TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

JJB « Open France » : Tehau Sanford sur la plus haute marche du podium


Après avoir pris ses marques sur le sol australien, Tehau Sanford s’est illustré sur les tatamis français le week-end dernier. Le tahitien a remporté l’Open de France en ceinture violette, une compétition de niveau national qui se tenait à Toulon. Une victoire qu’il aura fallu aller chercher jusqu’au bout pour notre aito car rien n’était joué d’avance.



En effet, dans la catégorie des heavy weight, Tehau se retrouve dans le carré final face à un adversaire issu de la lutte. Notre tahitien n’a pas pu imposer son jeu, à l’issu du temps règlementaire Tehau s’incline aux points (2-1) mais sa troisième place lui a permis d’être qualifié pour le tournoi Open.

Revanchard et fort de persévérance notre aito parvient à tirer son épingle du jeu en remportant tous ses combats par soumission. En finale, il retombe face à l’adversaire qui l’a fait chuter lors des qualificatives. Tehau parvient à effectuer un superbe étranglement qui lui permet d’arracher la médaille d’or en Open.

Depuis le début de l’année, Tehau Sanford s’est installé à Montpellier pour y poursuivre ses études. En parallèle, il s’entraîne au club Amazonia Jiu Jitsu et enchaîne les compétitions afin de améliorer son niveau.

Sportstahiti.com a recueilli son interview quelques heures après la compétition :

Parles nous de la compétition :

« L’open de France fait partie du calendrier fédéral, il permet de gagner des points car tout au long de l’année un tableau évolue par rapport à ces points engendrés. A la fin de la saison, ce classement permet de sélectionner les meilleurs pour composer l’équipe de France. »

Comment s’est passé le tournoi dans ta catégorie (kimono ceinture violette -82,3 kgs) ?

« Cela s’est pas très bien passé sauf que j’ai perdu pour la troisième place. Je suis tombé face à un lutteur qui a bloqué le combat. Je n’ai pas pu établir mon jeu malgré beaucoup d’opportunités de clés. Mon adversaire était coriace, il avait de bonnes bases et c’était difficile de le renverser. Il gagne par avantage 2 à 1, il remportera ensuite la première place de la catégorie. »

Ça a été un début difficile ?

« Oui, j’avais mal aux avant-bras avec le stress de ne pas avoir combattu pendant plusieurs mois et j’avais des mauvais grips. J’étais très déçu de moi-même, j’avais l’impression de n’avoir pas combattu. Ensuite, on m’a annoncé que je pouvais participer à la catégorie open (toutes catégories de poids confondus), je n’ai pas hésité un seul moment. »

Raconte nous le tournoi Open ?

« Pour l’open, j’avais vraiment la rage ! Il y avait évidemment plus de combats. Je les ai tous fini par soumission. Cerise sur le gâteau, je retombe sur le lutteur en finale et je le finis par un étranglement arrière. Cette fois ci, j’ai pu établir mon jeu. Je suis trop content d’avoir gagné une catégorie open, cela a toujours été mon rêve. Je suis satisfait de mon résultat car ça ne fait pas longtemps que j’ai décroché ma ceinture violette. J’ai encore une grosse marge de progression mais c’est très difficile d’évoluer à l’international. »

Quels sont tes prochains objectifs ?

« Je veux continuer les compétitions en France mais je veux aussi m’attaquer à d’autres compétitions de renommées comme celles aux Etats-Unis, par exemple. Je veux hisser les couleurs du fenua dans les contrées étrangères mais financièrement c’est très difficile et je suis à la recherche de sponsors. Les kimonos ainsi que le prix des transports pour participer aux rendez-vous internationaux sont très chers. Pour l’instant, il n’y a que mon père qui m’aide mais là avec mes études ça devient très dure. J’essaye aussi d’avoir de l’argent par mes propres moyens car je voudrai participer aux prochains Worlds, je lance donc un appel aux sponsors qui pourraient m’aider pour les représenter durant les grandes compétitions. Je vais continuer à m’entraîner et faire du mieux que je peux pour représenter le fenua sur la plus haute marche du podium. Je n’abandonnerai jamais mes rêves. »

Un message aux jeunes ?

« Il y a des jeunes qui m’ont envoyé des messages, laisser des commentaires sur Instagram ; Facebook… Ça fait plaisir de voir que je peux être un exemple pour eux et que cela les inspire à devenir des champions, tout comme Dany l’a fait pour moi. Alors à tous les jeunes de Tahiti n’abandonnez jamais de vous battre pour vos rêves. »

Des remerciements ?

«Je remercie mon père, ma famille, ma copine, mon club de Tahiti Millenium,GF Team et mon club de Montpellier Amazonia jiu jitsu. »

Suivez tous nos aito à l’international sur www.sportstahiti.com

Rédigé par Sportstahiti.com le Mardi 1 Mars 2016 à 20:43 | Lu 349 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki