TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Jiu jitsu Brésilien – Focus sur Maui Lacaze alias ‘lil Mouse’


Focus sur Maui Lacaze, un surfeur surdoué se consacrant désormais au jiu jitsu. Il n’est que ceinture blanche mais le jiu jitsu semble lui réussir. Il vit le jiu jitsu également dans sa vie professionnelle puisqu’il est le gérant d’Açai Bowl, cette enseigne qui propose des mélanges de fruits plébiscités par les sportifs, notamment les pratiquants de jiu jitsu et de fitness.



Maui Lacaze, a remporté la finale de la dernière journée de championnat
Maui Lacaze, a remporté la finale de la dernière journée de championnat
PAPEETE, le 25 février 2016. Maui Lacaze est bien connu dans le monde du surf, participant même à diverses compétitions organisées par la fédération comme le Taapuna Master. Comme plusieurs surfeurs locaux, il a été attiré par un art martial très en vogue à Tahiti : le jiu jitsu brésilien.
 
La liste des surfeurs adeptes est longue : On citera Michel Bourez, Steven Pierson, Teiva Mare, JB Prunier, Tiahiti Richmond et…Maui Lacaze. Désir de travailler la souplesse, la concentration ou tout simplement besoin de faire du sport avec ses copains, le jiu jitsu a su plaire et les clubs de Polynésie se développent.
 
Le temps de l’hégémonie de la Tahitian Top Team est révolu même s’il faut admettre que certaines pointures de la TTT ne participent plus aux compétitions locales, se préservant pour l’international, comme Dany Gérard, Hoanui Vanaa, Toanui Langomazino, Manatea Couraud et quelques autres. Le niveau des autres clubs est en constante progression et le team Millenium mené par Hutia Barff en fait partie.
 
Maui Lacaze est également chanteur de rap à ses heures perdues. Il n’est que ceinture blanche mais ses résultats dans la catégorie des – de 70 kg sont prometteurs. Le petit ami de notre Miss Heiva Heru Shan Hang, très sportive elle aussi, est également gérant de l’enseigne Açai Bowl qui propose des préparations à base d’açai, ce fruit originaire du Brésil connu pour ses vertus nutritives. SB

Maui Lacaze avec sa plus fidèle supportrice qui n'est autre que notre Miss Heiva, Heru Shan Hang
Maui Lacaze avec sa plus fidèle supportrice qui n'est autre que notre Miss Heiva, Heru Shan Hang
Maui Lacaze, champion de jiu jitsu :
 
Petit à petit tu fais ta place dans le jiu jitsu local ?
 
« J’avais gagné la dernière compétition à Huahine, le championnat, j’avais pourtant perdu le premier combat du premier tour. J’ai fait ensuite un bon résultat également lors de la dernière journée de championnat à Mahina. Après deux combats en – de 70 kg avec deux gars de Moorea, j’ai pu obtenir la première place, je suis assez fier de moi. »
 
Quelques mots sur l’ambiance au club Millenium ?
 
« C’est plutôt un club cool. Avec notre senseï Hutia Barff, on a entrainement 3-4 fois par semaine, c’est relax, c’est plus une bande de copains qu’autre chose, on progresse tous ensemble, c’est bien. Je suis fier d’être dans ce club et fier de le représenter lors des compétitions. »
 
Tu es un très bon surfeur, qu’est ce qui t’a attiré vers le jiu jitsu ?
 
« Je surfe depuis tout petit. Il y a un an pile, j’ai gouté au jiu jitsu. Depuis, on peut dire que j’ai mis le surf de côté et j’ai décidé de m’entrainer à fond en jiu jitsu. C’est un peu comme le surf, une fois que tu es sur le tatami c’est un peu comme quand tu es dans l’eau, il n’y a que toi. Ce que j’aime bien avec le jiu jitsu, c’est que c’est vaste, il y a énormément de techniques, chacun peut choisir son jeu. »
 
« En surf, il y a qui font des ‘airs’, d’autres qui font des ‘turns’. En jiu jitsu c’est un peu pareil, chacun choisi son jeu. C’est un peu comme un puzzle, on construit chacun le sien petit à petit. Je continue de surfer de temps en temps, avec le travail c’est un peu compliqué, j’essaie de surfer le week end pour me relaxer. »
 
Ton buisness ‘Açai Bowl’ s’adresse justement aux sportifs ?
 
« Voilà, je travaille avec Dany Gérard sur Açai Bowl, je suis le manager du shop du centre Vaima et de celui de Fare Ute, cela ne fait pas longtemps que l’on a ouvert en ville. C’est un fruit qui vient de Brésil, les brésiliens en mangent beaucoup, le jiu jitsu est brésilien alors cela rapproche un peu les deux. »
 
Pas de sport sans nutrition, en quelque sorte ?
 
« Voilà, la nutrition c’est important. Au début, on ne se rend pas compte mais après si tu veux vraiment faire la différence, il faut quand même faire attention à ce qu’on mange, surtout à Tahiti où ce n’est pas si facile de faire attention. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Merci à tous ceux qui me soutiennent lors des compétitions, les gars de mon club, ma copine, mon senseï, Dany Gérard aussi qui est derrière moi et qui me laisse m’entrainer à Xtrem Gym et qui me laisse aller tourner avec les gars de la Tahitian Top Team. Je suis bien entouré et je tiens à remercier ceux qui m’entourent. »

Rédigé par SB le Jeudi 25 Février 2016 à 14:50 | Lu 5566 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par giogio armani le 26/02/2016 10:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rappeur, bagarreur et tatoué des pieds à la tête..... le gendre idéal quoi !!

Signaler un abus


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki