Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Japon: des pêcheurs d'un village dévasté reprennent la chasse à la baleine



Japon: des pêcheurs d'un village dévasté reprennent la chasse à la baleine
TOKYO, 26 avril 2011 (AFP) - Plusieurs bateaux de pêche ont pris la mer mardi dans le nord du Japon pour chasser la baleine avec à leur bord cinq membres d'équipage du village d'Ayukawa, dévasté par un tsunami meurtrier il y a six semaines.

Deux navires ont quitté le port de Kushiro, sur la côte est de l'île de Hokkaido, dans le nord de l'archipel, avec un jour de retard en raison d'une météo défavorable, a annoncé Hiroko Furukawa, un responsable de l'Agence des pêches.

Un équipage de l'unique société de chasse à la baleine du port d'Ayukawa, situé plus au sud, participent à cette campagne de pêche côtière visant à capturer jusqu'à 60 baleines au large de Kushiro d'ici juin, a-t-il précisé.

"Les responsables locaux de la pêches souhaitent accueillir des gens d'Ayukawa qui ont été victimes d'un désastre", a-t-il expliqué précisant que 23 autres personnes d'Ayukawa étaient arrivées dans le port de Kushiro pour travailler sur le traitement de la viande de baleine.

Le gigantesque tsunami qui a suivi le séisme du 11 mars a fait des milliers de morts et détruit une grande partie de la flotte et des ports de pêche de la côte nord-est sur le Pacifique.

La société de pêche Ayukawa Whaling a tout perdu: les bâtiments de stockage de la viande mais aussi ses trois bateaux de pêche. Son patron, Minoru Ito, vétéran de la pêche à la baleine, a fait part de son intention de licencier ses 28 employés.

A la mi-février, le Japon avait rappelé prématurément sa flotte baleinière de l'Antarctique à cause du harcèlement mené par l'association environnementale Sea Shepherd.

Les bateaux japonais capturent chaque année plusieurs centaines de baleines au nom de la "recherche scientifique", une pratique tolérée par la Commission baleinière internationale (CBI) qui interdit la chasse commerciale au cétacé depuis 1986. Une grande partie de la viande est ensuite vendue bon marché sur les étals nippons.

Les autorités japonaises, qui soutiennent financièrement la flotte baleinière, affirment que cette pêche fait partie intégrante de la culture nippone.

si/jca/pn/kat

Rédigé par AFP le Mardi 26 Avril 2011 à 06:23 | Lu 750 fois






1.Posté par Rita le 26/04/2011 07:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arrêtez de détruire la faune et la flore avec vos actions et votre radioactivité !! c'est le monde tout entier que vous détruisez !!

2.Posté par hei le 26/04/2011 12:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la CBI : on se demande à quoi elle sert ! elle cautionne les exactions nipponnes mais en échange de quoi ? on aimerait bien le savoir....

3.Posté par koenig le 27/04/2011 13:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

et après, les Japonais vont s'étonner et jouer les "victimes" quand la mer se rebelle?????
c'est une honte de "tolérer" ce MASSACRE des baleines......
je vis en Polynésie française et quelle bonheur chaque année de voir et entendre les baleines dans leur milieu naturel, en liberté!!!!

4.Posté par Eric BELLEIL le 27/04/2011 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Harcelée en Antarctique par Sea Sheperd et par Green Peace , la flotte baleinière se trouvait dans la zone dévastée par le tsunami du 11 mars.
Je me réjouissait qu'elle ait été détruite. L'arrogance des japs est sans limite. Vingt huit mille (28.000) c'est peut-être le nombre de victimes du tsunami, mais c'est surtout le nombre de baleines massacrées en 10 ans. ( source GreenPeace et Gvt Australien). Quelle curieuse coïncidence ! Dommage pour les baleines et pour nous !

Là où l'on en voyait des dizaines en Calédonie et en Polynésie durant l'hiver austral il y a 30 ans, cela devient le désert.....

Ne parlons pas des dauphins massacrés dans leurs ports, du pillage des bancs de thons rouge et autres, des requins aux ailerons découpés à vif, et aussi ..des dizaines de milliers de Chinois enterrés vivants à Nankin, une "grande culture", sanguinaire...

Amis japs, qui méprisez les demandes de vos alliés et amis, ne soyez pas surpris que vous ayez à payer le prix fort de vos exactions.
Si vous voulez continuer à pêcher la baleine comme autrefois, faites le avec les mêmes moyens que vos ancêtres.

Qu' attendons nous pour nous joindre au combat de SeaSheperd et de Green Peace pour agir contre...

Signaler un abus

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies