Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Jusqu'à 4 ans ferme et maintien en détention pour deux des six trafiquants d'ice



PAPEETE, le 1er mars 2016 - Les six prévenus qui ont comparu jeudi dernier pour leur implication dans un réseau d'importation et de revente de crystal meth, entre 2013 et 2015 depuis Los Angeles vers Tahiti, ont été fixés sur le sort ce matin.

Le parquet avait requis des peines allant jusqu'à 7 ans de prison pour ces trafiquants qui, entre 2013 et 2015, étaient mêlés à des degrés divers dans l'importation et la revente de 800 grammes d'ice sur le territoire polynésien. Le tribunal, qui avait mis son jugement en délibéré, a finalement condamné ce mardi à 4 ans de prison ferme avec maintien en détention le principal importateur, qui a reconnu avoir lui-même transporté 600 grammes de marchandise.

La seconde figure de ce dossier, qui servait notamment de nourrice pour stocker la drogue quand il ne l'écoulait pas lui-même, a écopé de trois ans de prison avec mandat de dépôt à l'audience. Il comparaissait libre. Le tribunal a prononcé à l'encontre des deux hommes de fortes amendes douanières correspondant à la valeur de la marchandise sur le marché, soit 62 millions de francs pour le premier et 20 millions de francs pour le second.

Le principal revendeur est condamné à quatre ans ferme avec maintien en détention, tandis que les trois derniers prévenus dans le dossier, revendeurs occasionnels et consommateurs, écopent de un à trois ans de prison ferme. L'un des prévenus était personnel navigant commercial chez ATN.

L'affaire avait éclaté lors un contrôle des agents des douanes, le 30 janvier 2015, renseignés par une consommatrice habituelle d'ice. Ils avaient découvert à bord du véhicule du principal suspect 53 grammes d'ice et plus de 4 millions de francs en liquide. Une transaction était en cours. Les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie lui avait fait admettre l'importation de 800 grammes d'ice en moins de deux ans avant de détricoter son réseau.

Difficilement décelable, acheté autour de 2 500 francs le gramme à Los Angeles, l'ice est ensuite revendu entre 80 000 et 100 000 francs le gramme au fenua.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 1 Mars 2016 à 18:29 | Lu 2238 fois

Tags : ICE, TRIBUNAL






1.Posté par zorro le 02/03/2016 07:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Publier les noms de ces personnages serait une action de salubrite publique, j'attends...

2.Posté par Peche le 02/03/2016 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

3.Posté par Peche le 02/03/2016 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

4.Posté par MAMUDI le 02/03/2016 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

protection de nos jeunes! de nos enfants, nos familles!


peine la plus sévère et exemplaire!


pour ces narco trafiquants! qui se croient au dessus des lois!

5.Posté par fati bubule le 02/03/2016 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la ventre d'alcool est un commerce de mort

6.Posté par sofiplouf le 03/03/2016 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L’alcool est beaucoup plus dévastateur pour l’individu et pour la société qu’on veut l’admettre. Quelle que soit son image de fête et de convivialité, c’est bien d’une drogue licite dont il s’agit.

L’alcool est une drogue dure, vendue à chaque coin de rue, qui concerne des millions de personnes et coûte très cher à la société. Les chiffres sont sans concession : l’alcool touche 10% de la population adulte. Soit environ cinq millions de personnes (Source Inserm). Sur ces cinq millions, deux millions se débattent avec la dépendance. C’est en fait une des addictions les plus aigües qui soient.

Les drogues "dures" sont la cocaïne, l’ICE, le crack, le LSD, l'héroïne ou l'alcool. Elles entrainent une dépendance très forte et une forte nocivité. Selon une étude britannique (Croixbleue.fr), sur une échelle de dangerosité de 0 à 100, l'alcool est évalué à 72, l’héroïne à 55 et le crack à 44.
Les drogues "douces" n'ont qu'un effet mineur sur l'organisme, elles désignent presque exclusivement le cannabis et ses dérivés. Elles peuvent entrainer une dépendance mentale très faible et le risque de décès par surdose est nul. La prise d'une drogue douce à long terme peut conduire à la toxicomanie. ...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 20 Novembre 2017 - 18:35 Le salon du livre 2017 : "une réussite"

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance