TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Kayak, Va’a, SUP - Mata Are Va’a Race : Jonathan Savigny confirme sa bonne forme mais prend 5’ de pénalité.


La 8e édition de la Mata Are Va’a Race a eu lieu samedi avec 3 disciplines au programme : Le V1, le SUP et le kayak. La course a été rude en raison de l’absence de houle favorable, avec même un vent contraire. Il en fallait plus pour décourager plus de 250 sportifs qui ont pu malgré tout arriver à bon port.



Jonathan Savigny réalise le meilleur temps mais à cause d'un oubli de gilet il se retrouve 4e.
Jonathan Savigny réalise le meilleur temps mais à cause d'un oubli de gilet il se retrouve 4e.
PUNAAUIA, le 2 août 2015. La 8e édition de la Mata Are Va’a Race a eu lieu samedi entre la rade du Taaone et le site de Orohiti à Punaauia. Cette course, organisée par le dynamique Ralph Teariki sous l’égide de la fédération tahitienne de va’a, était à l’origine une course de kayak. Pour s’adapter à l’air du temps, la participation a été élargie aux stand up paddle et aux V1 qui représentent aujourd’hui le gros de l’effectif.

resultat_presse_mata_are_vaa_race_2015_copie.xls Resultat Presse Mata Are Vaa Race 2015 copie.xls  (176.5 Ko)


Philippe Tauraa, officiellement premier, mérite cette victoire.
Philippe Tauraa, officiellement premier, mérite cette victoire.
En kayak, Jonathan Savigny pénalisé
 
A moins de deux mois des ‘Trials Tahiti Nui 2015’ prévus le 27 septembre prochain suivis des championnats du monde d’Ocean Racing qui seront organisés par la fédération tahitienne de kayak le 3 octobre 2015, il était intéressant de voir ce qui allait se dérouler.
 
En l’absence du leader de la discipline Hiromana Florès qui n’a pas pu être présent, Jonathan Savigny, qui avait remporté la dernière course importante de kayak en avril dernier, a confirmé sa bonne forme. Malheureusement pour lui, ce rameur du team Air Tahiti Nui qui rame en kayak pour le club Bora Ocean Paddle, avait oublié son gilet de sauvetage, désormais obligatoire. Il écope donc d’une pénalité de 5 minutes qui le relègue à la 4e place.
 
On retrouve donc en tête du classement officiel Philippe Tauraa, suivie par Bill Barff et par Mihimana Ah Min. 21 kayakistes étaient au départ de cette course qui s’est déroulée sans houle significative et avec un léger vent de face. Le meilleurs temps, avant sa pénalité, a été effectué par Jonathan Savigny avec 1H29’23’’.

Bruno Tauhiro a terminé la course avec presque 7 minutes d'avance sur Niuhiti Buillard
Bruno Tauhiro a terminé la course avec presque 7 minutes d'avance sur Niuhiti Buillard
En SUP, Bruno Tauhiro largue tout le monde
 
Là aussi il y avait un grand absent, le leader de la discipline Georges Cronsteadt, joint par téléphone il s’est dit courbaturé par trop d’entraînement. Il prépare actuellement une grosse compétition internationale, le ‘Gorges Paddle Challenge’ dans l’Oregon. On attendait un beau combat entre le jeune Niuhiti Buillard et l’infatigable Bruno Tauhiro. Niuhiti vient d’obtenir une semaine auparavant le titre de vice-champion de la ‘Moloka’i to Oahu SUP’, une course de SUP de 51 km.
 
Luttant contre un vent de face, Niuhiti a ressenti des douleurs et a failli même abandonner. Bruno Tauhiro s’échappe et remporte la course avec une avance confortable. Il effectue le parcours en 2H20’45, Niuhiti arrive 2e en 2H27’20 et on retrouve en 3e position un des leaders du ‘Waterman Tahiti Tour’ Teva Poulain qui arrive au coude à coude avec Niuhiti, trois dixièmes de seconde plus tard. Il y avait 22 participants au total en SUP.

Le V1 a constitué le gros de l'effectif.
Le V1 a constitué le gros de l'effectif.
En va’a, Le rameur de Tautira Kyle Taraufau s’impose
 
Une semaine après le Te Aito, pas moins de 195 rameurs se sont inscrits dans diverses catégories. Le quatuor gagnant du Te Aito formé par Kévin Céran-Jérusalemy, Damas Ami, Steeve Teiohotaata et Rete Ebb était absent. C’est le rameur du club Air Tahiti originaire de Tautira Kyle Taraufau qui s’est brillamment imposé, en bouclant le parcours en 1H33’42, devant la star d’Edt Va’a Taaroa Dubois 2e en 1H34’02 et le champion de Shell Va’a Paiateuira Tamaititahio, qui arrive 3e en 1H34’37.
 
Chez les juniors c’est le jeune rameur de Shell Va’a Honui Parau qui s’impose devant son partenaire de club Kevin Kouider alors que chez les vétérans c’est Teva Mooria de Edt Va’a qui gagne la course devant Teriimana Mapuhi du club Niu Fa Va’a. Chez les femmes, c’est Marguerite Temaiana qui s’impose devant Vaimiti Maoni et Tenaturanui Maono.

Jonathan avec Purea Poulain.
Jonathan avec Purea Poulain.
Jonathan Savigny au micro de Tahiti Infos :
 
Tu es apparemment en grande forme ?
 
« Oui, je suis satisfait de la course. C’était le calme plat avec essentiellement de la remontée avec un vent de face. Il fallait juste être fort, il fallait ‘envoyer’. Avec le surf, tu peux gérer un peu mais là ce n’était pas le cas, il ne fallait pas hésiter à ramer. Dès le départ, j’ai tenté de creuser l’écart. Je n’ai pas osé regarder derrière, ce sont des secondes perdues. J’ai donc regardé devant moi pour essayer d’aller chercher le chrono. »
 
Tu écopes de 5’ de pénalité qui te relèguent à la 4e place ?
 
« Je suis déçu, d’habitude j’emmène toujours mon gilet, je le met dans la voiture, aujourd’hui voilà, je l’ai oublié…Ce sont des choses qui arrivent. Personne n’avait de gilet à me prêter. Ce n’est pas grave, tant pis. »
 
Cela te met malgré tout en confiance pour la suite ?
 
« Les courses ne sont pas finies, j’ai prouvé que j’étais en forme, j’espère maintenir cette forme jusqu’aux championnats du monde en octobre. Le vrai objectif c’est de ramer contre les étrangers, ce sont eux qui ont un très bon niveau. Le vrai combat ce sera contre eux. »
 
La dernière fois tu avais devancé Hiromana, tu es déçu qu’il ne soit pas là ?
 
« Il avait fait un mauvais départ à la précédente course. Aujourd’hui, il avait d’autres obligations, ce n’est pas facile d’être dans un grand club comme lui. Dernièrement, on a participé tous les deux à la Coco Fun Beach Race fin juin, il a prouvé qu’il était plus fort que moi, je pense qu’il n’y a pas de surprise, le gars est très fort. C’est un grand champion. »
 
Un remerciement ?
 
« Je remercie Ralph Teariki pour l’organisation. Les bateaux suiveurs étaient bien présents pour surveiller le plan d’eau en cas de pépin. A l’arrivée on m’a rappelé la trajectoire, c’est bien car selon les courses cela varie donc bravo et merci à lui. " SB

Rédigé par SB le Dimanche 2 Août 2015 à 11:55 | Lu 868 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki