Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Grève à la clinique Paofai : les négociations sont au point mort



Les grévistes se sont déplacés devant l'accès menant aux urgences
Les grévistes se sont déplacés devant l'accès menant aux urgences
PAPEETE, le 16/11/2016 - Un mois et demi après le début de la grève à la clinique Paofai, les grévistes sont toujours en attente de reprendre les négociations avec la direction. Ce mercredi matin, ils se sont dirigés vers l'entrée des urgences, avec leurs panneaux. Selon Tunia Terevaura du syndicat O Oe To Oe Rima, plus question de négocier avec la directrice Geneviève Cazes, ils veulent désormais s'entretenir avec son adjoint, Rami Chakhtoura.

"Il n'y a personne à la direction", nous indiquait-on ce mercredi après-midi du côté du standard de la clinique Paofai. "La directrice Geneviève Cazes est en arrêt maladie, elle reviendra demain".

Les jours passent et les grévistes restent unis face à leur mouvement social, entamé il y a un mois et demi.

Aujourd'hui, ils ont l'impression que personne ne fait attention à eux. "On se sent abandonné", confie Bruno Patu, délégué syndical d'O Oe To Oe Rima. "Les services continuent de tourner mais au ralenti."

Dans l'espoir d'attirer l'attention, ils ont installé des panneaux à l'entrée du service des urgences de la clinique. "Une société sans direction, mea pohe" ou encore "Polyclinique Paofai sans capitaine = navire échoué" peut-on lire sur certains panneaux.

Pas question, pour autant, de bloquer les véhicules. Ils sont là, avant tout, pour montrer leur union et leur motivation. "Nous comptons sur les médias pour faire entendre notre voix. Nous attendons que nos demandes soient entendues et qu'ils prennent en compte cela. Cela ne peut plus durer", assure Bruno Patu.

Actuellement, seuls huit employés de la clinique sont en grève. Parmi eux, on retrouve des brancardiers, des magasiniers et un agent d'entretien. Sur le préavis de grève qu'ils ont déposé, 14 points de revendications y sont stipulés : "départ retraite, prime panier, embauche de brancardier et d'un aide infirmier", détaille le délégué syndical d'O Oe To Oe Rima.

Du côté de la direction de ce syndicat, il n'est plus question de discuter avec la directrice de la clinique, Geneviève Cazes. "Madame Cazes est en arrêt maladie. On a entamé les négociations avec le directeur des finances, Monsieur Rami et beaucoup de choses ont avancé. Je crois que c'est la personne apte à prendre des décisions, contrairement à Madame Cazes", confie Tunia Terevaura, 1er secrétaire général adjoint.

"Monsieur Rami a pris l'engagement de faire avancer les choses. On a bien avancé, 80 % des points ont été acceptés depuis le départ de Madame Cazes. Il reste encore un petit point à savoir reconnaitre les compétences de chacun. Je vais prendre un exemple, il y a un salarié qui a été embauché, depuis 18 ans et qui est toujours au même niveau. Ce n'est pas acceptable. Il n'y a pas de respect au niveau de la règlementation", conclut-il.

Est-ce qu'une issue favorable sera trouvée bientôt ? L'avenir nous le dira. En tous les cas, la directrice Geneviève Cazes reprend du service ce jeudi matin. Les négociations pourraient donc reprendre.

Malgré le dépôt de sa démission, fin octobre, Geneviève Cazes continuera d'assurer ses fonctions de directrice jusqu'à la fin de l'année.


Plusieurs panneaux y ont été installés et accrochés
Plusieurs panneaux y ont été installés et accrochés

Rédigé par Corinne Tehetia le Mercredi 16 Novembre 2016 à 16:11 | Lu 1767 fois







1.Posté par Tina le 16/11/2016 17:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Moins de 10% des effectifs en grève, et on en parle dans les journaux; y a vraiment rien à raconter en se moment ...

2.Posté par Ronald le 16/11/2016 18:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme on le voit sur la photo du dessus, c'est plus un miting pour l'indépendance qu'une grève ...

3.Posté par rolo le 16/11/2016 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il faut absolument appliqué le SOS voté en mars et faire une nouvelle clinique avec un système de fonctionnement tourné vers l'intérêt de l"etablissement . PAOFAI tourne à perte car l'etablissement tourne uniquement pour les intérêts privés de ses actionnaires. Avant c'était pour les intérêts des sociétés monté par les anciens proprio et leur SCI. Maintenant c'est pour faire tourné à plein les cabinets privés des actionnaires et toujours aussi pour la SCI .Peu importe que la clinique soit dans le rouge et que les conditions de travail ou d'accueil des patients soient dégradés .voir dangereuse .Il faut créer l'organisme indépendant qui doit faire appliquer les lois prévu dans le SOS et demandé par l'IGASS

4.Posté par zozo le 16/11/2016 18:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@TINA
10 % c'st la partie emergé de l'iceberg !! le mécontentement au sein de l"établissement est très grand. les salariés non gréviste attendent de pied ferme le futur ou la future directrice. Il espère qu'il ou elle aura des consignes de respects des lois et du code du travail ainsi que des règles de sécurité par les autorités . la direction actuelle soutenu par les actionnaires traine des pieds +++ voir plus pour remettre les documents demandés par les expert comptable du CE;. La situation financiere n'est pas bonne et Le CE a lancé un audit pour savoir pourquoi et où va l'argent de la CPS Les médecins actionnaires de PAOFAI comptent sur le pourrissement, ils ont tord ;
.

5.Posté par ben alors le 16/11/2016 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ETRANGE sur les pancartes ils disent que le DAF est inapte, qu'il doit démissionné( photo en bas de l'article) et pourtant c'est avec lui qu'ils veulent exclusivement négocier !! (le DAF est aussi le directeur adjoint .Et surement le mentor de la direction et des actionnaires sinon il serait plus là !!) il serait etonnant que la directtion refuse que le DAF négocie. En général question tenir les cordons de la bourse les DAF savent faire .INFO? INTOX ?
pas de communication de la directrice, du directeur adjoint ou du repésentants des actionnaires médecins?

6.Posté par Jean Pierre PIERREFITTE le 16/11/2016 20:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et à part provoquer des grêves à répétition,vous connaissez votre fonction dans l'entreprise? Normalement c'est la réussite de l'entreprise ainsi que la votre !!! Si votre job ne vous plait pas ,laissez le à ceux qui veulent réussir leur vie en travaillant normalement et qui cherchent un emploi. Je ne vous salut pas .

7.Posté par tapati taioro le 17/11/2016 07:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

OHIPA = TAIORO vue sur une de leurs pancartes!
le racisme s'affiche de plus en plus naturellement...

8.Posté par Fiu le 17/11/2016 08:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nos deux grosses cliniques privées n'ont qu'une seule raison d'être :
- remplir les cabinets privés des médecins actionnaires

Plus tu a d'actions, plus tu a de lits d'hospitalisation et de créneaux en salle d'opération.

Le but du jeu est de faire un maximum de tickets bleus ( les lettres clés pour se faire payer les actes par la CPS)

C'est un gros business bien juteux qui se fout complètement du bien être de ses salariés .

Maintenant il faut savoir qu'une pathologie "classique" traitée en secteur privé reviens moins cher à la CPS que l'hospital du Taaone.

C'est un choix de société.

9.Posté par taramea le 17/11/2016 08:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

zozo, t'en connais un bout sur la clinique Paofai, tu dois faire partie du personnel, pourquoi tu ne les soutiens pas, si tu es d'accord avec eux, çà fait bizarre, tu veux profiter des avantages que les autres ont eus, et toi, tu travailles alors qu'eux n'ont pas de salaires à la fin du mois. Zozo, c'est pas honnête de ta part, tu es un PROFITEUR.

10.Posté par teiva le 17/11/2016 22:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Eh Brad! Vous ne pensez qu'à l'argent qu'ils peuvent gagner !!! Ces médecins m' ont sauvé la vie plusieurs fois et je ne pense pas qu'ils réfléchissent à ce qu'ils vont gagné lorsqu'ils m' ont opéré. Faites vous votre opinion que d'écouter les syndicalistes et les médias ( déTrumpez-vous)

11.Posté par rolo le 17/11/2016 20:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@teiva y a pas que les médecins qui sauvent des vies ;les pompiers , les sauveteurs en mer, les secouristes , l'armée, les policiers ect et pour autant ils travaillent au mois, n'ont pas de client, et gagnent bien moins que nos très cher taote. Les chirurgiens ne sont pas des dieux. Ils appliquent ce qu 'ils ont appris à l'ecole et n'ont pas obligation de réussite. Juste l'obligation de soigner dans des conditions optimales et d'appliquer les règles standart. Toi tu as été sauvé , est ce le cas de tous les clients de PAOFAI ? Le fonctionnement de cette clinique et les installations sont ils correctes et règlementaires? .Les scandales découverts dans les cliniques ne sont pas rares .les greves elle si

12.Posté par vetea1 le 18/11/2016 05:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@fiu
Pas faux ce que tu dis, mais il faut preciser que toutes les conneries faites en clinique finissent au taaone... Et elles sont pas si rares que ca... J ai deux trois exemples tres proches de moi.
Et le budget de l hopital est un enveloppe fermee alors que les medecins prives travaillent a l acte, et donc les multiplient... Va faire une consult en clinique prive et sors en sans biologie, radio, scanner, explorations et consulttations variees...passe moi le poivre, je te passerai le sel cher confrere...
La medecine prive est un eco systeme qui sait tres bien exploiter la cps et nos fonds de poche pour engraisser.
On a besoin des deux systemes, qui ont leurs propres defauts.... Et qui doivent etre controles

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance