Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Fritch : "Je ne suis pas le porte-parole de la France"



Edouard Fritch et Manuel Terai, son conseiller spécial en charge des affaires internationales.
Edouard Fritch et Manuel Terai, son conseiller spécial en charge des affaires internationales.
SIEGE DE L'ONU, 3 octobre 2016 - A New York, le jour du grand oral approche pour Edouard Fritch. "Je suis un novice dans cette procédure", reconnait le président de la Polynésie.

A la veille de la réunion de la commission en charge des questions de politique spéciales et de la décolonisation, qui doit instruire le cas polynésien ce mardi à New York, Edouard Fritch se prépare à porter la voix des autonomistes du fenua.

> Lire aussi : La décolonisation de la Polynésie française en discussion mardi à l'ONU

Et : Processus d'autodétermination : ce qui est à l’œuvre à New York

Cette fois, Edouard Fritch s'exprimera le premier, durant dix minutes, à partir de 15 heures, heure de New York. Pour préparer ce rendez-vous, Edouard Fritch a rencontré ce lundi matin des représentants de la délégation française à l'ONU. La France, qui refuse toujours de reconnaître la réinscription, ne sera pas présente, mardi.

Edouard Fritch a ensuite rencontré Tekau Frere, représentante à l'ONU de l'organisation non gouvernementale Islands First. Le président a ensuite récupéré son badge pour entrer dans l'enceinte de l'ONU, avant d'enchaîner les réunions diplomatiques : entretien avec l'ambassadeur de Papouasie Nouvelle-Guinée, avec l'ambassadeur de Nouvelle-Zélande, puis avec le président de l'Assemblée générale de l'ONU, Peter Thomson.

Que comptez-vous dire devant le Comité de décolonisation ?

Edouard Fritch : C'est la grande majorité des Polynésiens que je représente aujourd'hui. Il faut qu'à l'ONU on ait une idée un peu plus vraie de la Polynésie Française et de ce qui s'y passe. Je n'irai pas dans le sens de la décolonisation parce que ce n'est pas une urgence pour le pays. Je viens ici pour rectifier certaines choses parce que je crois que nos amis indépendantistes sont allés un petit peu loin et n'ont peut-être pas tout dit sur la situation exacte en Polynésie. Donc, je viens pour leur dire la réalité du terrain.

18 personnes parleront au nom du camp indépendantiste et antinucléaire. Vous serez seul pour représenter le camp autonomiste. Ne risquez-vous pas d'être noyé par toutes ces interventions?

Edouard Fritch : Non, je ne crois pas. Ce qui est important, c'est la résolution qui va être adoptée. Les travaux mardi vont contribuer à maintenir ce qu'il y a dans le projet de communiqué ou non. Ce que j'essaye de rectifier dans l'immédiat, c'est deux choses : notre statut d'autonomie est aujourd'hui reconnu au niveau du Pacifique. N'étant pas indépendant mais bénéficiant d'une autonomie suffisamment large, nous nous asseyons autour de la table avec les pays indépendants du Pacifique et nous sommes entendus en tant que tels. Les compétences qui sont exercées par la Polynésie française semblent ne pas être réellement ce qui se dit ici. J'ai agi seul au Forum, j'ai agi seul à Honolulu, j'agis seul lorsque je vais dans les réunions internationales dans le Pacifique ; La seconde chose, c'est l'affaire des essais nucléaires. On ne l'a pas suffisamment dit mais la France a reconnu dès 2010 qu'il y a un problème. La loi Morin en est la preuve. En début d'année, le président de la République a été beaucoup plus précis sur les conséquences environnementales, sanitaires et économiques. Je souhaite leur dire que nous continuons les discussions avec l'Etat français qui n'est pas fermé sur le sujet, au contraire, et qui est disposé à trouver des solutions sur la Polynésie Française.

Est-ce que cela donne une image d'une Polynésie divisée ?

Edouard Fritch : Non, je ne crois pas. Nous ne semblons pas divisés. Nous venons avec deux conceptions différentes des choses. Je crois que l'essentiel est que nous puissions discuter entre nous et ici dire les choses sans mépriser les autres. C'est bien mon état d'esprit. Il faut continuer à se respecter, à se comprendre et à discuter.

Regrettez-vous que la France ne participe toujours pas aux discussions du comité de décolonisation, concernant la Polynésie?

Edouard Fritch : La France ne participe pas parce qu'elle ne reconnait pas la réinscription. C'est son problème. Je comprends tout à fait aussi que l'Etat français ne soit pas d'accord avec ce processus qui a été initié sans qu'il soit réellement consulté et dans son dos. Donc oui, je comprends cette situation.

Est-ce que vous serez le porte-parole de la France devant le comité de décolonisation?

Edouard Fritch : Non, je ne suis pas le porte-parole de la France, que ce soit clair. Je suis le porte-parole des autonomistes de la Polynésie française, de ceux qui réclament encore aujourd'hui de vivre au sein de la République française, avec l'accompagnement de l'Etat, avec le partenariat de l'Etat.


Rédigé par Serge Massau, à New York le Lundi 3 Octobre 2016 à 08:10 | Lu 3151 fois







1.Posté par mathius le 03/10/2016 08:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi les MEDIAs ne donnent pas la liste des pays à décoloniser de l'ONU, peut être parce la majorité d'entre eux sont les pires paradis fiscaux? Franchement comme le cas de Timor ou l'ONU est responsable de la guerre, ou saint elene qui a un millier d'habitant,allez les journalistes faite votre travail et arrêtez de faire intervenir des historiens qui ont des intérêts particuliers dans cette affaire.et qui demande la liberté de presse? Mais quelle liberté ?

2.Posté par Pito le 03/10/2016 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr le président soyez ferme dans vos propos, à aucun moment Oscar Temaru et sa troupe ne représentent la majorité du peuple polynésien, vous seul êtes notre représentant. Nous comptons sur vous pour faire comprendre cela à l'ONU, à part vous personne n'a jamais porté notre voix dans cette enceinte. Merci à vous de représenter l'ensemble des autonomistes qui sont largement majoritaire au fenua.

3.Posté par paku le 03/10/2016 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est ça l'autonomie c'est qu'elqu'un qui a volé son peuple qui le représente ils doivent se marrer a l'onu

4.Posté par emere cunning le 03/10/2016 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ paku,
ola thorel, sors de ce corps.

5.Posté par Zorro le 03/10/2016 18:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Perso paku a defaut de choix je prefere un voleur a un illumine petit dictateur en devenir avec un vernis racists.

6.Posté par emere cunning le 03/10/2016 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Pas le porte-parole de la France" ! DE QUI TU HOI ???
Le reportage de france 1ere était éloquent sur ce point.

7.Posté par turamarama le 03/10/2016 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'adore, les zélés sont de sortie... Dis donc, elle a bien atomisée vos cerveaux la mama patrie. Au point de soutenir un ex dissident mouillé dans toutes les affaires politico-judiciaires du Vieux.

Bref, la colonisation elle n'est pas que statutaire, elle a aussi atteint vos esprits. C'est bien triste.

8.Posté par zaza le 04/10/2016 04:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au moins frich a un pays qui le soutient à l'ONU : PANAMA (papers ...) ... lol

9.Posté par Le président de "la Polynésie française", des françaises et des français René, Georges, HOFFER le 04/10/2016 06:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"Je ne suis pas le porte-parole de la France"
Euh le con-traire m'eût-é-tonné. En effet la Frrrrrrrrance comme l'écrirait la postière n° 4 blanchit en euros, là où l'usurpateur du titre de "président de la Polynésie française" (sic puisque Péï non répertorié à l'ONU entr'autre) blanchit en francs des COLONIES françaises du Pacifique hohohohoh rollstahiti@gmail.com

10.Posté par Lacharme Heiana le 04/10/2016 07:27 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand Fritch dis qu ils ont agis dont le dos de la France, et que dis tu de la France qui elle, a agit dans le dos de la Polynésie. Il faut arrêter de nous laver le cerveau...Moi je soutiens Oscar Temaru et toute son équipe.

11.Posté par Roro LEBO le 04/10/2016 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Oscar n'a jamais fait voté la population pour aller à l'ONU.

12.Posté par tutua le 04/10/2016 14:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous sommes colonisés, point barre, les essais nucléaire en sont la meilleure preuve. Notre droit à la liberté et la vraie démocratie doit être reconnu

Zorro pov type ! tu parles d'Oscar sans le connaître, il n'y a qu'à lire tes bêtises, il est 100 fois plus respectueux que tous ceux qui comme toi l'attaquent, poussés par la frousse. Pour vous, c'est le diable, c'est votre droit, mais vous êtes à côté de la plaque. Qu'est ce qu'a fait la France pour nous ? les tirs nucléaires et ils se sont barrés comme s'ils avaient le diable aux trousses en nous laissant leurs saletés sur les bras, tant pis pour ceux qui sont morts et ceux qui vont suivre, et vous avez envie de continuer avec notre empoisonneur, mais vous êtes complètement barges !!!

13.Posté par paku le 05/10/2016 07:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pito ton président condamné représente un ramassis de voleur qui lui ont donné la majorité pense avec le haut
pour ton information le tahoéraa ne soustient pas les traites je pense pas qui repprésentent la majorité de la population

Rassemblement de la Mafia Autonomistes
p 11 de gaulle aussi quand désinscrit la France pour pouvoir faire péter sa bombe et nous prendre pour des cobayes
Zorro tues un voleur alors le raciste c'st celui comme toi qui ne veut pas reconnaître l'autre tu préfère la dictature gueulloise

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance