Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Hao : le magazine "Te Reo" a repris ses parutions



A l'initiative de cette revue, le groupe de travail "Communication Hao" composé de représentants de l'Etat, de la Polynésie française et de la commune de Hao. Le premier magazine promettait une publication trimestrielle.  Mais, de décembre 2013 à mars 2016 il n'y a eu aucune publication. Le N°14 daté de mars 2016 est sorti au début de ce mois de mai.
A l'initiative de cette revue, le groupe de travail "Communication Hao" composé de représentants de l'Etat, de la Polynésie française et de la commune de Hao. Le premier magazine promettait une publication trimestrielle. Mais, de décembre 2013 à mars 2016 il n'y a eu aucune publication. Le N°14 daté de mars 2016 est sorti au début de ce mois de mai.
HAO, le 22 mai 2016. Interrompue depuis décembre 2013, la publication de la lettre d'information sur les travaux de dépollution menés par l'État sur l'atoll de Hao vient de reprendre. Le N°14 de cette revue vient juste de sortir.

En novembre 2009, le haut-commissariat polynésien lançait la publication d'une lettre d'information spécifique à Hao. Ce magazine intitulé "Te Reo o Te Tagata Henua" (La voix de l'homme de la terre). Cette publication "a pour objet d'informer la population de l'atoll, les institutions et le grand public de l'état d'avancement des travaux de déconstruction, des projets, ainsi que des actions de reconversion économique et de développement social et humain de cette ancienne base avancée du CEP (Centre d'essai du Pacifique)".

La revue avait donc l'ambition de faire suivre à la population les différentes étapes "des travaux de déconstruction et de dépollution qui permettront aux habitants de Hao de recouvrer leur île dans son état originel et de se réapproprier pleinement leur territoire" selon la formule d'Adolphe Colrat, haut-commissaire de l'époque. Il était prévu, en même temps que ce grand nettoyage des anciens sites militaires de l'atoll d'aider sa population à travailler sur son développement endogène. On sait, sept ans plus tard, que ce retour à un "état originel" de l'atoll est impossible, puisque du plutonium reste captif d'anciennes dalles de béton et que des terres chargées de polluants industriels seront traitées sur place.

Quant au développement endogène de Hao, il n'a rien donné, et ce sont les investisseurs chinois de Tahiti Nui Ocean Foods avec leur projet de complexe aquacole qui ont offert une ouverture de développement économique considérable, tout en faisant naître aussi d'autres sources d'inquiétude pour l'avenir (voir en encadré).

Les travaux de dépollution du site du complexe aquacole seront achevés "au tout début du mois de juin prochain" promet Lionel Beffre, le haut-commissaire. De son point de vue, l'État a facilité le projet aquacole "dans le cadre de la dépollution plus générale de Hao, on a accéléré les choses pour pouvoir permettre que le permis de construire soit délivré" précise-t-il.


Rédigé par Mireille Loubet le Dimanche 22 Mai 2016 à 18:58 | Lu 737 fois






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance