TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

K1 - City Kick Boxing Fight Night : Henri Burns reste au sommet


Ce samedi 11 juin 2016, ce ne sont pas moins de 17 combats qui ont fait vibrer la salle du City Kick Boxing à Auckland. Faisant la fierté du club organisateur City Kick Boxing, 15 victoires ont été décrochées par ses protégés, parmi eux, on retrouve le Tahitien Henri Burns. Face à un adversaire chevronné, le « chasseur de géant » a dominé son adversaire avec brio en l’emportant logiquement par décision unanime des juges.



Henri Burns avec ses supporters
Henri Burns avec ses supporters
L’enfant de Moorea faisait face à Moe Hussain récemment sélectionné pour représenter la Nouvelle-Zélande au championnat du monde de Muay Thaï, autant dire que la pression était lourde à porter avant le combat pour notre « aito ». Henri a déroulé son plan de jeu dès le premier coup de gong : jab, low-kick et crochet gauche.
 
Au deuxième round, Moe Hussain, piqué au vif, se rue sur notre « aito ». Ce dernier parvient à maîtriser la fougue de son adversaire en se désaxant devant chaque attaque. Et c’est finalement sur une combinaison similaire que le Tahitien réussi un superbe contre. Il se désaxe, lance un jab du droit et enchaîne avec un terrible crochet du gauche en pleine tempe de son adversaire, le terrassant immédiatement : Le timing était parfait. Le Néo-zélandais est tombé au tapis tête la première. Il faut tout de même saluer la bravoure de Hussain, qui après ce K.O impressionnant a su se relever avant le compte de 10 pour retourner au combat.
 
Au troisième round, le kiwi est moins entreprenant, Henri continue alors son travail de sape dans la même configuration et gère son avantage jusqu’à la fin du temps règlementaire. A la suite de cette victoire, le coach de notre représentant lui prévoit de prochains combats de K1 dont une éventuelle participation au « King of the Ring », un des plus grands tournois de Kick boxing de Nouvelle-Zélande.
 
Entre-temps, Henri Burns participera le 24 juin à l’ « Epic Fighting Championship », un championnat d’art martiaux mixtes (MMA) en compagnie de Here Dudes, Tamahau McComb, Teva Paulet et Haunui Otcenacek. TAMATOA TEFAU / SPORT TAHITI

Henri Burns en compagnie de Eugene, le coach du City Kick Boxing
Henri Burns en compagnie de Eugene, le coach du City Kick Boxing
Henri Burns à l’issue de son combat :
 
Pas trop de pression face à ton adversaire ?
 
« Si bien sûr, j’appréhendais beaucoup ce moment. D’ailleurs dès le début cela a été plus un round d’observation pour moi. Je ne voulais pas foncer bêtement sur mon adversaire. J’ai mis en place le plan de jeu que l’on a travaillé avec mon coach : se désaxer et le contrer. Dès le premier round j’étais plus confiant et je voyais tout de suite que j’étais plus rapide que lui. Physiquement j’étais bien préparé. Il y a même une droite qui est passée et qui l’a bien touché, ça l’a même un petit peu énervé (rire). »
 
C’est le physique qui a fait la différence ?
 
« C’est un tout ! Le physique mais aussi la technique. Lorsqu’il est tombé au deuxième round, je n’ai pas forcé mais le timing de l’enchainement était parfait. Maintenant, j’ai compris qu’il ne suffit pas d’être puissant pour cueillir son adversaire, c’est le timing de la technique qui compte. »
 
Prochain combat ?
 
« Ce sera un combat en MMA, le vendredi 24 juin à San Diego. Je descends cette semaine sur Tahiti pour rejoindre mes frères d’armes Here et Rainui Dudes, Tamahau McComb, Haunui Otcenacek et Teva Paulet. Et je peux vous dire les boys et moi on est hyper motivé. On fera tout pour représenter le fenua au plus haut. »
 
Un dernier message ?
 
« Un grand Mauruuru à Air Tahiti Nui qui me donne des ailes pour pouvoir me déplacer à travers le monde pour participer à plusieurs compétitions. Merci aussi à tous mes sponsors Nike Shop, H24 Herbalife Tahiti, Tahitian Spartan, Aremiti et l’entreprise Painapo à Tahiti. Merci à toute ma famille de Nouvelle-Zélande, de Tahiti et de Moorea. Je remercie en particulier ma copine qui me supporte tous les jours. »
 
« Merci aussi à tous mes supporters, mes coachs et mes partenaires d’entrainement au City Kick Boxing. Merci à Here Dudes qui m’accueille dans sa salle « Islanders MMA » à chaque fois que je descends à Tahiti. Et un petit clin d’œil à mes frères d’armes que je vais rejoindre cette semaine Here et Rainui Dudes, Tamahau McComb, Haunui Otcenacek et Teva Paulet. On va partir ensemble pour l’Epic Fighting. »

Rédigé par Tamatoa Tefau Sport Tahiti le Lundi 13 Juin 2016 à 08:39 | Lu 895 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki