TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Hommage à Maco Nena : ‘Mon cœur est toujours resté dans ma vallée de Tipaerui, au calme.’


Samedi après midi, un monument du sport polynésien nous a quittés. Ce sportif accompli avait excellé au plus haut niveau dans diverses disciplines. Il avait su également transmettre à de très nombreux jeunes l’amour du sport, la discipline, le travail et surtout l’humilité. Le sport polynésien est en deuil. Son âme peut désormais reposer en paix, ‘au calme’, dans la vallée de Tipaerui qu’il affectionnait tellement.



Pierre et Maco Nena.
Pierre et Maco Nena.
PAPEETE, le 17 août 2015. Samedi après midi, Maco Nena a succombé à une crise cardiaque à son domicile. Il était âgé de 74 ans. Ce sportif hors pair aura marqué l’histoire du sport polynésien. Son fils Tauhiti Nena, qui a été également ministre des sports, est l’actuel président du comité olympique de Polynésie française.
 
Tahiti Infos avait eu l’opportunité de pouvoir le rencontrer et de l’interviewer lors d’une soirée boxe, le ‘Challenge Maco Nena’ qui s’était déroulé dans la salle d’Excelsior en octobre 2013, avec Bayard Gobrait, un autre  pilier de la boxe polynésienne qui était son entraîneur lors de cette époque glorieuse. Deux courtes interviews que vous trouverez ci-dessous.
 
Maco Nena a été plusieurs fois champion de Polynésie de boxe et médaillé des jeux du Pacifique. Il avait même participé aux jeux olympiques de Munich en 1972. Comme il nous l’avait expliqué lui même, il avait commencé la boxe tardivement après avoir pratiqué de nombreux sports.
 
Il avait été un grand footballeur, un grand buteur. Avec Central Sport, le plus titré des clubs de football tahitiens, un club historique créé en 1951 et basé à Tipaerui, il avait remporté le championnat de Tahiti 8 fois d’affilée de 1972 à 1979, avec Errol Bennett et Eugène Haereraaroa. La salle omnisport de Tipaerui porte d’ailleurs son nom à jamais.
 
Maco Nena fut un athlète de talent, très fort physiquement, mais également un dirigeant et un entraîneur opiniâtre. La veille de son décès, il était encore dans son garage qui était un véritable ‘quartier général’ de la boxe polynésienne où s’était d’ailleurs entraînée une partie de l’effectif polynésien avant les derniers jeux du Pacifique de Papouasie Nouvelle Guinée.
 
Maco Nena laisse derrière lui une nombreuse descendance puisqu’il avait 24 enfants. Il a pu également transmettre à de très nombreux jeunes des valeurs sportives inestimables. Malgré des titres de champion et de nombreux voyages à l’étranger, il ressort de ce grand homme une grande humilité et un profond attachement à ses valeurs et à son identité de Polynésien, aimant le calme de sa vallée de Tiparui. SB

Maco avec Henri Tetuanui ancien président de la fédération de boxe
Maco avec Henri Tetuanui ancien président de la fédération de boxe
Bayard Gobrait au micro de Tahiti Infos en 2013 :
 
« Maco Nena est un homme historique, il est dans la légende, il ne faut pas l’oublier. Je l’ai accompagné, j’étais son entraîneur. Il a été également joueur de foot, il était aimé pour sa gentillesse et son côté humble, c’est ça Maco Nena. Lors des jeux olympiques de Munich (1972), Jean Letessier, le patron des entraîneurs nationaux, mon père spirituel, m’a dit ‘c’est cette image de la boxe que l’on voudrait voir dans le monde entier’. »
 
« On ne peut ce soir qu’être honorés par sa présence pour ce tournoi organisé par le ‘Boxing Warrior’, on peut applaudir les enfants car c’est une réussite également à leur niveau, bravo Maco Nena et merci de tout cœur. »
 
Maco Nena s’était également adressé à Tahiti Infos en 2013 :
 
« Lundi, j’avais vu la première soirée et ce soir cela a été encore mieux. Les adversaires se valaient, cela boxe bien. J’ai trouvé les combats formidables. Je suis content de mes enfants, ce sont eux qui ont organisé, cela me fait plaisir. Dans ma carrière, j’ai eu beaucoup de chance. Oui, j’ai la passion pour le sport. »
 
« Tu sais, la boxe est venue en dernier : en football j’ai été meilleur buteur, champion en basket, volley ball, sélectionné en équipe de Tahiti, je faisais 11’’2 au 100 mètres. La boxe est venue après. J’avais 27 ans pour mon premier combat en boxe, même si j’ai appris la boxe à 13 ans. Oui, quelque part, malgré ces voyages et ces victoires, mon cœur est toujours resté dans ma vallée de Tipaerui, au calme. »

La rédaction de Tahiti Infos adresse ses sincères condoléances à la famille de Maco Nena et à ses proches. Une messe sera proposée le mardi 18 août à 18 heures au Temple Protestant de Tipaerui. Une autre messe sera faite le mercredi 19 août à 8 heures 30, elle sera suivie par la levée du corps à 9 heures 30 suivie de l’inhumation au cimetière de l'Uranie, à Papeete.


Rédigé par SB le Lundi 17 Août 2015 à 11:40 | Lu 1289 fois


Notez


Commentaires

1.Posté par miguel le 20/08/2015 00:44 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Rip💖

Signaler un abus

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki