Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Grève à Air Tahiti : la compagnie conseille à ses clients de différer leurs vols, les discussions au point mort (Màj)



Grève à Air Tahiti : la compagnie conseille à ses clients de différer leurs vols, les discussions au point mort (Màj)
PAPEETE, le 16 mai 2016 - Le conflit social qui couve à Air Tahiti semble vouloir se durcir et pourrait dégénérer en grève générale. "Ils veulent aller à l'affrontement", confiait même ce lundi soir en parlant de sa direction la délégué syndicale, Titaina Viriamu, du syndicat du Personnel navigant commercial. "On veut parler des conditions de travail mais la direction, elle, ne le veut pas". Anticipant sur l'impasse des discussions, la compagnie avait annoncé dès ce matin la suppression de certains vols demain mardi. Elle confirme ce soir dans un communiqué la tendance au durcissement du mouvement en annonçant à sa clientèle des perturbations "sur l'ensemble du réseau" dans les jours à venir.

"Compte tenu des fortes perturbations à prévoir sur notre programme de vols à compter de demain (mardi, Ndlr), nous invitons nos clients, quelles que soient leurs destinations, à reporter leur voyage à une date ultérieure. Les modifications ou annulations de billets se feront sans frais".
Sans préjuger de l'issue des discussions entamées depuis près d'une semaine avec plusieurs syndicats de personnels, la direction de la compagnie aérienne locale a donné le ton et préféré prendre les devants, ce lundi par voie de communiqué transmis aux médias, en conseillant à ses clients programmés sur les vols de la semaine de revoir leurs plans. A l'heure où nous mettions sous presse, aucune garantie d'amélioration ne se faisait sentir dans les discussions entamées entre les syndicats et la direction.
Le vol VT951 Tahiti-Tureia-Gambier-Tahiti et Le vol VT830 entre Tahiti-Nuku Hiva-Hiva Oa-Tahiti, prévus ce mardi, ont d'ores et déjà été annulés (lire par ailleurs le communiqué de la direction). La priorité est donnée aux nécessités des évacuations sanitaires et au transport de touristes.

La grogne

Premier syndicat en grève depuis mercredi dernier, le syndicat autonome personnel aéronautique des îles (SAPAI) ne semble toujours pas avoir obtenu satisfaction. Contacté hier après-midi par la rédaction, son porte-parole Michel Toomaru n'a guère laissé entrevoir d'espoir sur un éventuel accord en vue avec la direction. Au contraire. Jusqu'ici essentiellement cantonné aux Australes et aux Marquises, "le mouvement est en train de se répandre à toutes les escales" nous assurait hier le représentant syndical.

Emboitant le pas du personnel aéronautique des îles, un syndicat de personnel navigant commercial (SPenCat) et un autre représentant les intérêts de pilotes ont à leur tour déposé un préavis de grève en milieu de semaine dernière. Une intersyndicale réunissant la CSIP, Otahi, la CSTP-FO, O Oe To Oe Rima et le syndicat autonome du transport aéronautique s'étaient joints jeudi à la grogne qui monte chez Air Tahiti avec une liste de 23 revendications demandant l'annulation du plan social, le statut des agents travaillant à Moruroa ou encore la dénonciation de la convention collective. L'objectif est de remonter à la direction les doléances de toutes les catégories professionnelles de la compagnie. Les discussions se sont poursuivies ce week-end avec la direction. Le préavis de grève déposé par les PNC sera effectif mardi à minuit en absence d'accord, et celui des pilotes et de l'intersyndicale, mercredi à minuit.

L'absence de compris par "branches" pourrait conduire une grande partie des salariés de la compagnie à se retrouver en grève ce mercredi.

Le mouvement a été initié par le syndicat du personnel au sol dans les archipels éloignés, qui dénonce la flexibilité demandé au personnel et les diminutions de salaires envisagées sur certaines destinations moins fréquentées alors que la compagnie a réussi à redresser ses finances depuis 2013.

Du côté du personnel navigant commercial, le syndicat SPenCAT évoque quant à lui des salariés très polyvalents subissant des chantages, des pressions et des menaces sur fond de remise en question de leur plages de repos et d'horaires de travail dépassés.

Le communiqué de la direction à sa clientèle et infos pratiques

Le personnel aéronautique des îles, ici aux Marquises, sur le piquet de grève à Nuku Hiva, vendredi.
Le personnel aéronautique des îles, ici aux Marquises, sur le piquet de grève à Nuku Hiva, vendredi.
Suite au mouvement de grève entamé par certains de ses personnels affiliés au syndicat SAPAI (Syndicat Autonome Personnel Aéronautique Iles) et au préavis de grève du syndicat SPeNCAT (personnels navigants commerciaux) entrant en vigueur mardi 17 mai à minuit, Air Tahiti informait sa clientèle ce lundi dans la matinée ​des premières modifications du programme de vols de la journée du mardi 17 mai. Air Tahiti prévient ce soir que c'est tout le programme des vols de la journée qui sera fortement perturbé "sur l'ensemble de son réseau".

Air Tahiti procède actuellement au regroupement de plusieurs de ses vols afin de transporter le plus de passagers possibles. Ainsi, des modifications d'horaires voire d'itinéraires sont à prévoir. Le programme des vols d'ores et déjà annulés reste inchangé.

Mardi 17 mai :

Le vol VT951 Tahiti - Tureia - Gambier - Tahiti est annulé.

Le vol VT830 entre Tahiti - Nuku Hiva - Hiva Oa - Tahiti est annulé.

Les vols VT808 et VT809 entre Nuku Hiva, Hiva Oa, Ua Pou et Ua Huka seront opérés par Air Archipels. Air Tahiti contactera les passagers concernés pour les informer de leurs nouveaux horaires de vols.

​D'autres modifications du programme de vols de demain mardi 17 mai pourront intervenir, nous vous invitons à consulter le site internet de la compagnie.

P​ar ailleurs, compte tenu des fortes perturbations à prévoir sur notre programme de vols à compter de demain, nous invitons nos clients, quelles que soient leurs destinations, à reporter leur voyage à une date ultérieure. Les modifications ou annulations de billets se feront sans frais.

Les passagers voyageant ce mardi 17 mai et ayant acheté leurs billets auprès de la compagnie sont invités à consulter les modifications apportées à leur dossier de réservation à compter de 19h ce soir lundi 16 mai, ou à contacter Air Tahiti ou leur agence de voyages intermédiaire dès mardi matin.

Air Tahiti renouvelle ses plus sincères excuses à l'ensemble de sa clientèle pour tous ces désagréments.

Air Tahiti rappelle que les modifications des vols sont consultables 24h/24, sur le site www.airtahiti.pf et notamment les pages suivantes :
- Horaires des départs du jour : https://www.airtahiti.pf/horaires-actualises
- Horaires pour des départs les jours suivants : https://www.airtahiti.pf/programme-previsionnel-des-vols

Air Tahiti remercie l'ensemble de sa clientèle pour sa patience et pour sa compréhension.

Rédigé par Raphaël Pierre le Lundi 16 Mai 2016 à 18:05 | Lu 6081 fois

Tags : AIR TAHITI, GREVE






1.Posté par fiu des raleurs le 16/05/2016 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore Air tahiti, toujours les même branleurs qui ralent!!!

Virer les et embauché ceux qui veulent travailler !!! FIU

2.Posté par Mathius le 16/05/2016 18:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment les grévistes peuvent ils être pris au sérieux par la majorité de la population avec des syndicalistes à leur tête condamné à plusieurs reprises au pénal par la justice, certains meme ã la prison.
Franchement est ce que le syndicalisme en POLYNESIE c'est la mafia?
Pourquoi font ils pas le ménage chez eux?
Sociale ou mafieux ? La est la question pour tout travailleurs honnête.

3.Posté par Chaval le 17/05/2016 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est super ce genre de mouvements, c'est super pour les touristes, on est débordé d'ailleurs, comme pour les locaux qui aimeraient peut-être rentrer chez eux, des syndicats qui sont très forts à semer la zizanie et la direction qui annonce : "Nous invitons nos clients, quelles que soient leurs destinations, à reporter leur voyage à une date ultérieure. Les modifications ou annulations de billets se feront sans frais". Se feront sans frais, ben heureusement il ne manquerait plus que ça, et puis les clients n'ont qu'à reporter leur voyage ben dame, on prend les gens pour des cons.

4.Posté par YODA le 17/05/2016 08:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avant de lancer la super structure touristique du Mahana Beach il faut absolument résoudre ces problèmes de mouvements sociaux une fois pour toutes....Un coup Air Tahiti, un coup la Somstat pour le pétrole, puis les PNT d'ATN etc...etc....et on subit la même chose cyclique depuis des années..Nous avons la chance d'être autonomes au sein de la République alors pourquoi prendre exemple sur le modèle Français lequel est en mode échec...Le syndicalisme à la Française est le cancer de notre société...ça ne peut plus durer !

5.Posté par Mathius le 17/05/2016 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aucun avenir économique pour la POLYNESIE si la corruption syndicaliste n'est pas éradiquer du monde du travail. Les syndicats en POLYNESIE créent plus de chaumeurs que de travailleurs. Comment ce fait il que nos sociologues polynesiens gardent le silence à ce sujet.? Faut pas demander aux politiques il les subventionnent.
Oscar Temaru il faut dénoncer cette mafia a l'ONU 👹👻

6.Posté par Ah bon! le 17/05/2016 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous écrivez sans savoir.
Vos commentaires non fondées mais agressifs font le bonheur des directions qui se frottent les mains de voir que les mouvements sociaux sont impopulaires (sans mêmes que l'on connaissent les problemes)
En conséquence ils peuvent ce qu'ils veulent puisque l'exercice du droit de grève passe de nos jours par des attaques sévères de la population.
Je ne peux me satisfaire de l'idée que parce qu'il y du chômage et de la misère il faut laisser une entreprise bénéficiaire ne pas respecter les lois et ne rien dire. Le droit de grève existe justement pour cela.

7.Posté par Le Vieux le 17/05/2016 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour moi cette gréve est justifiée. C'est même une des premières que je trouve être justifiée. Les employés et les bagagistes notamment dans les archipels sont corvéables sur un simple coup de fil la nuit ou les weekend pour une évassan ou un avion supplémentaire de dernière minutes. Ils doivent être présent des heures avant le vol et attendre bien souvent des heures les retards des vols. Ils ne sont pas fonctionnaires, et très mal payés. Beaucoup de ceux que je connais ont un autre travail pour faire vivre leur famille. On veut en supprimer juste pour faire des économies. C'est injuste. Ils font ce qu'ils veulent. Mais moi je mettrais un camion entraver la piste.

8.Posté par lebororo le 17/05/2016 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu as des amis d'outre-mer et les visites prévues sont bloquées pour eux...
Dingue pour la population.

9.Posté par simone grand le 17/05/2016 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment payer du personnel, des avions et de l'essence avec le non argent des non passagers ?

10.Posté par pat le 17/05/2016 18:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment se fait-il que Legayic, condamné en 2014 a 3 ans de perte des droits civiques, soit de nouveau porte parole d'un syndicat bien connu de la place ???

11.Posté par fiu des raleurs le 18/05/2016 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Faut arréter de dire que cette grève est justifié !!!
C'est donc normal de prendre en otage toute une population sous prétexte qu'une poignée de personne est mécontente???
Et si on les envoyé tous faire la grève sur un atoll isolé sans rien à boire et à manger pour une durée indéterminé, on va voir si il vont faire les malins longtemps, a mon avis le lendemain même ils seraient tous en train de pleurer !!!
Ils peuvent manifesté leur mécontentement, mais faut arréter d'utiliser la population pour moyen de pression.
Et en plus, si t'es pas content tu démissionne,donc si ils ne demissionnent pas , c'est que ca doit pas être si terrible que ca !!!
Et le pire ce sont les pilotes en grève , j'en connais pas mal et je peux vous dire qu'ils ont vraiment la vie pénard, méga salaire et méga horaire, faut arréter là !!!!
Le comble serait que cette grève ruine la société et quelle soit obligé de fermé, et là tout le monde va pleurer et se dira "c'était pas si mal en fait ".
Arréter de regarder votre "PITO" de nanti et regarder autour de vous la misère de notre population.

12.Posté par Mathius le 18/05/2016 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pat, parce que ce syndicat lui ressemble . La demonstration chaque jour est faite un peu plus, mafieux un jour mafieux toujours

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance