Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


L'OPH condamné… pour homicide involontaire



Le lotissement social du quartier Tepapa se dégradait sans que l'OPH ne tienne compte des doléances des riverains, démontrera l'enquête.
Le lotissement social du quartier Tepapa se dégradait sans que l'OPH ne tienne compte des doléances des riverains, démontrera l'enquête.
PAPEETE, le 8 novembre 2016 - En juillet 2011, un homme de 56 ans faisait une chute mortelle depuis la coursive d'un bâtiment du lotissement social Les Balcons de Tepapa, quartier de la Mission à Papeete. En cause : un garde-corps cassé et pas réparé malgré les nombreuses alertes des locataires.


Le tribunal correctionnel de Papeete a condamné ce mardi l'Office polynésien de l'habitat (OPH) à 10 millions de francs d'amende pour "homicide involontaire". L'OPH a été reconnu coupable en tant que personne morale, aucune charge n'ayant été retenue contre ses dirigeants successifs de l'époque.

Le 18 juillet 2011, un homme de 56 ans avait trouvé la mort suite à une chute de 4 mètres de haut, se heurtant la tête sur un muret en béton. L'enquête avait démontré que le quinquagénaire n'aurait probablement pas basculé dans le vide si le garde-corps de la rambarde de l'escalier qu'il descendait, cassé, avait été réparé comme de nombreux locataires le réclamaient à l'OPH depuis plusieurs mois.

"Une incurie de gestion"

Le tribunal a donc considéré, à l'instar de l'ordonnance de renvoi qui l'a saisi, que l'OPH a "sciemment exposé à un risque" la victime. Des témoins directs de la scène avaient écarté la piste d'un malaise et l'enquête démontré que cette section détériorée de la main courante de la coursive avait été signalée plus de deux ans avant le drame sans qu'aucun de travaux de réparation ne soit jamais effectué.

Quatre dirigeants de l'OPH s'étaient rapidement succédé avant, pendant et après le drame, "une incurie de gestion d'une administration" a fustigé ce mardi le parquet dans ses réquisitions, l'avocat de la famille du défunt ironisant pour sa part sur le montant de ces petites économies à l'origine de la mort d'un homme : 25 000 francs. Le garde-corps avait été réparé… dès le lendemain.

Pendant l'enquête, des cadres de l'OPH avaient évoqué les problèmes d'encaissement des revenus locatifs rencontrés par l'Office et son incapacité à assurer seul la gestion d'un parc de 3 000 logements sociaux.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 8 Novembre 2016 à 18:36 | Lu 7605 fois

Tags : JUSTICE, OPH






1.Posté par Rio le 09/11/2016 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Amende qui sera versée au budget du pays...

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance