a changer...maintenant on voit des requins tigres tout les jours..alors qu'en 6 ans j'en ai vu qu'un seul tigre...qui est passe a 15 - 20 m ..cool...bref arretez de venir nous donner des leçons....pas content?...

2.Posté par REY Ethode le 05/05/2017 17:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je partage pleinement l'avis de Teuira
Laissons en paix nos baleines et nos requins
Pas de plongées près des baleines
Pas de shark feeding

3.Posté par teuira le 05/05/2017 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tribunal aujourd'hui le 05/05/2018....aucune sanction ni amende pour les 2 prestataires..rien de rien...evidemment entre farani...ben voyons....nous sommes en pays conquis....le pecheur tahitien qui se fait prendre avec une tortue...là..on ne va pas le rater...1 000 000 d'amende, bateau et materiel de peche, saisi....là pas de dialogue possible...c son outil de travail, mais on s'en brale...c un indigene...sanctionné a 100%...le moniteur de plongee qui nous prend pour des cons avec son excuse a 2 balles , il fait du feeding alors que c interdit depuis 2006,....aucune sanction ni amende....c un farani...bref arreter de venir nous donner des leçons de comportement avec les baleines et requins, les tahitiens ont toujours cohabites avec....sans chercher a s'approcher des baleines ni donner a manger aux requins...LAISSEZ les baleines tranquilles et STOP le feeding...pas content ???...y' des cocotiers ailleurs

4.Posté par Fiu le 05/05/2017 20:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Teuira, tu nous saoules avec tes ancetres et ton pays... je suis autant chez moi que toi.. je suis terrien et tu devrais l'etre aussi au lieu de faire des commentaires racistes..

5.Posté par Rio le 06/05/2017 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La faute à qui s'il n'y a plus de baleines ? Qui en faisait des parapluies, il y a quelques centaines d'années ? C'est du niveau de l'interdiction de pêche qui avait été faite aux inuits (c'est sûr qu'avec leur deux baleines annuelles, ils mettaient en danger l'espèce...)

Teuira a raison (sur les requins aussi). Avant de demander qu'on foute la paix aux baleines, si vous foutiez la paix au peuple?

6.Posté par emere cunning le 06/05/2017 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ teuira,
je partage tes constatations et tes inquiétudes valables pour les baleines, requins, tortues, raies et autres au milieu desquels nous avons grandi avec de très rares accidents. Comme il leur est interdit de recueillir des tortues, bientôt nos enfants des îles auront peur de se baigner dans leur lagon et au milieu des requins de plus en plus menaçants, et ça va se terminer comme à la Réunion, interdit d'aller à l'eau. Ces soi-disant professionnels veulent les montrer en nombre et bien excités pour épater un peu plus leur clientèle, pas étonnant qu'ils deviennent agressifs. Il faut qu'ils arrêtent leur business à la c*n. Les amateurs n'ont qu'à se contenter de les admirer de loin.

7.Posté par microstring le 06/05/2017 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oh Teuira ! t'as l'humeur chaude. Mais qu'en pensent les baleines...

8.Posté par therese Delfel le 07/05/2017 02:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les commentaires de Teuira méritent considération et devraient mener à un débat intelligent parce qu'il y a un réel danger de grave dénaturation. Comme lui, je pense que cette condamnation pour harcèlement des baleines assortie de zéro amende ni aucune peine, ne suffit pas et peut même surprendre par rapport à la sévérité d'autres condamnations ... Oui, NOUS dénaturons les espaces naturels, le lagon bien sûr, mais malheureusement de par le Monde, aussi TOUS les milieux naturels, à coups de piétinements, de selfies, de business et même de pseudo protection. Mais chacun(e) d'entre nous participe, souvent inconsciemment et par ignorance totale, à ces actions de dénaturation/destruction. Eduquer, informer, enseigner, "donner à voir", surtout par le modèle, et lutter en dernier ressort et s'il le faut absolument, revient à celles et ceux qui ont les connaissances pour le faire, souvent celles et ceux qui vivent là depuis des générations. En tous cas, cette première condamnation, pour peu sévère qu'elle soit, ouvre la voie à davantage de vigilance. Restons optimistes !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance