TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
Newsletter
Widgetbox
I phone App
Androïd

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Heimanu Taiarui, un Tiki Toa-pêcheur : rencontre




Heimanu Taiarui, un Tiki Toa-pêcheur : rencontre
PAPARA, le 25 avril 2014. Heimanu Taiarui a été considéré comme un des meilleurs Tiki Toa lors de la Coupe du Monde de beachsoccer organisée à Tahiti en septembre 2013. Un jeu de défense qui ne lâche rien, le sens du placement et des combinaisons, un jeu aérien très ‘beachsoccer’, des frappes lointaines somptueuses ou des buts acrobatiques, le tout avec ‘fair-play’ : Heimanu est le joueur idéal, un joueur qui fait la différence.
 
Après un championnat local de foot à 11 sous les couleurs mauves de Manu Ura, il a été prêté par son club à l’as Pirae pour rejoindre ses amis Tiki Toa pour la O’league 2014 organisée à Fidji. La O’League est un tournoi qui se fait tous les deux ans avec tous les clubs champions d’Océanie : c’est la ‘Champion’s League’ océanienne. Pirae a gagné ses trois matchs de poule et finit première de son groupe : 2-1 contre les Salomons Warriors, 8-0 contre les Samoans du Kiwi FC et 2-1 contre Waitakere United de Nouvelle Zélande. La demi finale se jouera cet après midi (vendredi) à 17H, heure de Tahiti.

Raimoana, Teva et Heimanu, trois Tiki Toa qui jouent à Pirae
Raimoana, Teva et Heimanu, trois Tiki Toa qui jouent à Pirae
Heimanu Taiarui au micro de Tahiti Infos :
 
Tu as été prêté par Manu Ura à Pirae spécialement pour la O’League ?
 
« J’ai été très étonné d’avoir intégré ce club. Pour moi cela fait de l’expérience en foot à 11 sur gazon. C’est aussi une première participation à une O’League. C’est du très haut niveau. Cela s’est bien passé, je me suis vite intégré dans le groupe, comme dans une famille. La plupart sont des Tiki Toa. C’était un peu les retrouvailles et cela fait toujours plaisir de jouer avec des copains comme ça. »

 
Tu es satisfait de votre participation ?

 
« Notre premier match a été très difficile, c’est toujours comme ça, après c’est venu tout seul. Les Salomons étaient très forts, rapides et avaient les jambes. Nous, on a su gérer ce match. Le deuxième était plus facile, les Samoans n’étaient pas prêts. Tactiquement, on aurait du ‘perdre’ le dernier match pour qu’Auckland City, la meilleure équipe du tournoi, soit éliminée, mais dès qu’on est entré en jeu on a voulu tout donner contre l’équipe néozélandaise. Ce sont eux qui mènent le foot en Océanie. On s’est surpassés, on a mis notre niveau très haut et on a gagné 3-1. C’est un sans faute qui nous donne un mental positif pour la suite. On rencontre Auckland City en demi finale mais cela aurait pu être une finale. Je pense que cela va être très difficile. Ils ont de nouveaux joueurs par rapport à 2012. On craint cette équipe mais on compte sur nos moyens. »
 

Du nouveau du côté du beachsoccer et des Tiki Toa ?
 
« Concernant le beachsoccer, on termine ce tournoi de la O’League et on retourne en Suisse pour faire encore un camp d’entraînement. Certains joueurs comme moi partiront pour trois ou quatre mois. Je vais peut être faire tout le championnat suisse, comme chaque année depuis trois ans. Cela va faire la quatrième année que je joue dans le championnat suisse. C’est toujours du plaisir et c’est pour apprendre encore. »
 

Tu es pêcheur de métier ?
 
«  Depuis le début la pêche a été une passion, j’ai fait deux ans de pêche avec un copain, j’étais son matelot. Après cela m’a plu, j’ai voulu avoir mon propre bateau il y a cinq ans et maintenant que c’est devenu mon métier, ma passion. Quand je suis en pêche je suis heureux, mieux que sur terre. Sur terre il y a toujours des problèmes. (sourire) Alors j’en profite avant de partir sur la Suisse. Quatre mois sans pêcher c’est dur ! Mais là-bas je suis en semi pro, je suis payé pour jouer. Il y a déjà des équipes qui veulent que je joue avec eux en Italie, en Russie, en Espagne et en Suisse. C’est Angelo Schirinzi qui a tout planifié. C’est lui qui a tout mis en place et qui a fait en sorte que ces équipes demandent mes services. »
 

Vos prochaines échéances avec les Tiki Toa ?
 
« On est déjà en train de mettre en place notre préparation pour l’année prochaine pour la Coupe du Monde au Portugal en septembre 2015, on se prépare bien avant pour être rôdés. Tous les Tiki Toa vont partir en juin, on va faire des groupes de trois ou de quatre qui vont se relayer pour partir. On va faire également une compétition à Dubaï en octobre-novembre, on y a déjà participé deux fois. C’est notre prochain objectif, bien se préparer pour ce tournoi et les qualifications océaniennes bien sûr. Il faut gagner les phases qualificatives en février 2015 pour se qualifier pour le Portugal. »
 

Tu es un enfant de Papara, comme Michel Bourez ?
 
« Oui, j’habite Papara. J’ai grandi avec Michel Bourez, je faisais les compets’ de surf, c’est Teva (Zaveroni) qui m’a repéré à Taharu’u et m’a proposé de faire la compétition des ‘groomets’ à Papenoo avec Michel, son frère ou encore Heiarii Williams qui sont de grand champions maintenant. J’ai surfé avec eux. Michel, je le vois toujours et je suis très content de son parcours. Tous les Tiki Toa suivent son parcours. »

 
Et lui vous suit !

 
« Oui, on regarde sur les réseaux sociaux, on a de ses nouvelles, on est grand supporters de Michel. On est très contents pour lui et on espère que cela va continuer comme ça. »
SB


Rédigé par SB le Vendredi 25 Avril 2014 à 11:36 | Lu 2502 fois


Notez


Dans la même rubrique :
< >

Sports | SportLive | Parau Ha'uti | OPEN | La video de la semaine | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Mieux comprendre | La tribune politique | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Evènement | Observatoire des Prix | Tiki