Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Ils agressaient les passants la nuit à Papeete pour les dépouiller : 1 an et 3 ans de prison ferme



Celui-là comparaissait libre, il n'a pas échappé au mandat de dépôt requis ce jeudi après-midi par le procureur de la République.
Celui-là comparaissait libre, il n'a pas échappé au mandat de dépôt requis ce jeudi après-midi par le procureur de la République.
PAPEETE, le 5 novembre 2015 - La justice a tapé du poing sur la table en condamnant sévèrement, ce jeudi, deux jeunes aux casiers judiciaires bien chargés et impliqués dans une longue série de vols avec violence, commis depuis deux ans sur des badauds isolés qu'ils piégeaient, le soir, dans les rues de la capitale.


Direction Nuutania. Deux jeunes d'une vingtaine d'années, l'un détenu et l'autre qui comparaissait libre, ont été sévèrement condamnés jeudi par le tribunal correctionnel. Maintien en détention pour le premier qui écope de 3 ans de prison ferme, et mandat de dépôt à l'audience pour le second, envoyé pour une durée de 1 an derrière les verrous.
"Vous avez été suffisamment avertis", a tonné le président Bernard Fouquere, après lecture de leurs casiers judiciaires "longs comme un jour sans pain. Il arrive un moment où il faut comprendre que ces agressions physiques sont insupportables et notre travail est d'empêcher que cela se reproduise".

Les deux hommes ont fait de nombreuses victimes. Au moins six identifiées ces deux dernières années. "Et sûrement plus que cela", affirme le substitut du procureur, convaincu de l'existence "d'un chiffre noir".
Entre 2013 et 2015, les deux hommes, ensemble ou chacun de leur côté, ont été reconnus coupables d'avoir tendu des guets-apens et agressé, parfois de manière ultra-violente, des passants isolés qui se baladaient ou rentraient de soirée dans les rues de Papeete. La plus effrayante s'était produite début 2015, près du rond-point Jacques Chirac.

"L'insécurité à Papeete, c'est vous !"

Le président du tribunal a donné lecture du témoignage de la victime, absente à l'audience, pour mieux se rendre compte de la violence des faits : "Je marchais tranquillement quand j'ai reçu des coups de pieds par surprise à l'arrière de ma jambe. Puis une pluie de coups de poing au visage. J'ai senti qu'on me faisait les poches. J'ai résisté et j'ai été frappé à nouveau, par terre, à la poitrine". Laissé pour mort, le malheureux se réveillera à l'hôpital où il avait été admis inconscient pour un traumatisme crânien, secourus par des passants et victime. 30 jours d'incapacité de travail (ITT). Et tout ça pour un portefeuille.

Quelques mois plus tard, c'est vers la rue des Remparts que l'un des deux voyous sévira avec le soutien de cinq autres individus. Tous n'ont pas été retrouvés. Cette fois la victime est dépassée par le nombre de ses assaillants, conduite sur un terrain à l'abri des regards et rouée de coups au point de perdre connaissance. Elle se réveillera dépouillée de tous ses effets personnels, sur un pont non loin de la caserne des pompiers.

La liste des victimes est longue, toujours la même : des passants sans histoire venus passer la soirée en ville. Le mode opératoire est violent, toujours le même : une bande de loustics surprend ses proies et roue de coups celles qui résistent ou s'accrochent un peu trop à leur sacoche.
"C'est à croire que vous passez toutes vos nuits à l'affût, vous ne faites que ça ?", s'emporte le président. "L'insécurité à Papeete, c'est vous". Sans emploi et désœuvrés, les deux hommes n'ont pas particulièrement brillé par leurs explications, ni véritablement manifesté de remords à la barre.
Le tribunal a intégralement suivi les réquisitions du ministère public qui l'enjoignait à "mettre un terme à ces agressions".



Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 5 Novembre 2015 à 17:42 | Lu 3739 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par Kriss le 05/11/2015 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les peines ne sont pas assez sévères !! Ils laissaient leurs victimes pour mortes sans aucun remord ! ils ressortiront dans quelques mois et recommenceront !

2.Posté par Ken's W le 05/11/2015 18:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien fait, sa va leur changer les idées. Mais pour moi, 1 an et 3 mois, c'est cadeau, pas assez sévère...

3.Posté par James le 05/11/2015 22:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est ça pour vous "taper du poing sur la table" ???
Au moins 6 victimes, un casier long "comme un jour sans pain", une sorte de préméditation des délits et surtout une VIOLENCE et un ACHARNEMENT répété, sans compter l'absence de remord... ET ILS NE PRENNENT QU'UN ET 3 ANS D'EMPRISONNEMENT !?!?!?

OH Eh !!! les juges et magistrats !!! C'est quoi le message que vous voulez faire passer ??? que pour être tranquille il faut qu'on reste chez nous !?!?

Vous savez quoi messieurs les magistrats: L'insécurité... c'est VOUS !!!

4.Posté par Tiapai moa le 06/11/2015 00:45 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

5.Posté par TAAHOA le 06/11/2015 08:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si c'est un magistrat qui se fait tabasser c'est 5 ans de prison pour le voyou.

6.Posté par CITIZEN le 06/11/2015 08:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Zero tolérance
O O tolérance.


il fo appliqUER DE MANIeRE STRICTE LA POLITIQUE Pénale !!!

mERDE!!

on attend koi, un DRAME !!!

après on va tous aller marcher et pleurer pour une marche contre la violence...??????


attention Ca n'arrive pas KO autres!!!!

quand ca arrivera à un proche d'un flic, d'un juge, ou d'un haut fonctionnaire

LA ca va bouger, SI SI!

c'est SIDérant!

belle journée a nous tous dans la belle ville de PAPEETE!

et le DGS de la VILLE DE PPT, il fait KOI?

les caméras ca suffit pas!
allez sur le terrain, occuper le terrain, c'est le BABA!!

si vous savez pas, allez vous faire payer une énième mission d'information, dans une grande ville de france pour voir de visu!

7.Posté par TOM le 06/11/2015 09:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

100% d'accord avec Kriss, Ken et James. Mais alors, tout le monde a le même discours sauf les juges ... C'est donc bien la justice qui alimente cette violence !!! Peut-être pour avoir plus de "clientèle" à défendre et à juger? J'aimerais que l'on pose cette question !!! La Polynésie est faite de bonté, de générosité, de gentillesse et d'humour. Allons-nous laisser quelques uns polluer ce pays? Isolons cette racaille sur un Motu transformé en bagne, c'est la seule solution ! Et on sera tranquille.

8.Posté par Pascal ALBERT le 06/11/2015 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

EXCELLENTE PROPOSITION DE TOM : un motu transformé en bagne pour les longues peines.

1 an et 3 ans fermes, alors que la victime est laissée pour morte !

Quelle plaisanterie !

D'autant que dans la réalité, compte tenu des remises de peine et de la surpopulation de Nuutania, ils ne feront, au plus, que la moitié de leur peine!

Aurait-il fallu que la victime soit morte pour que la peine soit plus juste?

9.Posté par mareva le 06/11/2015 15:14 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mon mari c.est fait agresser par deux individu et ils sont écopé que 30 000f d.amende. nul la justice je les enveux.

10.Posté par Hervé le 06/11/2015 15:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà le gros malaise qui persiste depuis.quelques années maintenant en métropole comme au fenua et autres îles si magnifique. Rendez-vous compte que l''on ne sort plus sans la crainte d''être emmerdé à chaque coin de rue. Sue l''on soit gros, mince,.

11.Posté par Moana le 06/11/2015 16:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une honte cette justice,

voilà comment inciter les citoyens à faire justice eux-mêmes

12.Posté par lebororo le 07/11/2015 03:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les prisons ne sont plus douloureuses pour beaucoup...

13.Posté par tortue verte le 07/11/2015 13:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand on laisse quelqu'un pour mort, c'est pour tentative de meurtre qu'on doit être jugé (homicide involontaire ou assassinat s'il y a préméditation). Là les peines seront plus lourdes.
Parce que comme il y a eu vol, on estime que c'est le seul motif. Mais quand la violence est si extrême et si gratuite, alors elle est en elle-même un motif.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance