TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Italie: le client d'une prostituée mineure condamné à lui... acheter des livres




Rome, Italie | AFP | vendredi 23/09/2016 - Un tribunal de Rome a infligé une peine insolite au client d'une prostituée mineure: outre deux années de réclusion, il a été condamné à offrir à la jeune fille des livres sur la dignité des femmes, rapportent vendredi des médias italiens.

Des poèmes d'Emily Dickinson, des romans et livres de Virginia Woolf, de Hannah Arendt ou d'Anne Frank figurent parmi la trentaine d'ouvrages que le client devra acheter à la victime en réparation du préjudice moral subi.

Le jugement, rendu par la juge Paola Di Nicola, vient conclure une enquête lancée en 2013 sur un réseau de prostitution impliquant deux jeunes filles de 14 et 15 ans opérant dans le quartier chic des Parioli, à Rome.

Les adolescentes faisaient alors commerce de leurs charmes "dans le but de s'acheter de nouveaux vêtements et un téléphone portable dernier cri", racontent plusieurs journaux, citant les enquêteurs.

Lors d'un premier jugement survenu en 2014, un juge, tout en condamnant l'organisateur du réseau à neuf ans de prison, avait décrit les jeunes filles comme des "enfants qui s'étaient laissées emporter, sans retenue, dans la débauche afin de gagner de l'argent facilement".

Les attendus du dernier jugement, qui concernait la jeune fille de 15 ans et l'un de ses clients, âgé de 35 ans, n'étaient pas disponibles vendredi.

"Mais la décision laisse entendre que la juge a privilégié une réparation qui aidera la jeune fille à comprendre que le véritable +dommage+ qu'elle a subi est celui d'avoir été lésée dans sa dignité de femme", écrit le Corriere della Sera.

Dans ses colonnes, le quotidien demande également son avis à Adriana Cavarero, auteure de "Nonobstant Platon", l'un des ouvrages que l'accusé devra procurer à sa victime.

"Il eût été préférable que la juge fasse lire ces livres au client", a réagi Mme Cavarero qui est professeure de philosophie à l'université de Vérone.

"L'adolescence n'a pas l'âge de la réflexion, ce que lui a été fait est beaucoup plus grave: un adulte qui, consciemment, achète du sexe à une mineure", a-t-elle estimé.

fio/ob/mr

Rédigé par () le Vendredi 23 Septembre 2016 à 05:58 | Lu 577 fois


Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine