Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Gang des ferrailleurs : les peines confirmées en appel



PAPEETE, le 28 juillet 2016 - Les trois receleurs, animateurs d'un trafic de métaux bien organisé, ont fait appel en juin dernier. Le tribunal a rendu son délibéré ce jeudi.

C'était une première dans l'histoire de la Polynésie. Alors que le monde entier était touché par le trafic de métaux, la Polynésie était loin d'être concernée. Mais en 2011, après une longue enquête de gendarmerie, 14 personnes ont été arrêtées. Elles étaient impliquées dans un trafic de métaux, en grande partie du cuivre récupéré sur des chantiers disséminé sur l'île de Tahiti. Le kilogramme de cuivre était acheté 150 francs à Tahiti pour être revendu jusqu'à 1250 francs en Chine. Le chiffre d'affaires de tout ce "petit commerce" a été estimé à 13,2 millions de Francs en 2010 et 19,4 millions de francs en 2011. L'argent était versé sur un compte bancaire en Chine.

A l'occasion du premier procès, les 14 voleurs ont écopé de peines allant jusqu'à un an de prison. Les trois receleurs pour lesquels ils travaillaient ont eux eu des peines de 2 à 3 ans de prison assorties d'un an de sursis et mise à l'épreuve.
Ces derniers ont contesté ce jugement et ont fait appel. Le procès s'est tenu en juin dernier. Le parquet avait requis la confirmation de leurs peines.

"Nous estimons que le tribunal a été un peu sévère avec mes clients en premier instance. Nous espérons aujourd'hui que les condamnations seront plus faibles", a souhaité l'un des avocats des prévenus avant l'audience.

Le tribunal a finalement suivi les réquisitions du procureur.

Les peines prononcées à leur encontre des receleurs, considérés comme les commanditaires en lien avec leurs connexions chinoises, ont été confirmées par la cour d'appel.

A lire aussi : Correctionnelle : le gang des ferrailleurs avait un faible pour le cuivre

Rédigé par Amelie David le Jeudi 28 Juillet 2016 à 12:53 | Lu 2297 fois







1.Posté par tutua le 29/07/2016 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je ne vois pas bien où est le délit ? ils ramassent du cuivre qui n'avait plus de "propriétaire" ... ce qu'il font de leur argent ne devrait pas intéresser la justice ...
plutôt poursuivre ceux qui larguent du cuivre un peu partout dans la nature ?

2.Posté par lebororo le 29/07/2016 12:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La Chine a des sous... ☺

3.Posté par tamatoas le 29/07/2016 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A poste 1
récupéré sur les chantiers , le cuivre n'a pas de propriétaire ? belle mentalité Tutua !

4.Posté par tamatoas le 29/07/2016 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A poste 1
récupéré sur les chantiers , le cuivre n'a pas de propriétaire ? belle mentalité Tutua !

5.Posté par tutua le 29/07/2016 15:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tamatoa
tu as bien lu : ces objets en cuivre ont été abandonnés, ils n'ont plus de propriétaire, c'est évident, je ne vois pas ce qui te choque.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance