Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'art "tribal" de HTJ exposé à la galerie Winkler



Les tiki et les motifs polynésiens sont toujours omniprésents dans les œuvres de John.
Les tiki et les motifs polynésiens sont toujours omniprésents dans les œuvres de John.
PAPEETE, le 30 août 2017 - Hell Ton John, dit HTJ, est de retour à la galerie Winkler pour présenter au public ses nouvelles créations. Son exposition, à découvrir dès demain et jusqu'au 12 septembre, dévoile des planches de surf et de skate sculptées et multicolores, mais aussi une série d'assemblages d'os et de crânes d'animaux des Marquises.

La galerie Winkler a le plaisir de débuter cette saison avec la nouvelle exposition d'Hell Ton John, du 31 août au 12 septembre. Deux années se sont écoulées depuis sa dernière manifestation personnelle au fenua, mais l’artiste n’a pas chômé. Il est de tous les festivals, de toutes les expositions collectives ; après Hawaii en 2016 et San Diego en 2017, il est enfin de retour pour diffuser son art qui est devenu au fil des ans une véritable passion. En effet, ce graphiste de formation illumine depuis bientôt dix ans le paysage artistique local avec ses créations multicolores contemporaines. HTJ, c'est une signature reconnaissable sur les murs et les différents supports urbains au premier coup d'œil. Ses qualités de designer et de graffeur l'ont fait connaître auprès du grand public.

Les planches de surf sculptés et peintes sont devenues sa "marque de fabrique", elles ont fait sa réputation.
Les planches de surf sculptés et peintes sont devenues sa "marque de fabrique", elles ont fait sa réputation.
Il fait partie de cette nouvelle vague d'artistes contemporains locaux proche du street art et de la pop culture, tout en revendiquant son appartenance à la culture polynésienne. "J'aime travailler des matériaux modernes et leur faire porter des motifs polynésiens, tout en ajoutant ma touche personnelle", confie le plasticien. Pour cette nouvelle édition, HTJ approfondit son thème favori : le tiki dans tous ses états, figure emblématique qu'il ne cesse de transformer, métamorphoser. Les influences sont de plus en plus variées, mais le "tiki HTJ" reste définitivement "tribal", proche du masque africain et issu d'une croyance imaginaire et fantastique, presque cartoonesque.

"Chimères marquisiennes", une série de nouvelles œuvres

Ses peintures sont très lumineuses, voire solaires.
Ses peintures sont très lumineuses, voire solaires.
Parmi la quarantaine d'œuvres à découvrir, le public retrouvera ses fameuses planches de surf sculptées et peintes, qui ont fait sa réputation et sont même devenues sa "marque de fabrique". Outre ses planches et ses masques fétiches, dont certains sont coupés en deux pour laisser apparaître une face brute et une autre travaillée, HTJ dévoilera aussi des toiles, des sérigraphies, ainsi que des skateboards (entiers ou en morceaux) qui sont "assemblés puis peints comme si c'était une toile". Il peint également des pains de mousse multicolores qu'ils juxtaposent ensuite. Acrylique, bombe, vernis… les techniques sont très variées selon le rendu que l'artiste veut donner à ses pièces. Par ailleurs, il affectionne toujours autant les couleurs vives, solaires même.

"La maman" : faite d'os de vache, de cochon, de chèvre et de cerf, cette pièce fait partie de la série "Chimères marquisiennes".
"La maman" : faite d'os de vache, de cochon, de chèvre et de cerf, cette pièce fait partie de la série "Chimères marquisiennes".
Mais la grande nouveauté de l'artiste cette année est sans conteste l'assemblage de squelettes d'animaux. "Cette série, appelée "Chimères marquisiennes", est constituée de crânes et d'os de chèvres, de cochons ou de vaches ramenés de la Terre des Hommes. J'ai commencé avec un crâne récupéré grâce à un ami et j'ai eu envie de poursuivre l'expérience, alors je me suis fait envoyer des os des Marquises par une personne que je connais là-bas. J'ajoute même parfois des bois de cerfs et des dents de cochons", explique HTJ. Une fois fixées, vissées et collées, ces têtes impressionnantes aux allures de "samouraïs tribaux" sont décorées avec des peintures dans le style aborigène. Venez vous immerger dans son univers rock pour le moins original ! L'artiste vous attend demain soir pour le vernissage, à partir de 18 heures.

Infos pratiques

L'art "tribal" de HTJ exposé à la galerie Winkler
Du 31 août au 12 septembre
Vernissage jeudi 31 août, à partir de 18 heures
Galerie Winkler
17, rue Jeanne-d'Arc, Papeete
Ouvert du lundi au vendredi, de 9 heures à 12h30 et de 13h30 à 17 heures
Le samedi de 8h30 à midi
Contact : 40 42 81 77

Rédigé par Dominique Schmitt le Mercredi 30 Août 2017 à 17:32 | Lu 1076 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 21 Octobre 2017 - 15:28 Ohana Tahiti, c’est reparti !

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance