Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Food and Cooklab Tahiti : les ateliers "conserves" sont lancés



PAPEETE, 3 juillet 2017 - Audrey Lachaud est à l'initiative de Food and Cooklab Tahiti. Un projet qui vise à diffuser des techniques de conservation et de transformation mais aussi à mettre en lumière les exploitants agricoles grâce au tourisme. Les bases de cette initiative sociale et solidaire ont été posées.

"Je suis partie des producteurs", indique Audrey Lachaud à propos de son initiative Food and Cooklab Tahiti, "j'ai cherché à évaluer leurs besoins, à voir comment valoriser leurs produits, comment mettre en place une activité à valeur ajoutée sans perdre de vue les aspects sociaux et solidaires". Des aspects qui lui sont chers.

Fille d'agricultrice, Audrey Lachaud a toujours vu ses parents faire de la conserve de fruits, légumes mais aussi de viande comme le canard. "Je viens du sud-ouest", précise-t-elle. En Polynésie où elle est désormais installée, elle a été étonnée de ne pas trouver trace de ces techniques. "C'est pourtant un bon moyen de faire durer dans le temps des produits de qualité et de manger des produits frais toute l'année", insiste-t-elle : "une étude du ministère de l’agriculture en France a montré que sur 21 000 exploitations qui faisaient de la transformation, la moitié doublait son chiffre d’affaires avec cette activité."

Audrey Lachaud a d'abord imaginé un projet de conserverie mobile, elle monté La Ruche qui dit oui! (voir encadré) et a finalement donné naissance au Food and Cooklab Tahiti. Un projet qui entend diffuser des techniques de conserverie, mettre à disposition un espace commun où réaliser ses conserves et faire connaître le savoir et savoir-faire des exploitants agricoles qui le souhaitent en proposant des offres touristiques culinaires.

Pour pouvoir diffuser les techniques de conserverie, Audrey Lachaud a pris du temps pour les maîtriser. Elle a suivi une formation délivrée par le centre technique de la conservation des produits agricoles (CTCPA) de Auch (France). Elle a animé un premier atelier le 5 juin pour commencer à tester son offre auprès des exploitants. "Avant d'aménager un espace dédié, de l'équiper avec des outils appropriés et coûteux, je vérifie que la demande est bien là."

En parallèle, elle a terrain pour accueillir son espace de transformation et conservation. "Il est situé sur la route des ananas à Moorea, non loin du lycée agricole. On va y aménager un container qui sera ouvert aux exploitants pour faire de la conserve, des produits secs ou fumés. L'idée est de valoriser les fruits et légumes mais aussi la viande comme le cochon, le poisson, les plats. Certains supportent très bien la conserve et gardent toute leur saveur comme le pua chou." La structure n'existe pas encore, elle est à l'étude. Un architecte planche sur le projet.

Revenus supplémentaires

Audrey Lachaud, initiatrice du projet Food and Cooklab Tahiti.
Audrey Lachaud, initiatrice du projet Food and Cooklab Tahiti.
Audrey Lachaud va en plus apporter une dimension touristique à son projet. "Du tourisme culinaire", précise-t-elle. "L’idée ne sera pas de donner des cours de cuisine dans un endroit informel mais de vivre une expérience avec des gens doués pour ça, des gens qui ont envie de partager ce qu’ils font. J’imagine une rencontre avec les producteurs, les produits. Il faudra dans tous les cas une connexion directe avec les producteurs."

Autant d'activités qui devraient apporter un revenu supplémentaire aux personnes volontaires et impliquées. "Pour l’instant on en est à valider les prototypes, on va faire des premiers tests d’expériences culinaires touristiques dans les semaines qui viennent."

Le projet Food and Cooklab s'inscrit dans l'esprit de projets collaboratifs. Il entend formaliser des modèles de structures et projets diffusables ailleurs en Polynésie mais aussi dans d'autres territoires tropicaux. À terme Audrey Lachaud, veut mettre en place une plateforme pour partager les expériences et donner des idées à d’autres producteurs du Pacifique notamment.

Contacts
Facebook : Food and Cooklab Tahiti

350 clients à la Ruche qui dit oui!

La ruche qui dit oui ! à Tahiti a organisé sa première vente le 1er avril 2016. Depuis, les producteurs (ils sont onze à proposer des fruits et légumes, du fromage, des viennoiseries, du pain…) livrent les consommateurs (350 personnes ont déjà commandé) tous les vendredis après-midi au parc Paofai. Derrière ce projet se cache : Maheata hutia, technicienne agricole et Audrey Lachaud, professeure d'éducation socioculturelle.
manuatefenua@gmail.com
Tél.: 87 21 46 00
Facebook : La ruche qui dit oui, à Tahiti


Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 3 Juillet 2017 à 09:00 | Lu 1990 fois






Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance