Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'association Moorea Kitesurf veut trouver un terrain d'entente avec la municipalité



La pratique du kitesurf à Moorea a été règlementée depuis le 23 juillet 2015. Un recours a été déposé par l'association Moorea Kitesurf au tribunal administratif pour l'annulation de l'arrêté municipal. La décision est attendue au 28 juin
La pratique du kitesurf à Moorea a été règlementée depuis le 23 juillet 2015. Un recours a été déposé par l'association Moorea Kitesurf au tribunal administratif pour l'annulation de l'arrêté municipal. La décision est attendue au 28 juin
MOOREA, le 08/06/2016 - Après avoir appris l’interpellation à Moorea d’un kitesurfeur et de sa convocation prochaine au tribunal, l’association Moorea Kitesurf estime que cette condamnation n’est pas justifiée car la pratique du kitesurf ne représente pas de danger pour autrui. Elle estime cependant que la mise en place d’une réglementation pour assurer la sécurité dans les zones de Tiahura, Temae et de Tahiamanu est nécessaire.

Suite à l’article paru dans le journal de Tahiti Infos du 22 mai 2016 concernant le kitesurfeur convoqué prochainement au tribunal, l’association Moorea Kitesurf par le biais de son trésorier Franck Vettier a tenu à répondre aux propos du procureur général José Thorel. Ce dernier a notamment considéré la pratique du kitesurf comme "une mise en danger d’autrui dans les zones interdites" pour justifier la condamnation du kitesurfeur interpellé.

Une fois encore, le représentant des kitesurfeurs persiste et affirme que cette activité ne mettrait pas en danger la vie d'autrui. "En faisant des recherches sur internet, on ne trouve en aucun cas des personnes ayant perdu la vie à cause d’un kitesurfeur. Sur Moorea, aucun accident non plus n'a été signalé depuis la mise en place de ce sport de glisse, il y a 15 ans, comparé à d'autres disciplines", explique-t-il. "Par contre, il y a eu des accidents de Quad à Moorea sans qu’on se soit posé la question de devoir arrêter cela ou pas."

Si certains évoquent des risques d’accidents en kitesurf, Franck Vettier préfère parler d’"incidents de cohabitation" entre des kitesurfeurs et des riverains qui s’approprieraient les lieux. "Les ailes de kitesurf prennent de la place et cela dérange les gens qui disent que c’est leur plage. Or, c'est une plage publique" rappelle-t-il.

Si toutefois des incidents auraient été constatés, l’association accuse clairement un groupe de quatre ou cinq kitesurfeurs qui ne seraient pas des leurs. Ceux-là auraient, en effet, adopté des comportements inacceptables et seraient responsables des incidents constatés dans les plaintes fournies au tavana de Moorea.

Dans un courrier adressé au procureur de la République, les membres de cette association reviennent aussi sur l'arrêté municipal interdisant la pratique du kitesurf sur certaines zones. "Nous ne comprenons pas cet arrêté municipal car il est tombé comme un couperet, sans concertation, sans laisser place à la discussion, sans essayer de trouver des solutions de réglementation permettant à tous de profiter de cette zone pourtant prévue pour les activités véliques dans le cadre du PGEM."

Aujourd'hui, l’association des kitesurfeurs souhaiterait rencontrer le maire Evans Haumani pour discuter de la mise en place d'une règlementation sur les zones qui seraient interdites aux kitesurfs. L'idée est de trouver un terrain d'entente, afin que s’instaure un sentiment de sécurité. "Une période de test pourrait même être proposée pour évaluer l’efficacité de ces règles", ajoute le trésorier de l'association.

Franck Vettier reconnait toutefois que la position inflexible du maire de Moorea s’expliquerait en partie par le fait que ce dernier "s’est fait descendre sur les réseaux sociaux" suite à son refus concernant la mise en place d’une réglementation sur les zones de Tiahura ,Temae et Tahiamanu. Mais le trésorier assure que son association veut utiliser l’internet à bon escient.

"Nous sommes une toute petite association qui n’a pas d’argent pour payer des avocats. Nous faisons donc passer des messages sur internet pour nous faire entendre. Malheureusement, il y a des gens qui adoptent des comportements sur les réseaux sociaux qu’on ne cautionne pas", explique-t-il.

Pour répondre à ceux qui se demandent pourquoi les kitesurfeurs ne vont pas pratiquer leur activité en dehors des trois zones interdites au kitesurf à Moorea, ce qui représenterait 90 % de la superficie du lagon de Moorea, comme l’a mentionné le chef de la brigade nautique de Moorea. Pour Franck Vettier, certes, l'espace où l'interdiction ne s'applique pas est immense, mais le spot de Tiahura "est l'endroit idéal où nous pouvons pratiquer notre activité. Les 90% du reste de l’ile où ce n’est pas interdit, ne sont pas propices à la pratique du kite ou alors à une petite dizaine de pratiquants aguerris et ce quelques jours dans l’année."

De son côté, le maire Evans Haumani n'a pas souhaité réagir suite à la demande de rencontre de l'association. "Nous attendons la décision du tribunal administratif puisque cette association a déposé un recours devant la justice". Une décision qui est attendue au 28 juin.

Aujourd'hui, l'association Moorea Kitesurf compte une soixantaine d'adhérents.

Voici le projet de règlementation proposé par l'association Moorea Kitesurf, qui, selon eux, permettra à tous de profiter du domaine public, en respectant un maximum la sécurité, et en séparant les zones de baignade de la zone de kite.
Voici le projet de règlementation proposé par l'association Moorea Kitesurf, qui, selon eux, permettra à tous de profiter du domaine public, en respectant un maximum la sécurité, et en séparant les zones de baignade de la zone de kite.

Rédigé par TOATANE RURUA ET CORINNE TEHETIA le Mercredi 8 Juin 2016 à 14:32 | Lu 2905 fois

Tags : KITESURF, MOOREA






1.Posté par PUCK le 08/06/2016 20:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

José thorel a des amis qui ont investit dans la nouvelle résidence...........vous ne saviez pas?

2.Posté par pouicpouic le 09/06/2016 10:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vraiment une association de guignols ! après avoir tout fait pour pourrir le sujet, avoir passé des années à mépriser toute forme de discussion avec les riverains des spots et les autorités, récemment se victimiser avec des propos stupides et négatifs sur les réseaux sociaux, voila maintenant qu'ils veulent négocier !!N'importe quoi, messieurs vous ne représentez pas les Kiteurs que je connais qui sont la plupart des gens responsables, vous êtes dès le début des agitateurs égocentrés qui n'ont pas d'autres activités et aucune considération pour le respect de l'ordre public...Il est évident que vous n'êtes ABSOLUMENT PAS légitimes pour négocier quoi que ce soit qui concerne la sécurité des gens.
Et en aucune manière vous ne garantirez le respect du dispositif que vous proposez..j'espère que les autorités veillerons à vous neutraliser et que vos adhérents vont comprendre a quel point ils sont mal représentés......

3.Posté par Papaya le 09/06/2016 11:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"En faisant des recherches sur internet, on ne trouve en aucun cas des personnes ayant perdu la vie à cause d’un kitesurfeur" quant je recherche sur internet je trouve ça http://www.magicbastos.com/article/recit-du-grave-accident-kitesurf/
"Sur Moorea, aucun accident non plus n'a été signalé depuis la mise en place de ce sport de glisse" donc le mieux c'est d'attendre un accident avant de prendre des mesures?
On parle de "cohabitation" et c'est exactement ce qui est inexistant sur ce site qui est déjà pas très long en long et en large et quant les kitesurfeurs déploient leurs voiles c'est déjà 20 mètres linéaires sur toutes la largeur de la plage qui est monopolisé par kite surfer car évidement aucun baigneur ou plagiste ne souhaite être étrangler par les filins en cas de bourrasque. Et quant ces kitesurfeurs sont à l'eau le chenal n'étant pas suffisant pour eux ils viennent bien sûr jusqu'à 5 mètres du bord ne laissant plus de cohabitation avec les baigneurs qui souhaiteraient profiter d'un minimum de profondeur.
Si des comportements inappropriés sont seulement adopté par un groupe alors comment organiser la cohabitation, ce n'est pas le rôle ni des baigneurs, ni des kitesurfeurs...

4.Posté par moorea kitesurf le 09/06/2016 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@pouicouic. Les quelques irresponsables dont tu parles ne sont pas membres de l'assoc, et Effectivement , ce n'est pas l'assoc qui fera la police même si on dénoncera ces comportements.

pouicpouic, tu as l'air d’être quelqu'un de sensé et rationnel, je ne souhaites pas te convaincre mais on peut discuter . mon mail f.vetier@mail.pf merci

5.Posté par Tetuanui Moana le 09/06/2016 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les Kitteurs étaient passés du stade d'un comportement hautain, faaoru à baisser le pantalon aujourd'hui. Vous n'êtes que des demis égocentriques, vous n'êtes pas au dessus des lois.

Résultats des courses, le maire de Moorea a gagné. Vous vous retrouvez complètement isolés comme des imbéciles.

Baissez maintenant le pantalon devant le maire, le suppo passera facilement.

Bon vent aux fesses!! lol

6.Posté par Gentil le 09/06/2016 20:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'espere que le Maire de moorea ne changera pas sa decision et surtout que la decision du tribunal sera definitivement contre.... Le site de Temae n'est pas fait pour le kite comme Papaya l'explique dans son commentaire.... ;) Vous etes chiants a la fin Moorea kitesurf, l'âne est parfait pour vous representer. lol.

7.Posté par moorea kitesurf le 10/06/2016 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@tetuanui . ni hautains , ni le pantalon en bas. depuis le 1er jour , la decision du maire etait prise. il ne voulait pas de kite sur cette plage. il n'a jamais discuté , essayer de trouver une solution, et interdit au premier incident. il avait déjà reçu un projet , une proposition de réglementation. donc effectivement , suite a interdiction, via FB, le maire n'a pas été épargné par quelques uns et critiqué par beaucoup. le titre de l'article est trompeur, on a toujours voulu discuter !puis, il nous a demandé de nous taire , et une reglementation serait mise en place ! on s'est tu, rien n'est venu. on a tout essayé pour avoir un dialogue ! je te vois très sur de toi, donc si tu connais le monsieur , on prend tes conseils f.vetier@mail.pf , mauruuru

8.Posté par Moz le 11/06/2016 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive le kitesurf, vive le sport, et vive le progrès. De toute façon il y a et il y aura tjrs des kéké, des tétes à claques et j'en passe dans tous les sports que ce soit dans le foot, dans le surf , dans le "ping pong mm si vous voulez pas comprendre" ! On partage la plage merci on est pas tous des caméléons à vouloir resté statique et changé de couleur merci adieu et vive la démocratie on réglemente et on se respecte les uns les autres. Et l'autre avc son commentaire et son SUPPO mais c'est quoi ça c'est quoi c'est gens n'importe quoi

9.Posté par Son of God of the wind le 15/06/2016 04:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Never give up les kiteurs from moorea ! L''espoir fait vivre ! Le spot de tiahura top le vent là-bas avec ce vent fort ! Mais il ne faut plus déployer les ailes et décoller de cette petite plage et naviguer entre les baigneurs c''est très risqué !

10.Posté par Whysea le 29/06/2016 12:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne pas tomber dans les extrêmes et trouver le juste milieu. Il y a de la place pour tout le monde si on prend le temps de réglementer et de gérer ces petits bout de plages qui restent. Les pouvoirs publics ont depuis 50 ans laissé partir le littoral, 80 % des plages de sables blancs de Moorea ont disparu au profit d'aménagements privés anarchiques (remblais, enrochements...). Maintenant qu'il en reste si peu, évidemment il y a plus de conflits d'usage. Alors messieurs les administrés des pouvoirs publics soyez cette fois à la hauteur : gerez pour partager ce qui reste...sans mettre à l'écart les minorités!

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance