Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'écotourisme animalier : "une aide à la promotion du tourisme"



Maryline Dal Farra, conseillère en charge du tourisme.
Maryline Dal Farra, conseillère en charge du tourisme.
PAPEETE, le 19 novembre 2016 - Dans le cadre de la stratégie tourisme, initiée par le gouvernement l'année dernière, il est question de développer l'écotourisme animalier. Mais qu'est-ce que c'est? Réponse avec Maryline Dal Farra, conseillère en charge du tourisme.

Pouvez-vous définir ce qu'est l'écotourisme animalier?
Dans le cadre de la stratégie tourisme 2015-2020 lancée par le gouvernement, nous avons axé notre travail autour de l'environnement et de la culture. Nous voulons sortir du contexte bungalows sur pilotis et "honeymooners". Nous nous sommes rendu compte que les touristes recherchent de plus en plus des séjours en rapport avec la nature et la culture. Ils veulent avoir cette connexion entre les éléments qui existe en Polynésie de manière ancestrale. C'est pour cette raison que nous avons mis en place plusieurs actions et que nous avons créé un groupe de travail, l'année dernière, qui regroupe des professionnels du tourisme, des associations de défense et protection de la faune et de la flore, des institutions, des forces armées, des chercheurs…

Quelle est leur mission?
Nous avons répertorié et recensé les espèces emblématiques marines et terrestres du fenua et les produits touristiques qui sont en rapport avec la faune et la flore, comme par exemple l'observation des baleines et des oiseaux. Nous avons aussi listé l'ensemble de ses activités dans les archipels… Enfin, nous avons fait une étude préliminaire sur l'écotourisme animalier en Polynésie française de janvier à juillet 2016. Nous avons recensé 325 prestataires et 260 structures.

Qu'avez-vous remarqué pendant cette étude?
Nous avons fait le constat qu'il y des bonnes pratiques chez de nombreux professionnels mais il y aussi des pratiques qui laissent des interrogations. Par exemple, quand on parle de nourrissage, nous avons vu certaines personnes donner du poulet et des chips à des anguilles, mais ce n'est pas ce qu'il faut faire.

Cette semaine, un appel d'offres a été publié dans le cadre du développement de cette niche écotourisme animalier. A quoi servira t-il?
En effet, nous sommes à la recherche d'un prestataire qui va nous fournir une étude juridique en vue de la création d'un code de l'écotourisme animalier. Nous recherchons un prestataire avec des compétences à la fois juridiques, environnementales et touristiques pour élaborer ce cadre règlementaire. Il s'agira de répertorier les métiers de l'écotourisme animalier et de définir un cadre de sécurité, à la fois pour les touristes, pour les prestataires et pour la faune et la flore. Nous allons aussi définir les produits liés à ce tourisme et demander aux acteurs une contribution éco-systémique, c'est-à-dire que chacun pourra implémenter des données sur ce qu'il a vu pendant la sortie.
Enfin, cette étude va permettre de recadrer certaines choses car il y a des pratiques à éviter dans le cadre d'un tourisme qui se veut durable. Nous allons déployer des formations. Aussi, cela a pour but de valoriser les professionnels du tourisme et notre destination.

Quand pensez-vous que ce cadre sera mis en place?

Nous espérons que ce cadre verra le jour dans le courant de l'année 2017. Nous souhaitons créer des modes de gouvernance et des synergies dans le cadre de l'écotourisme animalier. Il faut qu'en mai 2017, nous soyons en phase de discuter avec l'ensemble des pouvoirs publics.

Rédigé par Amelie David le Dimanche 20 Novembre 2016 à 10:00 | Lu 2414 fois






1.Posté par delavegas le 21/11/2016 07:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le tourisme dans ce pays, n’avance pas,...

car il est enberlicoter par tous ces conseillers autoproclamés,

venus de nulle part, qui s'agitent de toute part, et au final, fait plus de mal au tourisme.

2.Posté par bob le 21/11/2016 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

trop de conseillers qui ne connaissent rien aux tourismes en Polynésie ,ils n"ont aucune réalité du terrain , ils ignorent les prestataires en places , ils se font leurs films derrière leur écran d'ordinateur à faire des stats , ils sont loin de la réalité et au lieu de faire monter le tourisme ils le coulent et mettent les prestataires en difficultés

3.Posté par vahineura le 21/11/2016 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tout à fait d'accord avec le post 1 et 2.
Des conseillers qui ne savent que conseiller. Il faut dire que c'est pour cela qu'ils sont payés pour conseiller la recherche d'un prestataire pour fournir une étude et le prestataire en question conseillera.
Il n'y a rien faire ce Pays aime profondément les études que le Pays va payer la peau du bas du dos, comme d'habitude.

4.Posté par ZÉRO LA BARRE ! le 21/11/2016 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une fonctionnaire qui vas faire avancer les choses.........
Elle sort d'où ?
En tout cas j'adore son vocabulaire :
"Dans le cadre de la stratégie tourisme...."
"Nous avons créé un groupe de travail...."

Mais le pompon vas assurément à sa réponse à la dernière question
"Nous espérons ....., nous souhaitons....."

Quel baratin de merd..
Ça fait 30 ans que j'entends ce discours.
C'est navrant de toujours dépenser autant d'argent pour autant d'incompétence.

5.Posté par Alys le 21/11/2016 12:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Du tourisme animalier ? C'est une blague dites moi...
La surpopulation animale ça vous parle ? Les maltraitances et les abandons quotidiens ça vous dit quelque chose ? Les cadavres de chiens qui pourrissent des jours sur les bords de route avant d'être récupérés ? Les chiens faméliques car délaissés par leur maitre ?
Vous pensez vraiment communiquer sur le tourisme animalier si vous ne faites pas d'abord quelque chose pour aider les associations à régler les problème ???!!!

6.Posté par J-P.M le 21/11/2016 18:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les baleines, les dauphins, les poissons, les oiseaux, et non chiens, chats, coqs et rats. Ce sont des centres d'intérêts très recherchés par une catégorie de touristes. Le Costa Rica est un leader en la matière. Cela demande d'être encadré, règlemen

7.Posté par Popoti le 21/11/2016 19:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Alys = +.1000. Effectivement, les chiens errants et galeux ne donnent pas une bonne image, tout comme d'ailleurs les décharges sauvages qui fleurissent un peu partout.

Bref, comme d'habitude : encore du vent et de l'enfumage.

8.Posté par Faut pas pousser! le 22/11/2016 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Polynésie le paradis des bureaux d'études....

9.Posté par teiva le 22/11/2016 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quand je serais grand je veux faire bureau d'étude , pour dire à ceux qui sont le terrain depuis 30 ans ce qu'ils ont à faire et pis quoi encore !!!!!!

10.Posté par vaiteanui23 le 22/11/2016 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais de quoi tu parles DAL FARRA ?????? est ce que tu sais ce que veut dire le tourisme Animalier ?arrêtez de dire des conneries... il y en marre de votre chalala ... de l'argent encore à foutre en l'air....

11.Posté par MOZ le 01/12/2016 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le nourrisage de requin doit être encadré!!!!!!. Quon on voit que c interdit dans le lagon de Moorea mais qu'ya + de requins que de raies sur le spot de Tiahura et ben, ON se pose des questions. Si ce projet permet de regler ce problem alors je suis daccor/ Mais le problem, y a des loi et elle son pas appliquée. Et, le mot animalier fait pensé aux chiens et chats alors qe si jai compris on parle ici des animaux dans leau. peut etre changer la communication. Faa'ito'ito

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Août 2017 - 17:12 Le voleur à la roulotte reste en prison

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance