TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'escroquerie Training Sandra Network à la barre




L'escroquerie Training Sandra Network à la barre
PAPEETE, le 18 avril 2017 - S'inspirant du modèle économique de la vente pyramidale, TSN vendait à grand renfort de publicité, sur les réseaux sociaux notamment, de courtes formations en développement personnel promettant richesse et bien-être à ceux qui payaient pour les suivre.


Le parquet a requis ce mardi soir 2 ans de prison dont 1 an ferme contre Sandra Faraire, le cerveau de ce business qui aurait fait près de 8 000 victimes aux quatre coins de la Polynésie française entre 2014 et 2015. Cette ancienne de la CPS était renvoyée aujourd'hui devant le tribunal correctionnel pour, entre autre, escroquerie.
Le ministère public a également requis la faillite personnelle, l'interdiction de gérer une entreprise pendant 5 ans et 1 an de prison dont 6 mois ferme contre deux de ses anciens associés, et l'obligation d'indemniser les victimes. Le tribunal a mis sa décision en délibéré.

S'inspirant du modèle économique de la vente pyramidale, illégal, Training Sandra Network (TSN) vendait à grand renfort de publicité, sur les réseaux sociaux et Facebook notamment, de courtes formations en développement personnel promettant richesse et bien-être à ceux qui payaient pour les suivre. Le prix de ces formations de trois jours, animés par du personnel non qualifié, tournait autour de 30 000 francs et avait rencontré un succès quasi viral au fenua. La société allait péricliter fin 2015 plus tard, victime des plaintes en justice de ses clients ne voyant pas trace du moindre retour sur l'investissement promis.

Machine bien huilée

Démarchage jusque dans les archipels, ouverture d’une salle de formation louée dans des bureaux neufs payés cash et rubis sur l’ongle, employés par dizaines, organisation de réunions d’information payantes sur ces formations miracles, la vitrine était trop belle. Un miroir aux alouettes sur lequel s'étaient fracassés des milliers de polynésiens, sous le charme d'une patronne charismatique, Sandra Faraire, au discours séduisant et extrêmement bien rodé, habillé d'un décorum fastueux et de références bibliques promettant monts et merveilles à ceux qui voudrait bien répandre sa méthode ou lui confier leur argent pour investissements.

Chaîne Youtube, montages photos sur internet mettant en scène des formateurs avec le créateur de Facebook Mark Zuckerberg, le tout servi à un public sous le charme d’un discours empreint de positivisme et aux allures de prêche, truffé de références à la foi, il n'en fallait pas plus pour séduire une armée de naïfs. 64 d'entre eux se sont constitués partie civile et réclament le remboursement des sommes perdues. 150 millions de francs se seraient ainsi envolés dans la nature sur des comptes à l'étranger, tandis que Sandra Faraire ne tenait aucune comptabilité mais menait grand train avec l'argent de sa société. Au tribunal, la patronne a assuré avec aplomb que ces accusations étaient injustes et qu'elle avait bien travaillé provoquant les rires gênés de l'ensemble des plaignants qui avaient fait le déplacement au palais de justice.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 18 Avril 2017 à 18:57 | Lu 18147 fois






1.Posté par SIRE le 18/04/2017 20:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est bien, au prochain tour le cas SCG de passer par la case prison

2.Posté par Teraimanea le 19/04/2017 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et oui, personne n'est au dessus des lois, lorsqu'on fait des conneries, il faut payer je trouve même que le tribunal est trop clémente par rapport à cette affaire

3.Posté par T le 19/04/2017 05:23 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Waou sacré Sandra Fareire...nous n''avons pas cru que c''était une blague,pas croyable je commente au nom de ceux que Sandra a fait escroqueries de Huahine...allez remballe tout ce que tu nous as fait ramène notre argent....

4.Posté par simone grand le 19/04/2017 07:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Elle aurait dû faire de la politique. Qui sait si elle n'y ira pas à la sortie de prison.
J'ai remarqué lors de meetings politiques auxquels j'ai pu assister, que parfois la citation de versets bibliques avait un effet hypnotique sur certaines personnes et les empêchait de penser car ils se mettaient à suivre certains leaders en ayant abdiqué toute réflexion.

5.Posté par Au pays de Gandhi le 19/04/2017 08:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et Kyani, même topo !

6.Posté par Jean pierre Beaulieu le 19/04/2017 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Certaines personnes ont l'arnaque dans les gènes, ils sont souvent intelligent et persuasifs, comme le dit si bien Simone, elle pourrait faire de la politique, puisque la plupart du temps leurs promesses avant les élections ne sont que du vent, mais eux ne sont pas punis pour ça.

7.Posté par coco le 19/04/2017 08:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

8 000 pigeon aux quatre coins de la Polynésie française !!!

sa fait un paquet de crétin !!

et ils ont tous le droit de voté en leur âme et intelligente conscience?

8.Posté par DIKé le 19/04/2017 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l'avenir il serait bon que la Mairie de Papeete ne laisse pas l'utilisation de ses salles à de telles organismes. Il me semble que c'est TSN qui avait eu le droit d'utiliser toutes les salles au rez-de chaussée de la Mairie et le fare pote'e du jardin. Cela donne un caractère officiel et honnête alors que ce sont des truands. C'était plein à craquer. Au derniers rangs d'auditeurs j'avais dit " Vous ne voyez pas que c'est une arnaque? Nous n'en avez pas déjà assez eu d'arnaqueurs". Je n'ai pas insisté vu les regards noirs et menaçants, et le service d'ordre de gros bras. Pourquoi perdre son temps pour des cons. 200 ans d'arnaques , et ce n'est pas fini. Les mêmes en effet qui suivent gourous et sectes locales et qui leur donnent 10 % de leur paie chaque mois ...restons "Témoin" en dehors de tous ces cloaques.

9.Posté par DIKé le 19/04/2017 09:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"la patronne assure avec aplomb que ces accusations sont injustes" quelle morgue! Inconsciente du mal qu'elle a fait. Est-elle humaine? Une mutante, un alien, un zombie. Dans 5 ans elle recommencera. Une grande malade à décérebrer complétement.

10.Posté par soufflot le 19/04/2017 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien dit Simone ...

11.Posté par Droulet le 19/04/2017 22:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme quoi, un peu de baratin, quelques versets bibliques, quelques belles images, beaucoup d'aplomb, et on couillone tout le monde.
Au fait, c'est vrai, comme l'indique Simone Grand, elle a tout à fait la carrure pour entrer en politique, et grimper rapidement aux premiers postes.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance