Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Handicap et troubles de l'apprentissage : des Assises pour briser le silence



Les troubles de l'apprentissage ne sont parfois pas détectées et peuvent conduire à l'échec scolaire. (Photo AFP)
Les troubles de l'apprentissage ne sont parfois pas détectées et peuvent conduire à l'échec scolaire. (Photo AFP)
PAPEETE, le 18 octobre 2017 - Pour la première fois, les Assises des parents d'élèves sont organisées ce vendredi à la Présidence. Plusieurs thématiques seront abordées sous forme d'ateliers et parmi elles : la place du handicap à l'école. Ce sera l'occasion pour les parents comme pour le corps enseignant d'échanger face aux difficultés rencontrées pour prendre en charge des élèves qui méritent parfois plus d'attention que d'autres.

Troubles autistiques, troubles du développement ou encore hyperactivité et dyslexie sont parfois difficiles à déceler chez les enfants. Selon les parents concernés, les professionnels manquent à l'appel pour réaliser les diagnostiques. Deux présidentes d'association se mobilisent pour faire évoluer les choses.

Caroline Bravi et Claudine Zaghda seront présentes aux Assises des parents d'élèves, organisées par la Fédération des associations de parents d'élèves de l'enseignement public (Fapeep) qui auront lieu ce vendredi, à la Présidence, et participeront à l'atelier sur la place du handicap à l'école. "Je co-animerai un des ateliers sur le handicap. Il me semble important de présenter et d'exprimer nos vœux en tant que parents d'enfants porteurs de handicap", explique Caroline Bravi, présidente de l'association entre deux mondes qui aide les parents dont les enfants font face à un ou plusieurs troubles du développement ou troubles liés à l'apprentissage scolaire et social.

D'autres parents dont les enfants ont des difficultés seront présents à ces Assises. Parmi eux, Claudine Zaghda, présidente de l'association APdys association de parents d'enfants DYS (dyslexique, dyscalculie, trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité). Les deux présidentes espèrent que ces Assises mettront en lumière des sujets qui ne sont pas toujours évoqués.

TROUVER DES SOLUTIONS

"Nous parlons bien de handicaps invisibles, décrit Claudine Zaghda, la présidente de l'APdys, ce n'est pas sans raison. Nous en parlons très peu, c'est vraiment caché en Polynésie."

Même son de cloche du côté de l'association entre deux mondes. Les troubles autistiques restent difficiles à évoquer entre les parents et le corps enseignant. Ces questions seront abordées autour de la thématique du handicap. Les présidentes et mères de famille espèrent ainsi faire naître le débat et que chacun puisse apporter sa pierre à l'édifice. "Au cours de cet atelier, l'idée est d'avoir un échange concret avec les professionnels pour dégager des axes de travail et pouvoir mettre en place des choses concrètes comme des formations par exemple", continue Caroline Bravi.

Les présidentes d'association souhaitent par la même occasion sensibiliser les parents même à cette problématique. Autour d'elles, certains ne veulent pas voir le problème et préfèrent abandonner. "Les parents doivent prendre conscience qu'ils ont leur rôle à jouer, il ne faut pas laisser tomber les enfants. Un enfant qui est en difficulté scolaire, ce n'est pas un idiot. C'est un enfant qui a besoin d'aide", affirme Claudine Zaghda.

Les troubles de l'apprentissage et handicaps, s'ils ne sont pas pris en charge, peuvent conduire l'élève à l'échec scolaire. Pour cette maman, l'enfant peut se retrouver alors entraîné dans la spirale de la drogue et de la violence. "Tout est lié. Une partie de la violence est due aussi à des troubles de l'apprentissage qui n'ont pas été détectés", déclare de la présidente de l'APdys.

La Fapeep souhaite mobiliser un maximum de personnes pour ces Assises : parents d'élèves, enseignants, professionnels de l'éducation et tout autre acteur de la communauté éducative. Le but est ainsi d'avoir un regard croisé sur ce qui est fait et ce qui reste à faire. Caroline Bravi et Claudine Zaghda en sont persuadées, en matière de handicap et de troubles de l'apprentissage, il reste pas mal de chemin à parcourir.

Le programme

Rendez-vous vendredi 20 octobre, à partir de 8 heures, sous le chapiteau de la Présidence.

• Le matin, cinq ateliers de réflexion sont prévus :
- Le rôle des parents dans l'école
- Comment associer les parents à la mission éducative?
- Le décrochage scolaire
- Le climat scolaire
- La place du handicap dans l'école

• L'après-midi : présentation des différents acteurs du monde éducatif

La restitution des travaux et ateliers aura lieu le mercredi 25 octobre de 13h à 17 heures à la Présidence.

Regards croisés sur l'éducation

L'organisation de ces Assises des parents d'élèves est une première. La Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (Fapeep) en partenariat avec le Pays et l'Etat souhaite s'inscrire dans une démarche de réflexion avec tous les acteurs du monde éducatif. 250 parents sont attendus pour l'événement. Des bus sont prévus pour effectuer un ramassage autour de l'île de Tahiti. Cependant, pour des raisons techniques, les associations de parents d'élèves des îles ne seront pas présentes. "Je le regrette", a commenté Tepuanui Snow, le président de la Fapeep. Cet événement s'inscrit dans le cadre des Assises des outre-mer. "Nous n'avons pas le droit à l'erreur."

Rédigé par Amelie David le Mercredi 18 Octobre 2017 à 16:41 | Lu 1598 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 24 Novembre 2017 - 09:52 Carnet de voyage:« Gatae », l’or vert de Ahe

Vendredi 24 Novembre 2017 - 09:44 Teva Rohfritsch défend l'économie bleue à Paris

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance