TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Il détrousse un vieux touriste, puis un jeune handicapé




Le jeune prévenu n'es pas passé loin de la case prison. Issu des milieux défavorisés, son père est déjà en détention.
Le jeune prévenu n'es pas passé loin de la case prison. Issu des milieux défavorisés, son père est déjà en détention.
PAPEETE, le 16 février 2017 - Le jeune homme de 20 ans avait été interpellé lundi après avoir agressé, de nuit, sa seconde victime qui sortait tranquillement d'une station-service de l'avenue Prince Hinoi, où elle venait de faire ses courses.

Le prévenu, jugé ce jeudi en comparution immédiate, a écopé de 6 mois de prison avec sursis assortis d'une peine de travail d'intérêt général. "Un dernier avertissement", l'a solennellement averti le président du tribunal. Le jeune homme peut en effet remercier son casier judiciaire, vierge, son avocate et l'indulgence du tribunal, un combo qui lui a permis d'échapper aux réquisitions implacables du procureur Leroy quelques minutes plus tôt : 36 mois de prison dont 18 mois ferme avec mandat de dépôt à l'audience.

"Ce type de comportement renvoi une image négative de Tahiti, ruine l'image de marque de la Polynésie, et mérite une sanction lisible qui soit sue, vue et lue par tout le monde", avait martelé le représentant du ministère public, rappelant aussi que le jeune homme conscient de ses actes et de ce qu'il risquait était allé se mettre au vert du côté de Hae entre ses deux agressions, pour se faire oublier.

Lundi dernier, alors qu'il errait vers 3 h du matin avec deux copains avenue Prince Hinoi, le jeune homme de 20 ans, issu d'une famille très défavorisée de Papeete, s'en était pris à un client d'une station-service qui venait de faire quelques courses. Menaçant de le frapper à coups de poings, le prévenu lui avait soutiré son téléphone portable et la bouteille de coca qu'il venait d'acheter. La victime, handicapée et souffrant de problèmes cardiaques, avait préféré ne pas répondre à l'agression en raison de son état de faiblesse. Plus charitable, un témoin de la scène l'avait ensuite transporté à scooter jusqu'à la DSP pour se signaler et provoquer l'interpellation du voleur.

"Il y a un quart monde ici"

L'enquête qui a permis de résoudre une autre agression commise par le même jeune homme il y a plusieurs mois, cette fois sur un touriste de passage à Tahiti. Agé de 69 ans, originaire de Mayotte, l'homme s'était fait détrousser à proximité de l'hôtel Sarah Nui où il avait posé ses valises le temps de son séjour. Ce dernier s'était violemment fait déposséder de son téléphone portable là-encore, mais aussi d'une sacoche contenant ses cartes de crédit et 125 000 francs en espèces. Le sexagénaire avait tenté de lui courir après en appelant au secours, en vain. Il avait été découvert hagard et en pleurs dans la rue.

Jugées très sévères par la défense du prévenu, primo-délinquant, les réquisitions du parquet n'ont pas manqué de faire réagir l'avocate du jeune homme à l'audience, Me Hayoun : " Non, Tahiti ce n'est pas le rêve monsieur le procureur. Ce n'est pas que la mer, le lagon et les ukulele. Oui, il y a un quart monde ici, des gens pauvres qui ne vivent de rien. Je demande l'indulgence du tribunal. Cette famille de sept enfants vit de bons alimentaires, je le rappelle. Il y en a qui naissent avec énormément de choses dans leur berceau. Lui, il a eu quoi dans son berceau ? Rien. Pas même un père". Ce dernier est en effet écroué à Nuutania, où son fils est passé près de le rejoindre aujourd'hui.

Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 16 Février 2017 à 17:10 | Lu 5618 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par moana le 16/02/2017 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

oui monsieur Hayoun, il y a ici un quart monde ici. Mais agressé un touriste de 69 ans, et un handicapé est une attitude de lâche. Ce n'est pas parce qu'on a une vie de misère que tout doit être permis et excusé. Et s'il avait agressé un de vos proches ou vous m^me, lui trouveras-tu les m^mes excuses ?????? avez-vous une pensée pour les victimes...

2.Posté par Fiu le 16/02/2017 19:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En taule toute cette racaille... On s'en fout de son enfance et que son père soit en taule... Fiu ... Débarrassons nous de cette racaille....

3.Posté par VATEA le 17/02/2017 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

du goudron et des plumes pour cet abruti !!

4.Posté par davidr le 17/02/2017 11:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Je demande l'indulgence du tribunal. Cette famille de sept enfants vit de bons alimentaires." Ben oui M.l'avocat.

La misère ne justifie pas le crime et la violence. Donnons des préservatifs et de l'éducation sexuelle, un planning familial, aux pauvres parce que quand on est pauvre on ne fait pas sept enfants qui devront vivre dans un milieu défavorisé, c'est inhumain, c'est injuste pour ces enfants qui n'ont rien demandé.

5.Posté par Lebororo le 17/02/2017 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Triste évolution négative du Fenua...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

800 caractères maxi autorisés.
Les dispositifs mis en œuvre pour lutter contre les contenus illicites, s'agissant des contenus publiés sur les espaces de contribution personnelle des internautes , exposés par le 10° de l'article 1er du décret du 29 octobre 2009 , autorisent toute personne à signaler la présence de tels contenus et à l'éditeur de les retirer promptement ou d'en rendre l'accès impossible". Merci de nous signaler tout contenu illicites à contact@tahiti-infos.com. D'autre part, l'équipe de Tahiti-infos ne peut être tenue pour responsable de la valeur des propos qui seront entretenus dans les commentaires. Elle attire cependant votre attention sur le fait qu'elle ne pourra tolérer aucun commentaire à caractère insultant,diffamatoire, raciste, discriminatoire, infamant, pornographique ou ne respectant pas l'éthique de la personne ou les bonnes mœurs de quelque manière qu'il soit. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer immédiatement ce type de message s'il devait se présenter. Tahiti Infos se réserve le droit de supprimer l'adresse d'un site internet dans un message s'il est estimé qu'il dissimule un caractère publicitaire ou s'il a été "emprunté" de manière malveillante. Merci de votre compréhension.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance