Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'impression 3D, un marché lucratif en pleine croissance



Paris, France | AFP | lundi 17/08/2015 - La technologie de l'impression 3D, qui permet de reproduire à l'identique un objet en adoptant des formes complexes, est un secteur en pleine croissance sur un marché lucratif qui s'étend de la santé au jouet, en passant par l'aéronautique et l'horlogerie.

D'abord réservée aux professionnels et aux industriels, cette technologie est désormais également proposée aux particuliers avec la commercialisation d'imprimantes 3D accessibles à tous ou des sites web qui reproduisent des objets à la demande.

L'impression 3D a été inventée au même moment (en 1984) en France et aux États-Unis mais ces derniers représentent 38% du nombre d'imprimantes 3D, alors que la France n'occupe que le septième rang mondial, avec un peu plus de 3%, avait indiqué en mars le Conseil économique, social et environnemental (CESE).

Les États-Unis comptent les deux leaders mondiaux du secteur, 3D Systems et Stratasys.

En France, après le rachat en 2013 de la société Phenix Systems par 3D Systems, les acteurs significatifs dans la fabrication de machines apparaissent aujourd'hui en nombre très limité, selon le CESE qui cite le groupe Gorgé et BeAM.

Le groupe parisien Gorgé a procédé à plusieurs acquisitions depuis deux ans.

En 2013, il avait racheté le fabricant d'imprimantes 3D Prodways dont l'activité a été multipliée par 50 en un peu plus d'un an.

Une performance qui a amené le groupe "à voir plus grand sur un marché dont le potentiel ne se dément pas", a expliqué en mars Raphaël Gorgé son PDG, lors de l'annonce de l'acquisition de deux autres acteurs du marché, la société française INITIAL et la start-up anglaise NORGE Systems.

La start-up alsacienne BeAM fabrique et commercialise des systèmes d'impression 3D par dépôt de poudres métalliques notamment pour l'industrie aéronautique.

Pour le CESE, la France devrait s'appuyer sur les atouts qui lui sont reconnus dans les domaines des logiciels, des services ou de la recherche de nouveau matériaux pour "bénéficier de l'important potentiel de croissance d'un marché encore en phase de décollage".

Sculpteo, créée en 2009 et dont le siège est à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), est ainsi spécialisée dans les services d'impression 3D accessibles en ligne, au grand public comme aux industriels.

La technologie 3D fonctionne selon plusieurs procédés - le dépôt de matière, la solidification par la lumière ou l’agglomération par collage - avec la même méthode du "couche par couche", à partir de différents matériaux (plastiques, métaux, céramiques et matières organiques).

L'impression 3D est désormais considérée comme "l'une des technologies liées au numérique susceptibles de transformer profondément les modes de production et les modèles économiques actuels", selon le CESE.

sw/fka/mbe

Rédigé par () le Lundi 17 Août 2015 à 05:35 | Lu 292 fois





Dans la même rubrique :
< >

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies