Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


La Terre bien loin d'avoir révélé tous ses secrets pour les scientifiques



PARIS, 16 novembre 2013 (AFP) - Observée depuis l'espace ou auscultée jusqu'au fond de ses entrailles, la Terre est loin d'avoir révélé tous ses secrets, ont expliqué des scientifiques à l'occasion du forum "Les Fondamentales" organisé vendredi et samedi à Paris par le CNRS.

Il ne se passe pas une semaine sans qu'une nouvelle publication scientifique vienne compléter le portrait de notre planète d'une manière ou d'une autre, et pourtant bien des questions n'ont toujours pas trouvé de réponse.

"Nous ne savons pas prévoir les séismes", a reconnu par exemple Barbara Romanowicz, sismologue et géophysicienne.

"La planète Terre a quelque 4,5 milliards d'années et présente des caractéristiques très particulières, voire uniques", a exposé le biogéochimiste Philippe Bertrand: de l'eau en abondance, dont de l'eau liquide, un environnement très oxygéné, une tectonique des plaques, une dynamique interne, un mouvement orbital conjugué avec celui d'un satellite, la Lune, et surtout la vie.

"La science essaie de savoir l'origine de ces caractéristiques et comment elles sont reliées les unes aux autres", a expliqué Philippe Bertrand devant une salle comble.

L'apparition de la vie sur la Terre, dont ne connaît pas d'autre exemple à ce jour dans l'Univers, est un des grands mystères non résolus.

"On ne connaît pas clairement les conditions d'apparition de la vie sur notre planète", a souligné Philippe Bertrand. On a "des indices" d'une présence de la vie il y a 3,5 milliards d'années, "mais on pense qu'elle est apparue avant", peut-être jusqu'à 4 milliards d'années, a-t-il dit.

Les scientifiques n'excluent pas non plus l'hypothèse d'apparitions du vivant "avortées" ou "stérilisées", avant que la vie ne "s'ancre" durablement sur la planète.

Mystère sous nos pieds

Le mystère est aussi sous nos pieds, comme l'a décrit Barbara Romanowicz, qui étudie la structure et la dynamique de la Terre profonde, de la croûte au noyau interne, ainsi que la sismologie et la tectonique des plaques.

Comment se forment les reliefs, comment fonctionnent les grandes failles responsables de séismes destructeurs ? "Les relations entre la Terre interne et sa surface restent encore mal connues", a reconnu Jacques Malavieille, chercheur en sciences de la Terre.

"On sait beaucoup de choses sur les ondes sismiques", a relevé Barbara Romanowicz: les scientifiques les classent ainsi en deux grands types, les ondes sismiques de compression et les ondes de cisaillement, celles qui occasionnent le plus de dégâts. Pour autant, on n'a réussi à identifier "aucun phénomène physique précurseur suffisamment fiable pour être utilisé de manière certaine dans la prévention des tremblements de terre", a-t-elle admis.

La géophysicienne s'intéresse aussi aux volcans, autre menace venue des entrailles de la planète. Ses recherches portent en particulier sur les "panaches mantelliques", des "structures que l'on pense être à l'origine" de certains volcans qui ne sont pas situés à la frontière des plaques. Une cinquantaine de ces "points chauds" ont été répertoriés, comme la chaîne de volcans d'Hawaï, dans l'océan Pacifique.

Des techniques d'imagerie "commencent à permettre de voir d'où ils viennent, mais on ne sait pas encore très bien quelles sont leurs racines", a-t-elle expliqué.

"Quand la Terre n'existera-t-elle plus ?" Les scientifiques ont la réponse à cette question, puisque le Soleil brûle son énergie et finira par s'éteindre. Exit le système solaire, et la Terre avec. "Dans à peu près 5 milliards d'années", a précisé Philippe Bertrand.

Mais les scientifiques d'ajouter aussitôt qu'on peut avoir d'ici là "des aléas". La Terre pourrait par exemple croiser la route d'un trou noir...

La première édition du forum "Les Fondamentales" a réuni pendant deux jours à la Sorbonne plus d'une centaine de chercheurs de renom pour des conférences ouvertes au public autour du fil rouge "Que reste-t-il à découvrir?".

Rédigé par Par Véronique MARTINACHE le Vendredi 15 Novembre 2013 à 21:18 | Lu 737 fois






1.Posté par Tehei le 16/11/2013 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la Terre n'existera plus ( au mieux) dans 5 milliards d'années , alors comment peut-on penser que ce soit la seule "merveille" dans l'immensité de l'univers , ce serait un immense gâchis , non ?

2.Posté par Mikimiki le 17/11/2013 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Au commencement Dieu créa les cieux et la terre" - genèse 1:1. On a pas besoin de faire Bac + 15 pour comprendre ce cette phrase. Il faut juste de l'humilité pour reconnaître que nous avons un créateur. Cependant un examen minutieux de sa parole la bible nous assure que son joyau (notre planète) "subsistera pour des temps indéfinis".

3.Posté par Fiu!!! le 17/11/2013 18:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Beati pauperes spiritu quoniam ipsorum est regnum caelorum".

Il semble qu'il y en a au moins un qui lit Tahiti-Infos. Il a fait Bac - 15 ? Le pitoïsme à l'échelle planétaire en plus ! Et si plein de modestie. Les "arrogants" n'ont qu'à bien se tenir. Il est vrai qu'il a fallu attendre plus de trois siècles pour que le pape J-Paul II déclare que Galilée avait raison. La nouvelle n'est pas parvenue ici pour tout le monde, semble-t-il.

4.Posté par Tehei le 18/11/2013 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on se demande pourquoi on se fatigue à envoyer des sondes et des engins dans l'univers pour essayer de le comprendre , alors qu'il suffisait juste de demander à "Mikimiki post 1 " de nous éclairer sur ces questions .
Quel gâchis , encore une fois , non ?

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Octobre 2017 - 03:36 Un décès sur six lié à la pollution en 2015

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies