Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter

FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Football – Naea Bennett, interview exclusive : Les jeunes, l’as Pirae, les Tiki Toa…


Naea Bennett est le fils du légendaire buteur de Central Errol Bennett. Naea a lui aussi écrit une partie de l’histoire du sport tahitien en étant un des fondateurs des Tiki Toa qui ont été vice-champions du monde de beach soccer en 2015. Il reste également très attaché à son club de cœur Pirae et de manière générale à la formation des jeunes, en foot à 11 comme à travers son école de beach soccer, les Tiki Tama. Interview.


Naea Bennett a lui aussi écrit une partie de l'histoire du sport tahitien
Naea Bennett a lui aussi écrit une partie de l'histoire du sport tahitien
Parole à Naea Bennett
 
Quelques mots sur la compétition d’aujourd’hui ?
 
« Cette journée fait partie des plateaux du Festival U9, U11 et U13. C’est la poule du centre, les équipes sont habituées à se rencontrer toutes les semaines. Certains plateaux se font en foot à 11 sur le gazon, d’autres en futsal et d’autres encore en beach soccer, comme ça c’est bien,  les enfants touchent à toutes les surfaces. En U9 les matchs sont de 2 x 7 minutes à 6 contre 6 en mixte avec changements libres. En U11, on passe à 2 X 12 minutes en 8 contre 8, en U13 c’est 2 X 15 minutes. »
 
Former la relève te tient à cœur ?
 
« C’est à ce moment là que tu apprends les bases du football. En U9, l’idée c’est déjà de leur donner envie de jouer au football. Une fois qu’ils ont cette envie, en U11 et U13 tu peux travailler davantage et leur apprendre à jouer correctement au football. Ce sont nos enfants, on est content de les voir sur un terrain de foot à faire du sport. »
 
« On est pour le fait que nos enfants aient un équilibre et le sport pour ça est essentiel. On est donc là pour les encadrer, les aider, pour partager notre amour du sport. On se rappelle qu’à cet âge on voulait jouer, on voulait avoir des coachs. A nous de rendre à nos enfants ce que nos coachs ont fait pour nous. »

"Les jeunes ont besoin d'équilibre"
"Les jeunes ont besoin d'équilibre"
Quelques mots sur Pirae, lanterne rouge de la Ligue 1 ?
 
« Au niveau résultat, c’est normal, ce ne sont que des moins de 20 ans. A chaque match, il me disent « coach il faut que tu rejoues », ce n’est pas le but. J’ai envie de leur faire confiance, de leur montrer qu’en s’accrochant, en travaillant à l’entrainement il y aura des résultats. Pour le moment, c’est de l’apprentissage. C’est leur première année en senior, la première année qu’ils jouent ensemble. »
 
« Il faudra le temps qu’il faut pour reconstruire cette équipe. Beaucoup de cadres de l’époque ne jouent plus aujourd’hui. Je crois en ces jeunes, s’il faut qu’on redescende en D2 pour leur donner le temps d’apprendre, on le fera, mais notre priorité aujourd’hui, c’est de se battre pour ne pas descendre et de sauver le club avec les jeunes qu’on a. C’est une histoire de confiance en soi aussi. »
 
Le beach soccer reste ta priorité ?
 
« Oui, je m’occupe de l’as Pirae car j’ai du temps actuellement mais la priorité pour moi reste le beach soccer avec la Coupe du Monde aux Bahamas 2017 qui s’approche. Je pense qu’à partir de janvier, quand on va se préparer sérieusement, j’aurais moins de temps donc avis à un coach intéressé pour aider les jeunes de l’as Pirae, on est intéressés ! »
 
« Quelques cadres de l’équipe des Tiki Toa n’ont pas pu partir pour les matchs de préparation pour la question des congés. La Coupe du monde arrive et certains ont du faire des calculs. Les matchs de préparation des Tiki Toa en Suisse, au Japon nous ont donc permis d’essayer de nouveaux joueurs. On est habitués de voir les Tiki Toa gagner tout le temps, mais le Japon nous a prouvé que quand on a pas vraiment la bonne équipe, c’est pas si facile que cela peut le paraître. »
 
« C’est une leçon pour nous et pour ceux qui pensent que c’est trop facile pour nous. Au Japon on a perdu deux fois 5-1 ou 6-1, alors qu’à Dubaï on a pu récupérer certains joueurs dont Jonathan, cela nous a fait du bien puisqu’on s’est hissés en demi finale. On a pas pu aller plus loin car on n’a pas tenu le choc physiquement. Aujourd’hui, on sait qu’on est encore au niveau mondial, il faudra juste être prêts physiquement pour la Coupe du Monde. » Propos recueillis par SB/FTF

Une belle matinée sportive pour nos jeunes joueurs en herbe
Une belle matinée sportive pour nos jeunes joueurs en herbe

Rédigé par SB / FTF le Mardi 6 Décembre 2016 à 13:06 | Lu 1445 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Octobre 2017 - 13:19 Va’a Hine : Heiva a Hoe s’impose à Punaauia

Sports | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017