Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Il met en vente la Porsche de son ex-employeur pour lui rappeler sa dette



Il met en vente la Porsche de son ex-employeur pour lui rappeler sa dette
SAINT-DENIS D'OLERON (France / Charente-Maritime), 03 jan 2013 (AFP) - Un intermittent du spectacle, qui s'était vu accorder par décision de justice le remboursement de sa sonorisation endommagée lors d'une soirée, a mis en vente sur internet le véhicule de luxe de son ex-employeur pour lui rappeler sa dette, a-t-on appris jeudi auprès des protagonistes.

"Vends Porsche Carrera 4S. Mise à prix 20.000 euros et au plus offrant". Cette annonce publiée avec photos le 24 décembre sur un site de vente par internet a été mise en ligne par un disc-jockey las de ne pas recevoir les 12.700 euros que le tribunal de grande instance de La Rochelle lui a accordé par décision du 13 novembre.

"Mon but c'était de les sensibiliser pour qu'ils reçoivent des propositions d'acheteurs et vendent cette voiture", raconte le disc-jockey, Philippe Raine. Lors d'une soirée d'août 2009 au camping les huttes à Saint-Denis d'Oléron (Charente-Maritime), il avait vu son matériel de sonorisation "faire un feu d'artifice" lorsque le gérant du camping avait, dit-il, activé le courant sur une prise électrique classique qui était malencontreusement branchée sur le 380 volts.

"J'assume ce que j'ai fait, il n'y a pas mort d'homme", estime M. Raine qui ne dit ne pas être inquiet d'une menace de dépôt de plainte lancée par le gérant du camping dans la presse locale qui a révélé l'affaire.

La gérante du camping se dit "outrée" de se voir reprocher la possession de cette voiture de luxe. Elle dit avoir "croulé sous les appels" d'acheteurs et être surtout blessée par "les jugements que font les gens à partir d'un simple bien matériel".

"On n'est pas des escrocs, on travaille 80 heures par semaine, on a tout sacrifié à notre travail et si certains veulent prendre ma vie, qu'ils la prennent, je leur laisse", a-t-elle confié à l'AFP, désabusée. "Maintenant ce que je veux c'est que ça s'arrête", a-t-elle sangloté.

D'autant que les patrons du camping sont en cours d'élaboration d'un plan de continuité de leur activité avant une audience du tribunal de commerce le 15 janvier.

lab/od/phc

Rédigé par () le Jeudi 3 Janvier 2013 à 05:57 | Lu 976 fois






1.Posté par JeVotedoncJe Juge le 03/01/2013 19:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excellent !!

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Septembre 2017 - 02:06 Les poissons ont de la personnalité

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance