TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Jeux du Pacifique : le point avec Tauhiti Nena, président du comité olympique de Polynésie Française.


Les XVème jeux du Pacifique se dérouleront en juillet prochain à Port Moresby en Papouasie. Les nombreux sportifs concernés se préparent pour cet événement majeur. Pour la 1ère fois, l’Australie et la Nouvelle Zélande participeront à certaines épreuves. Rencontre avec le président du COPF, Tauhiti Nena.



Tauhiti Nena, président du COPF
Tauhiti Nena, président du COPF
Le 12 mars 2015. Les jeux du Pacifique, qui se déroulent tous les 4 ans, seront un des moment forts de l’année sportive polynésienne. Ces XVème jeux se dérouleront du 4 au 18 juillet à Port Moresby en Papouasie Nouvelle Guinée, pour la 3ème fois de leur histoire.
 
Pour la première fois, les comités nationaux olympiques ont décidé d’autoriser la Nouvelle Zélande et l’Australie à participer. Craignant une trop forte domination de ces deux Pays, ils sont invités à participer uniquement aux épreuves d’haltérophilie, de rugby à 7, de taekwondo et de voile.
 
Tauhiti Nena, qui fut également ministre des sports, est actuellement le président du comité olympique de Polynésie Française. Tahiti Infos a pu le rencontrer pour faire un point sur la participation de la Polynésie à ces XVème jeux du Pacifique.

Gordon Barff, chef de mission
Gordon Barff, chef de mission
Tauhiti Nena, au micro de Tahiti Infos :

Quelle est l'actu du COPF ?

 
« Je vais me déplacer mercredi 11 mars avec Gordon Barff notre chef de mission, pour les derniers préparatifs concernant l'organisation des jeux. Il y aura 28 disciplines dont 21 où la Polynésie sera présente. Nous allons également essayer de demander le déplacement de quelques compétitions d'un ou deux jours, pour nous permettre de faire trois rotations, pour faire venir le maximum de participants en Papouasie. Toutes les fédérations sont en train de se préparer, l'objectif c'est de ramener le plus de médailles d'or possible. »
 
La grande nouveauté sera la présence de l'Australie et la Nouvelle Zélande ?
 
« L'Australie et la Nouvelle Zélande seront invitées dans 4 disciplines. Le rugby à 7, l'haltérophilie, le taekwondo et la voile et il y a de fortes chances pour qu'on les invite au niveau de la boxe et du football, on devrait confirmer cela le mois prochain en Papouasie. Ils seront juste invités. Cela ne posera pas de problème au niveau de la voile etc s'ils sont devant, par contre il faudra vérifier au niveau de la boxe et du taekwondo, comme c'est éliminatoire, cela pourrait nous causer du tort. »
 
Cela va tirer le niveau vers le haut ?
 
« On est positifs, à Tahiti on soutient leur intégration, c'est une demande qui émane du comité international olympique (CIO). Ils voudraient que cela soit considéré comme des jeux continentaux et que cela serve de qualifications pour les jeux olympiques. Notre objectif au niveau du comité olympique, c'est de s'affilier au CIO. Financièrement ce n'est pas négligeable d'avoir 200 à 300 millions, si demain on est affiliés au CIO et surtout cela nous permettrait de se qualifier directement pour les jeux olympiques. C'est plus simple de se qualifier au niveau Océania qu'au niveau de l'équipe de France car il faut se qualifier au niveau européen, qui est plus élevé. »
 
« C'est intéressant à tous points de vue et il n'est pas utopique d'avoir des qualifications dans la voile, la boxe ou le taekwondo. Il y a aussi l'aspect d'une éventuelle meilleure visibilité pour notre Pays grâce à une couverture médiatique très importante. »
 
Le sport polynésien va être en effervescence pendant les mois à venir ?
 
« Les jeux du Pacifique sont organisés tous les 4 ans, c'est vraiment une grande fête qui nous permet de se comparer avec le niveau de chacun. Fidji, Papouasie, Calédonie et Tahiti sont les 4 grandes 'puissances sportives', c'est une manière de se confronter à eux, pour voir si on a progressé ou régressé. »
 
Vous êtes passionné de sport en général pas seulement de boxe ou de va'a ?
 
« J'ai touché à plusieurs sports. J'ai fait du rugby, du handball, du football, du basketball, de l'athlétisme…C'est ma passion, j'aime ça. Je suis convaincu que pour régler les problèmes de santé, il faut de l'éducation et du sport. On règlera ainsi ces problèmes des dépenses de santé, les problèmes des quartiers difficiles, pour mieux canaliser cette énergie, mieux éduquer. Je sais que le sport y est pour beaucoup, c'est pour cela que dans des pays comme l'Allemagne, les Etats Unis, l'Angleterre ou autre ils mettent vraiment en avant le sport. Là bas, c'est comme une religion. »
 
Le moment critique pour nos sportifs polynésiens, c'est à 15-16 ans, ils ont parfois du mal à passer ce cap ?
 
« On est bons dans les petites catégories mais il est vrai que vers 15-16 ans, à l'adolescence, les jeunes partent un peu en déroute. Tout le monde doit faire sa part de travail : les parents, le Pays, les communes, les associations…mais il faudrait un peu plus de moyens. Si on devait comparer les moyens du comité olympique, des fédérations avec ceux de la Calédonie… On a 3 à 4 fois moins de moyens. Pourtant, au niveau des résultats sportifs, on est aussi bons voire meilleurs qu'eux. On s'organise mieux mais il faut quand même plus de moyens pour retenir les jeunes. Ce n'est pas avec des championnats de quartier qu'ils vont évoluer. Il faut chaque année qu’on puisse les faire partir pour les encourager à persévérer. » SB

Rédigé par SB le Mardi 10 Mars 2015 à 22:57 | Lu 133 fois


Notez

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki