Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Interview de Julien Clerc, bientôt en concert : "50 ans de carrière, 50 chansons !"



Le chanteur et compositeur vient fêter ses 50 ans de carrière à Tahiti.
Le chanteur et compositeur vient fêter ses 50 ans de carrière à Tahiti.
PAPEETE, le 11 août 2017 - Véritable icône de la chanson française, Julien Clerc se produira le 8 septembre prochain sur la scène de To’ata pour célébrer ses 50 ans de carrière. À moins d’un mois de sa venue au fenua, l’artiste se confie sur ses attentes en Polynésie et sur le spectacle, un peu particulier, qu’il proposera à ses fans locaux.


C’est votre premier voyage en Polynésie, qu’est-ce que cela vous évoque ?
"D’abord, je suis très content de venir, puisque je ne suis jamais venu. J’arrive avec les yeux grands ouverts pour profiter de toutes les beautés que l’on m’annonce. Je suis très heureux de venir et de pouvoir chanter aussi."

Est-ce qu’il y a des choses particulières que vous ne voulez pas rater ?
"Je pense que je vais avoir un petit peu le temps, donc si je peux sortir de Papeete et aller visiter un peu, ce sera avec plaisir. J’attends beaucoup de ce voyage, je dirais. Parce qu'évidemment quand on habite si loin, la Polynésie c’est du rêve. Donc je suis très heureux d’aller à la rencontre de ce rêve. J’espère que je vais pouvoir visiter quelques endroits, m’éloigner un peu de l’agglomération. J’ai la chance de rester quatre ou cinq jours, donc je suis enchanté de venir."

Vous fêtez vos 50 ans de carrière, comment on appréhende un tel anniversaire ?
"D’abord, on remercie la vie d’être toujours là artistiquement au bout de 50 ans. Cela n’arrive pas à tout le monde. Et aussi ce qui est important pour moi, c’est d’être un artiste qui peut toujours présenter des nouveautés, parce que ne vivre que sur mon répertoire ça ne m’amuserait pas. Ce qui m’amuse, c’est d’être un artiste vivant qui peut continuer de créer et d’inventer de la musique ce que je fais maintenant depuis 50 ans, de pouvoir continuer de chanter... Vous savez, c’est la vie que je me suis choisi quand j’avais 20 ans. Et de pouvoir continuer à mener cette vie-là, et bien évidemment je remercie la vie tous les matins en me levant."

Pourquoi avoir choisi un concert à deux pianos ?
"Si vous voulez, je vais avoir plusieurs spectacles à présenter jusqu’en 2019. Et c’est un des spectacles que je propose. On est deux claviers, mais on arrive à faire quelque chose de très gai toute de même. Cela permet plus de proximité avec le public, c’est un spectacle qui est très agréable à faire. Je vais essayer de présenter ce que j’ai fait pendant ces 50 ans, ce n’est pas facile, mais je vais essayer de partager avec les gens ces 50 ans de carrière."

Et vous faites participer les spectateurs pour la composition du concert ?
"Ce que je vais inaugurer là, c’est que j’ai travaillé beaucoup de chansons différentes et je propose au public d’en choisir une partie chaque jour. Donc je propose une liste pour que les spectateurs choisissent. Comme ça, moi ça me permet de ne pas toujours faire le même concert. Je me suis dit : en gros 50 ans de carrière, 50 chansons ! Et comme j’ai la chance d’avoir pas mal de titres de mon répertoire qui sont connus, je me suis dit que j'avais la possibilité de faire choisir le public."

"C’est un plaisir de toujours être là"

Universels, les tubes de Julien Clerc traversent les générations.
Universels, les tubes de Julien Clerc traversent les générations.
Après 50 ans de carrière, vous avez toujours autant de plaisir à monter sur scène et à rencontrer votre public ?
"Ah oui, oui, oui ! J’ai même envie de dire plus parce que, comme c’est un plaisir de toujours être là, aller à la rencontre du public me fait encore plus plaisir qu’avant je crois. Le fait de chanter, c’est vraiment la vie que j’ai choisi et pouvoir continuer à le faire, ça me remplit de bonheur."

Votre prochain album sort au mois d’octobre, est-ce que vous pouvez nous le présenter ?
"C’est un album qui a été réalisé par Calogero. La chanson "Je t’aime, etc.", qui est sortie récemment, a été écrite avec lui, c’est la seule qui a été écrite à deux. La principale chose, c’est cette collaboration. On va dire qu’il y a à la fois mon ADN et ce que Calogero peut apporter au niveau des arrangements et de son énergie. C’est un album qui est assez à l’image de cette nouvelle chanson française je trouve, avec cette énergie là et ces genres d’arrangements."

Vous avez composé la totalité des autres titres de cet album, l’inspiration vous vient-elle toujours aussi facilement ?
"Je suis assez étonné en fait. Il y a sûrement deux raisons. Une que j’ignore, qui fait que je suis toujours aussi frais quand je me mets derrière un piano et que ça m’amuse toujours autant de faire de la musique. Et aussi, je dois dire, d’avoir travaillé avec des auteurs différents et maintenant on peut dire de différentes générations, c’est pour moi très enrichissant. Et ça je pense que cela fait avancer la musique en fait. Donc là sur l’album, à part Carla Bruni et Maxime Le Forestier, tous les autres sont des auteurs avec qui je n’ai jamais travaillé. Et je crois que le fait de travailler avec des auteurs nouveaux, à chaque fois ça m’aide à trouver des nouvelles musiques je pense."

Est-ce que c’est cela aussi le secret de votre longévité ?
"Je pense d’abord que le secret d’une longévité, c’est d’être passionné par ce que l’on fait. Moi j’ai eu une chance dans la vie, j’ai choisi un métier qui me passionnait et je n'ai jamais vraiment eu envie de faire autre chose. Mais c’est vrai que le fait de n’être que musicien et de devoir collaborer avec des gens qui écrivent des textes, je pense que c’est un gage de longévité. Parce que des gens nouveaux qui écrivent le français d’une façon nouvelle, différente, moi ça m’aide à me renouveler musicalement. Mais c’est surtout, je crois, parce que ça me plaît toujours autant de faire ça. C’est la raison première, et finalement je crois que j’étais fait pour cela."

Un dernier mot pour vos fans polynésiens ?
"Je me réjouis. Vraiment je me réjouis de venir et j’espère que ce spectacle plaira à tout le monde !"

Propos recueillis par Valentine Bluet


le Vendredi 11 Août 2017 à 16:30 | Lu 1424 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance