TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

L’UPI ou une insertion réussie à développer…




L’UPI ou une insertion réussie à développer…
Depuis 2009, au sein du lycée hôtelier d’Outumaoro, existe une classe d’UPI, unité pédagogique d’intégration. Cette classe a pour objectif de permettre l'accessibilité pédagogique pour les élèves handicapés. Elle propose, en milieu scolaire ordinaire, des possibilités d'apprentissage souples et diversifiées. Après trois ans, un premier bilan peut-être fait et on ne peut que féliciter l’équipe pédagogique et l’effort fourni par les élèves qui se sont épanouis. De plus ils ont acquis de véritables compétences, ce qui n’aurait pu être possible sans cette structure.

Seule UPI en lycée de Polynésie française, cette classe est ouverte donc à des élèves ayant des troubles importants des fonctions cognitives, ce qui se traduit par des difficultés d’apprentissage et de mémorisation. Dans le cadre de ce cursus, ils suivent donc un enseignement adapté voir même cas par cas. L’équipe pédagogique est composée d’un professeur des écoles spécialisé, Sylvain Minguez, d’un professeur de restauration spécialisé, Véronique Montabrut, d’un professeur de cuisine, Patick Vix et d’une auxiliaire de vie scolaire, Hinarava Paheroo.

L’UPI ou une insertion réussie à développer…
Durant la première année, ils découvrent les différents métiers de l’hôtellerie. C’est au cours de la deuxième année qu’ils décident de ce qu’ils veulent faire et ce, en prenant en compte leurs capacités. Pour se faire ils sont intégrer dans d’autres classes du lycée et vont également en stage en entreprise. L’objectif principal est de leur transmettre des compétences qui leur permettront de trouver leur voie et de s’insérer dans la vie professionnelle.

Mais au cours de ces trois ans, ces élèves qui ont très souvent perdu l’estime de soi en arrivant, apprennent à s’ouvrir aux autres, à communiquer. Ils se rendent compte aussi de quoi ils sont capables, de leur potentiel trop souvent ignoré. Ils se sentent ainsi valorisés et s’impliquent d’autant plus. Cette évolution positive est d’ailleurs pour les enseignants leur plus belle récompense. Sur le plan pédagogique, les compétences des élèves est reconnues également lors de leurs stages. « C’est extraordinaire de lire des maîtres de stage écrire que certains des élèves sont prêts à entrer dans la vie professionnelle, certes avec un accompagnement mais tout de même » se réjouit Véronique Montabrut, professeur et coordinatrice.

L’UPI ou une insertion réussie à développer…
En plus des stages, des projets sont mis en place pour les élèves. Ils ont fait une sortie à Moorea. Ils ont réalisé un échange avec le LEP de Mahina. Les élèves d’UPI se sont faits coiffer, ont eu un soin du visage et une manucure. En contrepartie, les élèves du lycée professionnel ont été invités à manger au lycée hôtelier. Le prochain projet aura lieu les 18 et 19 juin prochain. Lors des épreuves du brevet, ils vont réalisés les déjeuners des élèves du collège de Paea.

Il y a 10 places pour une UPI. A la fin de l’année, trois élèves s’orientent vers la vie professionnelle et un autre est réorienté en CAP agent polyvalent de restauration. A leur sortie, ils ont un livret de compétences. Cette classe est une super opportunité pour ces élèves mais malheureusement elle est actuellement la seule en lycée alors qu’il en existe trois en collège, à Raiatea, à Arue et à Tipaerui. Ainsi à leur sortie du collège, les élèves qui souhaitent poursuivre ne peuvent pas tous le faire à cause d’un manque de structure. Et pourtant, il suffit de passer une demi-journée avec ces lycéens pour comprendre à quel point développer ce cursus est primordial pour leur développement. Ces jeunes y acquièrent une autonomie, des compétences et une volonté d’aller de l’avant qu’ils n’avaient pas en arrivant. Grâce au travail d’une équipe motivée et dévouée, un des élèves qui s’était vu réorienté vers un CAP boulangerie a obtenu son diplôme.


Rédigé par Moeata Simon le Lundi 7 Mai 2012 à 14:58 | Lu 2102 fois



Notez


Commentaires

1.Posté par la vie est belle le 08/05/2012 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci à ces professeurs pour l'insertion professionnelle de ces jeunes en difficulté, ils retrouvent l'estime et la fierté c'est le plus important!
Il faut parler de toutes les expériences positives réalisées en Polynésie pour redonner de l'espoir aux gens qui désespèrent.
Félicitations aux profs et aux jeunes qui ont bien étudié :-) en leur souhaitant maintenant un emploi!

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 29 Juillet 2013 - 19:00 L'OPT rêve de sa Banque Postale

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki