Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Grève de la faim contre EDT : coup médiatique ou lutte sociale ?



Ariitai'a Tiai ( le plus à droite sur la photo) le 30 novembre, associé aux opposants du projet minier de Makatea, trois semaines après le début de sa grève de la faim.
Ariitai'a Tiai ( le plus à droite sur la photo) le 30 novembre, associé aux opposants du projet minier de Makatea, trois semaines après le début de sa grève de la faim.
PAPEETE, le 20 décembre 2016 - En vérité, ça semble être les deux. La campagne virale d'Ariitai'a Tiai contre les prix de l'électricité a peu de chance de faire plier la multinationale Engie, mais il a réussi à imposer sa voix dans le débat public.
Ariitai'a Tiai a annoncé commencer une grève de la faim il y a un mois maintenant. Cet habitant de Moorea entend dénoncer "l'attitude insupportable d'Engie/EdT en Polynésie qui depuis des années fait des marges au-delà du raisonnable sur le dos des consommateurs Polynésiens". Il accuse l'entreprise de corruption et de menaces contre sa personne. Il veut du coup rencontrer directement la directrice générale d'Engie en métropole, Isabelle Kocher, et refuse de rencontrer la direction locale du groupe. Ce qui est surprenant, c'est cette focalisation sur la multinationale, alors même que les tarifs de l'électricité sont en réalité décidés par le conseil des ministres de la Polynésie…

Du coup on peut se demander si le but final du militant est de faire plier EDT ou s'il s'agit juste de faire le buzz en promouvant ses idées altermondialistes. Il s'inscrirait d'ailleurs dans toute une nouvelle vague de militantisme moderne qui utilise les médias sociaux et traditionnels pour faire passer des messages anticapitalistes, comme théorisé dès 2003 dans le best-seller "Guerilla kit, Nouveau guide militant".

Car Ariitai'a est très versé dans les moyens modernes de communication. Il a ainsi créé une communauté sur Facebook, "Unis pour une électricité juste en Polynésie", qui rassemble plus de 26 000 internautes. Ses soutiens ont appelé la population à jeûner elle aussi, un jour ou deux, pour encourager sa démarche. Une vingtaine de personnalités locales auraient suivi le mouvement (nos confrères de Radio1 citent "l’adjoint à la mairie de Faa’a, Moetai Brotherson, l’écrivain Rai Chaze, ou le chanteur Taaroanui Noble"). Enfin, l'Assemblée de Polynésie a dû débattre de son cas plusieurs fois ces derniers mois et une pétition de soutien a recueilli presque 300 signatures en un mois. Tout ça lui a permis de bénéficier de dizaines d'articles, de reportages radios et d'interviews à la télévision pour y exposer ses idées.


GUERRE DE CHRONIQUEURS

Son influence médiatique est devenu tellement importante qu'il a réussi à créer une vrai "guerre des chroniqueurs". Car celui qui a mis en ligne la pétition de soutien au gréviste est le chroniqueur Lolo, que l'on entend sur Polynésie Première et que l'on peut lire dans les colonnes de nos confrères de Tahiti Pacifique. Il s'est beaucoup impliqué dans le combat du protestataire, incitant par exemple les internautes à envoyer des e-mails à EDT-Engie pour marquer leur volonté d'une baisse des tarifs de l'électricité.

Mais un autre chroniqueur, Alexandre Taliercio de Radio1, s'attaque frontalement au militant, en particulier lors d'un édito datant du 7 juillet. Il y assure que Ariitai'a n'a pas perdu de poids depuis le début de son jeûne, sous-entendant qu'il fait des entorses à sa grève de la faim. Le chroniqueur dévoile aussi des dossiers sur Ariitai'a datant des années 2000, dont l'importance semble malgré tout assez limitée puisqu'ils montrent que le militant a au moins déjà deux grèves de la faim derrière lui, la première contre "le capitalisme", la seconde contre une multinationale de Côte d'Ivoire où il aurait travaillé un moment. "Il voulait dénoncer des pseudos pratiques mafieuses (…) pour finalement revenir sur ses accusations et s’excuser en chantant ses louanges" affirme le chroniqueur, sans préciser sa pensée.

Concernant le poids du gréviste, la sociologue belge Mariane Prévost qui a étudié des sans-papiers grévistes de la faim à Bruxelles affirme que la perte de poids atteint entre 10 et 20 kg après trois à quatre semaines, avec cette liste de symptômes : "hypotension avec vertiges surtout en position debout (forçant à la position couchée), bradycardie (cœur lent), diminution de l’activité, des capacités de concentration et de réflexion, fatigue extrême, douleurs musculaires, diminution de la température corporelle, hoquet, crampes abdominales, insomnies, maux de tête." Aperçu fin novembre lors d'une manifestation contre le projet minier à Makatea, le militant ne montrait pas de signe de grave amaigrissement ou de "fatigue extrême", donnant du grain à moudre à ses détracteurs. Il aurait pourtant perdu 8 kilos après les deux premières semaines de grève selon nos confrères de Polynésie Première, mais ont-ils vérifié ?.



Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 20 Décembre 2016 à 16:02 | Lu 3805 fois






1.Posté par lolo98719 le 20/12/2016 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Joyeux Noël et bonne et heureuse année, ceux là vont faire des économies.......

2.Posté par Voteblanc le 20/12/2016 19:22 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sinon il peut aussi d'acheter un kit panneaux solaires + batteries.
C'est pas les solutions de contournement qui manquent de nos jours.

3.Posté par Red boule le 20/12/2016 20:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dommage, bien essayé de faire son buzz juste avant Noël pour faire pitié. Par contre, pas crédible le gonze : déjà tout le monde le voit se balader à MOZ et aller en ville. En plus il annonce sa grève une semaine après l'avoir commencer tout seul dans son coin (hum hum !!). Au bout de 3 "grèves de la faim" il devrait plus faire ce genre d'erreur comme même. LOL.. A haere moe noa.

4.Posté par CM le 21/12/2016 07:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas se tromper de cible ! EDT ne fait que ce que le gouvernement que nous avons élu l'autorise à faire!
Visez la cible, pas son ombre!

5.Posté par John le 21/12/2016 07:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fait la grève de la faim pour rencontrer la grande patronne d'ENGIE dans le monde? Il a pas comme une petite faiblesse au niveau du cortex? Si ce mec a vraiment cessé de manger, il est tout simplement en train de se suicider, en accusant bien sûr ENGIE et les capitalistes de le tuer... je ne comprends pas qu'il y ait des gens qui le suivent dans son délire. Il faut le mettre de force à l'hôpital.

6.Posté par citoyendumonde le 21/12/2016 16:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On peut respecter les convictions du gars, mais la manière de faire laisse sceptique. La grève de la faim est une solution extrême, adaptée à des questions graves, droit d'asile, question tibétaine, massacres dans les colonies anglaises... pas le montant de ta facture edt !

7.Posté par Au pays de Gandhi le 21/12/2016 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne pas confondre grève de la faim et régime. Record personnel de Gandhi = 21 jours.

8.Posté par Taataori Tautu le 21/12/2016 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut savoir que lorsqu'il a lancé son mur "Pour une électricité juste en Polynésie",il lui avait été suggéré de créer une association qui ferait aboutir cette revendication, ce qu'il refusa !
Alors, certains membres ne voyant pas la chose sous cet angle eurent l'idée de se constituer afin de saisir la justice, fallait-il pour cela disposer de pièces justificatives, ce qu'il refusa aussi !
De guerre lasse nous nous sommes retirés de ce groupe, dont son seul objet était de manipuler son monde ...

En tout cas il semble avoir réussi son coup !

9.Posté par Esprit libre le 21/12/2016 21:51 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les petits esprits critiques les gens, les grands esprit critique les idées...

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 01:22 "AiME" : et danse l'amour !

Vendredi 22 Septembre 2017 - 01:20 Fifo 2018 : clôture des inscriptions le 14 octobre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance