TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

L’UPLD poursuit le sabotage selon le groupe Tahoeraa à l'assemblée




Le groupe Tahoeraa de l'assemblée de Polynésie a réagi ce mercredi à l'annonce de l'UPLD de déposer cinq recours contre des textes votés par la majorité. Voici le communiqué :

L’UPLD a annoncé avoir déposé cinq recours contre des délibérations et loi du Pays adoptées par l’assemblée.

Tout le monde aura bien compris que les indépendantistes n’ont toujours pas digéré leur échec politique à la tête du pays, suivi logiquement de leur défaite électorale, et qu’ils en sont désormais réduits à tenter par tous les moyens de paralyser l’action du gouvernement.

Déjà, mardi matin lors de l’étude sur la mise en place du contrat d’accès à l’emploi (CAE), le sénateur Richard Tuheiava a tenté toutes les grossières ficelles de l’obstruction parlementaire avec une série d’amendements qui visaient surtout à jouer sur les mots de la langue française ou à saboter le dispositif.

Ces tentatives d’obstruction sont d’autant plus intolérables quand ceux qui sont responsables d’une explosion des licenciements et du chômage au cours des trois dernières années veulent anéantir les dispositions qui permettent à tous les Polynésiens en situation de précarité sociale de retrouver le chemin de la dignité au travers d’une activité rémunérée.

Les indépendantistes se sont montrés irresponsables durant toute leur gestion catastrophique. Ils continuent de se montrer plus irresponsables encore en cherchant à bloquer les mécanismes du retour à l’emploi.

Plutôt que de se préoccuper de soulager les maux des polynésiens, plutôt que de concentrer ses efforts dans un accompagnement collectif de la reprise économique, Oscar Temaru préfère se préparer à aller dire une nouvelle fois du mal de son pays et de ses instances légitimement élues dans des organisations internationales auprès desquelles il a déjà saboté l’image de la Polynésie dans le seul but de faciliter l’accès à l’indépendance-misère.

Rédigé par Mireille Loubet le Mercredi 7 Août 2013 à 16:15 | Lu 816 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 10/08/2013 03:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'envoie l'intégralité du recours enregistré sous le numéro 1300369 sur simple demande à rollstahiti@gmail.com
(extraits)
CONTRE : Arrêté n° 518PR du 13 juillet 2013 portant nomination de Mme Brigitte Girardin en qualité de représentante spéciale des autorités de la Polynésie française.
Vu la réactivation le 17 mai 2013 par l'ONU des Etablissements français de l'Océanie inscrits sur sa liste décolonisatrice sous l'appellation statutaire actuelle: "la Polynésie française",
Vu donc les exceptions d'illégalités et d'inconstitutionnalités de la loi orga-nique 2004-192 notamment, ensemble les décisions rendues par les juridictions coloniales à l'instar des décisions prises par le Gouvernement de Monsieur Philippe PETAIN, y compris par le conseil d'Etat, et frappées dès lors et à l'identique, d'inexistence, de non-existantes dans le sens de n'ayant jamais existé.
Les faits.
Deux jours avant l'arrêté attaqué, un autre, n° 504PR publié dans le numéro spécial page NS 1575 du journal officiel local, retiré par celui n° 518 publié dans un numéro commun dudit JOPF, excédait déjà les pouvoirs (sic) du signataire Gaston Flosse en ce qu'il nommait Brigitte GIRARDIN représentante spéciale "de l...

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki