Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Gabilou, un livre et un nouvel Olympia



PAPEETE, le 8 juin 2017 - Alors qu’il rentre tout juste de l’Olympia, Gabilou reprend la route. Dans l’immédiat il ne reprend pas le chemin de la scène, mais assure la promotion de son livre, Gabilou la voix du Pacifique d’Anne Pitoiset et Claudine Wéry paru aux éditions Le Rayon vert. Dans un avenir proche, il entend monter un nouveau concert à l’Olympia avec des artistes proches : Sabrina Laughlin, Teiva LC… Un objectif fixé à janvier 2019, au plus tard.

Ce sont deux journalistes de Nouvelle-Calédonie qui signent le livre Gabilou, La Voix du Pacifique. Deux journalistes "qui n’étaient pas du tout enthousiastes à l’origine", rapporte le chanteur mais "qui se sont vite laissées convaincre", ajoute-t-il sans attendre.

L’histoire a commencé sur un bateau au large du Caillou. "J’étais avec un ami, on pêchait mais ça ne mordait pas. On s’ennuyait un peu, j’ai commencé à raconter ma vie, mes rencontres, à parler des gens que je connaissais un peu partout dans le monde. Le copain m’a dit, il faut écrire un livre." Faute de moyen, le chanteur n’a pas donné suite. L’ami, si. "C’est lui qui a tout financé."

Premiers entretiens en août 2016


C’est alors que les journalistes sont entrées en scène. "Au début, elles n’étaient pas emballées. Elles ont sondé un peu leur entourage et quand elles ont vu la notoriété que j’avais en Calédonie, elles ont accepté." En août 2016, elles étaient à Faa’a, aux côtés de Gabilou et de Moeata. Elles y sont venues à plusieurs reprises jusqu’en janvier 2017. Période au cours de laquelle le couple s’est livré. Le duo a rencontré les enfants, les proches, les amis. Elles ont aussi passé du temps sur la presqu’île, sur le terrain familial.

Le livre est sorti début juin. Les dédicaces s’enchainent depuis. "Et pour ceux qui ne peuvent pas venir aux points de rendez-vous et qui me connaissent je peux me déplacer."

Au fil des pages, le lecteur découvre la vie du chanteur via de nombreuses anecdotes. Il rencontre d’abord ses parents. "Ma mère qui adorait Tino Rossi et Édith Piaf. Elle avait une grande discothèque d’une valeur inestimable qu’on n’a jamais retrouvée d’ailleurs. Il se dit que mon père a enterré cette discothèque." Son père, justement, un "sacré bonhomme" que sa mère a "éduqué" par la lecture. Des photos de famille surgissent dont certaines étonnent même Gabilou. "Je ne sais pas où elles ont retrouvé ça ! "

Un peu plus loin les deux journalistes reviennent sur le début de Gabilou et le groupe Les Savates jaunes, elles décrivent sa vie à Nouméa, à Papeete mais aussi aux États-Unis, à Palma de Majorque, en Europe, c’est "l’envol international". Elles font un arrêt sur l’Eurovision, incontournable, et passent du temps à présenter le couple mythique que le chanteur forme avec Moeata. "J’étais amoureuse du chanteur, puis je l’ai été de l’homme et après du père de mes enfants", dit cette dernière.

À plusieurs reprises, les auteures remettent la petite histoire du chanteur dans la grande histoire du Pacifique : CEP, phosphate, exploitation…. Ce qui permet de remettre dans le contexte la carrière de Gabilou. L’ouvrage s’arrête sur l’Olympia. "Elles m’ont imaginé sur la grande scène car la rédaction s’est terminée avant le concert." Concert qui a eu lieu le 16 avril et sur lequel le chanteur revient de vive voix.

"Un succès", résume-t-il. "À une centaine de places c’était full. Le public était très emballé, il chantait, hurlait, pleurait. Ça m’a fait chaud au cœur de voir qu’à 22 000 kilomètres d’ici je suis encore apprécie !"

Il ne cache pas une certaine appréhension. "J’avoue que quand je suis entré sur scène, avec tous ces hurlements, j’ai eu la pression. Je me suis dit : ‘là il faut que tu sois costaud’. J’ai même raté un peu mon intro, mais ensuite tout s’est bien passé, avec un public acquis c’est facile ! "

Un nouvel Olympia avant 2019

Fort de son succès sur la scène parisienne, Gabilou veut remonter un concert l’Olympia. "Je veux y emmener des proches, de la famille et des amis. Quand j’ai crié les noms de Teiva LC, Sabrina Laughlin, le public était déchaîné. Je sais qu’on peut réussir." Sont sur la liste des invités : Teiva LC, Tuapiri, Grace et Sabrina Laughlin, Patrick Noble, Gaby Katea, Rataro ainsi que deux chanteurs calédoniens. L’idée ? "Emmener le Pacifique. Maintenant que je connais les rouages, le projet va aller plus vite ! "

Dédicaces

Le vendredi 9 juin à Carrefour Faa’a de 16 heure à 18 heures
Le samedi 10 juin à Carrefour Punaauia de 9 heures à midi et à Carrefour Arue de 15 heures à 17 heures
Le samedi 17 juin à Carrefour Taravao de 9 heures à midi


Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 8 Juin 2017 à 20:34 | Lu 1376 fois

Tags : Gabilou, Olympia





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Juin 2017 - 16:15 Bulibasha : le Patriarche maori

Samedi 24 Juin 2017 - 14:33 Un week-end pour fêter l'orange à Punaauia

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance