Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


François Hollande fait la promotion des technologies marines



François Hollande fait la promotion des technologies marines
PAPEETE, le 23-02 -2016 - Lors de son interview sur Polynésie 1ère et TNTV le 22 février, François Hollande revient sur les forces économiques de la Polynésie et notamment l'économie bleue.

"Il faut que le nucléaire ne soit pas à chaque fois une question qui empoisonne les relations et donner aux polynésiens les ressources pour investir. L'économie bleue est une richesse considérable de la mer, il y a tout ce qu'on peut tirer de la pêche de l'aquaculture (…). La Polynésie Française a cette richesse-là autour d'elle, nous devons nous mobiliser ensemble pour valoriser ce patrimoine", a-t-il indiqué dans une interview donnée aux deux chaines de télévision locale avant son départ, le 22 février.

Ainsi, le Président de la République fera en sorte de promouvoir les technologies marines. " Ici, vous avez inventé le SWAC, j'en fais la promotion partout en disant que c'est une technologie polynésienne, notamment française", continue-t-il. " Vous avez voulu l'autonomie jusqu'au bout (…) utilisez là comme un acte qui vous donne les moyens d'assurer le développement", appuie-t-il.
Ainsi, endiguer le chômage reste une priorité pour l'Etat qui "vaut pour tous les territoires de la république Française, notamment en Outre-Mer." En Polynésie, "il y un levier qui est le contrat de développement", rappelle François Hollande.

La dette nucléaire

Pendant sa journée à Tahiti et Raiatea, François Hollande a reconnu l'impact du nucléaire. " Je suis venue en Polynésie pour parler de tous les sujets des Polynésiens. Parmi les questions, il y a le nucléaire, ce qu'il a apporté et détruit sur le plan environnemental, j'ai voulu une institution d'archives et de mémoires pour que les jeunes générations polynésiennes sachent ce qu'il s'est passé ici. Concernant la loi de 2010 (la loi Morin qui fixe les conditions d'indemnisation des victimes du nucléaire NDLR), il n'y a eu que 20 cas de reconnu (…), le décret sera modifié pour pouvoir ouvrir davantage de droit à l'indemnisation dès lors que les conditions seront réunies." François Hollande indique aussi que des renforts et des moyens seront apportés au service d'oncologie de l'hôpital.
Concernant la dette du nucléaire," la dotation globale sera sanctuarisée dans le statut et son niveau rétablie à 90 millions d'euros et les Polynésiens pourront utiliser cette somme pour investir dans l'avenir."

Investisseurs Chinois et environnement

Les investisseurs de Hao et du Mahana Beach bénéficieront de mesure de défiscalisation. A ce propos, il commente : " je fais en sorte que nos entreprises (Françaises) puissent investir en Chine mais je ne me plains pas que des entreprises chinoises puissent investir en France, à certaines conditions. Il ne s'agit pas qu'ils prennent nos ressources et des décisions contraires au gouvernement."

Sur l'aspect environnemental, François Hollande a confirmé que la Polynésie sera éligible au fonds vert pour "que puisse être financé des investissements exemplaires et notamment pour des territoires qui pourront assurer leur transition énergétique." Cela sera rendu possible par la caisse des dépôts."
Pour lui, le Territoire doit être utilisé comme un facteur de développement et la reconnaissance du marae Taputapuaeta au patrimoine mondial de l'Unesco en 2017 peut y contribuer. " Il y aura forcément plus de touristes, il y aura un musée, une convention a été passée entre la République Française et le gouvernement Polynésien. Nous devons regarder cette diversité comme un facteur de cohésion, d'unité pour en faire un projet de développement", conclut-t-il avant de qualifier son séjour en Polynésie de "trop court".

Rédigé par Noémie Debot-Ducloyer le Mardi 23 Février 2016 à 11:43 | Lu 966 fois

Tags : directpr






1.Posté par kaddour le 24/02/2016 09:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Normal ! Il y a des multinationales (plus ou moins amies car américaines....) qui sont interessées ! Et en plus, ça flatte l'ego des politiques locaux persuadés qu'avec les nodules on peut revenir à l'époque CEP - CEA ! Hihihihi

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 17:22 Une nouvelle ère à Polynésie 1ère radio

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance